Vivre mieux sans soutien-gorge!

sans soutien-gorge

Tout à fait Madame (ou Monsieur), vous avez bien lu! C'est le sujet même de ce site : libérer les seins de l'emprise du terrible soutien-gorge! Nous allons explorer ensemble une thématique méconnue du grand public : l'intérêt de vivre seins-libres, pour votre santé et pour un meilleur confort au quotidien, preuves à l'appui. Et bien plus encore! Vous allez maintenant redécouvrir vos seins...

Libérez vos seins!

Bienvenue sur Freetheboobies.fr! Mais qu'est-ce que c'est? Freetheboobies.fr est un site de ré-information visant à sensibiliser les femmes (et les hommes aussi) sur les risques et les dangers liés au port du soutien-gorge, ceci d'autant plus si la pratique est quotidienne. L'objectif est également de mettre à l'honneur la pratique des seins libres. Une telle idée surprend encore aujourd'hui la plupart des gens... À première vue, vous pensez probablement : c'est une idée complètement absurde, infondée, grotesque, perverse(!?), fantaisiste, ou tout ce qui vous passe par la tête... mais en fait non, pas du tout. Laissez-vous quelques minutes pour changer d'avis, remettre en question des années de croyances. Attention : ce site peut changer définitivement votre perception de vos seins... En mieux!

sans soutien-gorge

Dans les faits, maintes études scientifiques, confirmées par de nombreux témoignages, montrent que contrairement aux idées reçues communément admises, ce cher soutien-gorge n'est pas du tout votre ami, loin de là. Nous nous efforceront ici de rétablir la vérité et de convaincre les femmes de se passer de cet accessoire aussi inutile que néfaste à plus d'un titre... Freetheboobies vous propose pour cela de nombreux témoignages et références à consulter. Bonnes visites!

Pour commencer...

Pour commencer, je vous propose d'approcher le sujet des seins libres au travers de témoignages de femmes qui ont laissé le soutien-gorge au placard, ainsi qu'un diaporama et des vidéos côté sciences. Ce serait dommage de passer à côté vu leur intérêt!

La blogueuse Eclectik Girl nous donne son point de vue sur le soutien-gorge ainsi que des alternatives.

No bra : ma vie sans soutif!
Diaporama d'Yves
Conférence Thierry Adam
Conférence JDR2
Conférence JDR1
Le point de vue de sportives
reasons to go braless
Les dessous du soutien gorge
Adieu soutif - Partie 2

Un peu de curiosité... vous rendra de grands services!

Mettons de côté les idées reçues

"Ne plus porter de soutien gorge? pour ma santé? C'est n'importe quoi! Je ne pourrais pas m'en passer de toute façon! Et je ne veux surtout pas qu'ils se transforment en gants de toilettes..."

Pourtant, au delà des préjugés, et de toute l'émotion que cette idée dérangeante peut suciter, des scientifiques de nombreux pays se sont penchés depuis plusieurs décennies sur cet accessoire si familier... et ont démontrés, que contrairement aux idées reçues, le soutien-gorge s'avère néfaste pour la santé, et en particulier pour les seins... ptôse, irritations de la peau, douleurs, kystes... les problèmes engendrés sont nombreux et méritent d'être connus de toutes et de tous, car ils ne sont loin d'être négligeables!


Voici en résumé les risques connus à ce jour liés au port quotidien du soutien-gorge:


Le soutien gorge est en réalité un faux besoin

Contrairement aux idées reçues, le soutien-gorge ne relève pas d'un besoin naturel. Il constitue en réalité une norme sociale gagnant progressivement le monde entier, une vision associée à la femme moderne, coquette et prenant soin d'elle. Pour se conformer à cette injonction pesante, la plupart des femmes portent quotidiennement cet accessoire, sans vraiment s'interroger sur son bien-fondé, en totale méconnaissance des risques, et surtout, n'imaginant pas pouvoir s'en passer! Le manque d'informations et la pression sociale ont malheureusement répandu des idées fausses sur les seins et le port soi-disant obligatoire du soutien-gorge. Malgré l'existence de nombreuses évidences, la vérité a du mal à se faire connaître. Ce site de ré-information a donc été créé dans le but d'informer le grand public sur les réalités cachées du soutien-gorge.

Si vous survolez ce site, c'est probablement car le sujet vous intéresse ou vous concerne. Vous êtes au bon endroit! Vous trouverez ici des informations particulièrement utiles sur le sujet. Rappelons-le encore: refuser de porter un soutien-gorge n'est pas un crime... c'est simplement un droit! Un choix qui devrait être librement assumé! Votre hésitation est tout à fait compréhensible, mais sachez qu'il est jamais trop tard pour prendre de bonnes habitudes! Il n'y a d'ailleurs qu'en expérimentant que l'on se forge réellement une opinion. Aujourd'hui, environ 95% des françaises en portent régulièrement, même parmi les femmes ayant une poitrine menue (bonnet A/B), ce qui pose naturellement quelques questions sur leur besoin réel et sur la force écrasante des injonctions sociale. Heureusement, la situation semble peu à peu changer, principalement grâce au web. Il y a fort à parier que la proportion de femmes seins-libres (braless) s'élèvera encore à l'avenir... De plus en plus de femmes s'interrogent et abandonnent cet accessoire inutile. Pourquoi pas vous aussi?


Les effets bénéfiques observés suite à l'abandon du soutien-gorge:

liberée...délivréeee!

Les effets bénéfiques de l'arrêt du port du soutien-gorge s'observent en général assez rapidement, dès les premiers jours. Le raffermissement est l'un des premiers signes d'évolution du sein. Suivant l'âge, l'état du sein, les variations individuelles, etc, cela peut prendre plus ou moins de temps, et les résultats diffèrent selon les personnes.

Le mythe du soutien-gorge

Auriez-vous imaginé auparavant qu'une femme n'ait absolument pas besoin de porter un quelconque soutien-gorge, même pour faire du sport? Que ceux-ci soient dangereux, favorisent l'apparition de kystes et de cancers? Qu'ils soient plus une gêne qu'un soulagement au quotidien? Eh bien, c'est pourtant la réalité... une réalité à l'opposé des mythes et des images collectives... d'autant plus qu'à notre époque, certains lobbys n'ont aucun intérêt (économique) à informer leur clientèle des risques potentiels, et voir ainsi mécaniquement leur fond de commerce menacé... Ces lourdes inerties sont bien entendu au détriment de la santé des femmes, mais n'empêchent en rien de changer les choses.

Vous trouverez plus bas plusieurs vidéos très intéressantes, des références de livres, ainsi que divers articles et discussions sur internet, relatives à l'abandon du soutien-gorge. Il s'agit là (à mon sens) d'un condensé des éléments les plus pertinents que l'on puisse trouver sur internet (en tout cas en français). En effet, après quelques recherches, beaucoup d'informations s'avèrent redondantes, déformées, mal interprétées, etc... il règne une certaine confusion autour du sujet, ce qui explique la nécessité de faire le tri parmi toutes la masse d'informations, d'où mes suggestions d'articles plus bas. Vous pourrez bien sûr trouver davantage d'infos en cherchant sur le web par vous-même. Si vous le pouvez, n'hésitez pas à chercher dans d'autres langues. (Si vous trouvez quelque chose d'interressant que j'aurait zappé, n'hésitez pas à me le faire savoir!)

Je vous souhaite de bonnes lectures! A bientôt!

Témoignages, blogs, vidéos à voir pour comprendre et s'informer

Passons aux choses sérieuses! Vous trouverez dans ce tableau l'essentiel du site : des témoignages (parfois surprenants) de femmes qui ont abandonné le soutien gorge, toutes pour leur plus grand bonheur. L'objectif : comprendre les bienfaits de vivre seins libres, pour votre santé, votre estime, mais aussi montrer à votre entourage que la pratique relève du bon sens.

Astuce : si vous consulter le site depuis un smartphone, inclinez-le en mode paysage pour un meilleur affichage du tableau.

Liens utiles (cliquez pour ouvrir dans un nouvel onglet)
Logo Site Type Résumé
all-natural.pngall-naturalall-naturaltémoignagesComment des femmes se sont débarrassées de kystes au sein... en retirant simplement le soutien-gorge de leurs vies. Témoignages (en anglais).
amessi.pngamessiamessiarticleAmessi.org revient sur le lien entre le soutien-gorge et le cancer.
aquablog.jpgaquablogaquablogblogAquablue fait le point sur son été passé sans soutien-gorges. Même en période d'allaitement et de reprise du sport, elle n'a ressenti aucune gêne. Cette expérience l'a définitivement convaincue de ne plus jamais en porter.
artetcouture.jpgart et coutureart et coutureblogOn parle de l'abandon du soutien-gorge sur le blog d'une jeune créatrice de mode. Les commentaires sont également intéressants, n'oubliez pas de les regarder.
charlie_o_plumes.pngCharlie o plumesCharlie o plumesblogBye bye soutien-gorge ! Charlie o plumes revient sur les mécanismes qui l'ont poussée à l'adolescence à mettre des soutien-gorges... qui l'ont toujours fait souffrir. Quelques années plus tard, elle assume ses seins et décide de s'en libérer, sport inclus. Son conseil : essayez!
dark-maman.pngdark-mamandark-mamanblogMes seins en liberté. Dark-Maman évoque sa transition seins libres.
doctissimo.pngdoctissimodoctissimoforumUne (longue) discussion autour de l'utilité du soutien-gorge. Un concentré de témoignages et d'avis!
eclectikgirl.pngeclectik girleclectik girlblogC'est décidé : je ne porte plus de soutien-gorge ! Eclectik Girl témoigne de sa prise de conscience au sujet du soutien-gorge ainsi que de son passage seins-libres. De nombreux commentaires d'internautes sont présents.
ecologielibidinale.pngecologielibidinaleecologielibidinaleforumUn forum où l'on parle de soutien-gorges!
soutien-gorge-cancer.jpgen librairieen librairieLivreLe Soutien-gorge et le Cancer du sein : Une lingerie de séduction dangereuse ? Livre aux Éditions Vivez Soleil.
C'est ce livre qui fut le premier à démarrer la polémique autour du soutien-gorge.
vetements-qui-tuent.jpgen librairieen librairieLivreCes vêtements qui nous tuent. Dr. Anna-Maria Clement
Livre qui explique pourquoi les vêtements synthétiques représentent un danger pour la santé. Le premier chapitre est consacré aux soutien-gorges, qui pour la plupart sont fabriqués avec ces matières à risques. Très instructif... et effrayant.
kaufmann.jpgen librairieen librairieLivreCorps de femmes, regards d'hommes - sociologie des seins nus sur la plage. Du sociologue Jean-Claude Kaufmann.
Ce livre ne parle pas des dangers du soutien-gorge, mais il peut être distrayant à lire car il fait une analyse très fine du regard des femmes et des hommes sur la poitrine et le corps, selon les situations, l'âge, etc. à lire si vous avez un peu de temps libre!
fancy_lily.pngFancy LilyFancy LilyblogSoutien-Gorge : Pourquoi j'ai arrêté d'en porter.
Fancy Lily revient sur son acceptation de sa petite poitrine... et comment elle en est arrivée naturellement au sans-soutif. De nombreux commentaires!
adosfr.pngforum.adosforum.adosforumDiscussion sur le port du soutien-gorge.
hibisco_rosado.pnghibiscorosadohibiscorosadoblogUn soutien gorge? Non merci!
Après avoir "porté ses seins comme un fardeau", malgré de nombreux soutien-gorges, la blogueuse de Hibisco Rosado s'est laissée convaincre de ne tout simplement plus porter de soutien-gorges... Une fois l'instrument de torture enlevé, ses douleurs ont disparu du jour au lendemain! La suite par ici!
journal-des-femmes.pngjournaldesfemmesjournaldesfemmestémoignagesDes recherches médicales démontrent l'inutilité du soutien-gorge. Cet accessoire serait responsable de l'affaissement des seins. Allez-vous mettre au placard vos dessous pour autant ? à la question Pourriez-vous ne plus porter de soutien-gorge ?
kara_maria_ananda.pngkaramariaanandakaramariaanandablog7 Things to Know About Breasts (English content)
temple_yoni_matre.pngkaramariaananda
/ templeyonimatrekaramariaananda
/ templeyonimatre
blogViva la boobies. 7 choses à savoir à propos des seins. Traduction française de l'article du site karamariaananda.com
killerculture.pngkillerculturekillerculturesite completLe site de Sydney Ross Singer et Soma Grismaijer, auteurs du livre Le soutien-gorge et le cancer du sein, suit la thématique prévenir et guérir les maladies liées au mode de vie. Le site est en anglais.
la_vie_est_verte.jpgla vie est vertela vie est verteblogTu le retires ton soutif ?
Petite réflexion autour du soutien gorge par la blogueuse de la vie est verte. Quelques commentaires à voir aussi.
lavitaliteverte.pngla vitalité vertela vitalité verteblogAu travers de 3 articles, (Un bout de tissu pas si anodin, Les seins libres : retour d'expérience et Seins libres face aux regards d'autrui) Indiantigre témoigne de son abandon du soutien-gorge, pour sa plus grande libération! Preuve que même avec une poitrine généreuse, c'est possible! et conseillé!
le_forum.pngLe ForumLe Forumforumvivre sans soutien gorge - Forum pour discuter autour de la liberté de ne pas porter de soutien gorge. Un tout nouveau forum lancé par Fanny pour échanger sur... tout est dans le titre! à vos claviers mesdames et messieurs!
seinsdusphinx.jpgles seins du sphinxles seins du sphinxblogL'auteure du blog les seins du sphinx est une ancienne adepte du soutien-gorge. Elle nous raconte son détachement progressif de cet accessoire, ainsi que ses appréhensions (Comment mes besoins en soutien-gorges évoluent). Quelques moi plus tard, elle tente l'expérience : courir sans soutien-gorge! À sa grande surprise, elle ne ressent aucunes douleurs aux seins. (J'ai testé pour toi : un footing sans soutien-gorge !) French/English.
ma_vie_sans_cruaute.pngma vie sans cruautéma vie sans cruautéblogL'auteure du blog Ma Vie sans Cruauté, Mimi Geekette témoigne de son abandon du soutien-gorge il y a 3 ans, à l'âge de 20 ans. Elle évoque les aspects de sa libération d'un accessoire qu'elle considère (à juste titre) comme oppressant. Elle ne ressent depuis plus aucune douleur ni gêne.
madmoizelle.pngmademoizellemademoizelleforumLes sans soutien-gorges
Une superbe discussion, assez fournie en témoignages autour des seins libres. Ces madmoizelles semblent très ouvertes sur la question, ça fait plaisir à lire! Vous verrez entre autres que les poitrines généreuses peuvent elles aussi vivre sans problèmes leur vie sans soutif!
mamansnature.pngmamansnaturemamansnatureforumDiscussion autour de l'utilité du soutien-gorge.
passeportsante.pngpasseportsantepasseportsanteblogLe soutien-gorge, un accessoire à consommer avec modération...et discernement. Ou à porter les jours de fête, comme une parure exceptionnelle.
sans-contraintes.pngsans contraintessans contraintesarticle/vidéos- Ma vie sans soutif avec Virginie Oks (Chérie 25)
- reportage 100% MAG (M6)
- Histoires au féminin ou presque (2/4) : Cachez ce sein... Émission Sur les docks de France Culture.
- et bien d'autres!
sans-contraintes.pngsans contraintessans contraintesblogPetit guide pratique pour débuter une nouvelle vie seins-libres. Les explications des expertes!
santenatureinnovation.pngsantenatureinnovationsantenatureinnovationarticleLe dépistage systématique du cancer du sein par mammographie est dangereux... Une étude canadienne de grande ampleur confirme que:
--> le dépistage du cancer du sein ne diminue absolument pas le nombre de morts par cancer du sein
--> il augmente de façon drastique (+22%) le risque de se faire diagnostiquer un pseudo-cancer, qui n'aurait jamais évolué ou aurait disparu spontanément.
sans-contraintes.pngseins libresseins libresblogL'ancêtre du site sans-contraintes. Rassemble des informations sur les mythes et les dangers du soutien-gorge.
slideshare.pngslideshareslideshareprésentationLe danger du soutien-gorge version 5.2. LE diaporama à voir absolument pour laisser tomber le soutien-gorge définitivement...
slideshare.pngSlideshareSlidesharePrésentationThe hazards of wearing a bra 5.2 - English version
The danger of bra. Many studies highlight the risk of blockage of body fluids in the breast due to the bra, fluids can not eliminate toxins, while developing cysts fibrokystes and cancerous tumors. It was also demonstrated that the bra is falling breasts more than it supports, making the muscles and ligaments of Cooper atrophied by lack of exercise and movement. The bra is actually a social problem in our society, a very lucrative business for the textile industry, but that has no medical necessity.
sous_notre_toit.svgsous notre toitsous notre toitblogTémoignage : Vivre sans soutien-gorge par la blogueuse Nya. De nombreuses internautes ont généreusement répondu à son article. Intéressant, à lire!
therunningclinic.pngtherunningclinictherunningclinicarticleRéflexion sur le soutien-gorge de sport. Étapes d'une commercialisation efficace...
tribulations_rousse.pnguneroussebiouneroussebioblogPourquoi porte-t-on des soutien-gorges ?
Une jeune femme, Uneroussebio partage son témoignage concernant l'arrêt du port du soutien-gorge... la preuve que même avec un bonnet D, c'est possible! ;-)
ufc.pngUniversité de Franche-ComtéUniversité de Franche-ComtéVidéoDans le cadre le cadre des journées Bien-être au Campus, co-organisées par l'U-sports, le CROUS et le SUMPPS, le Dr. Jean-Denis Rouillon, professeur émérite à l'UPFR Sports revisite la question du sein en lien avec la pratique du sport. Il remet en cause à la fois sa fragilité et l'utilité du port du soutien-gorge. Cette conférence a été filmée le 17 Octobre 2013 dans l'amphi de l'UPFR sports, à Besançon.
vimeo.pngviméoviméoVidéoDr Thierry Adam (gynécologue, médecin des équipes de France féminines de cyclisme) « Le sein de la sportive » Dans le cadre du colloque pluridisciplinaire « Le sein et ses représentations, Femme, médecine et société » organisé Jeudi 10 Octobre 2013 par le laboratoire C3S (culture sport, santé, société) à l'amphithéâtre de l'UPFR des sports, le Dr Thierry Adam (gynécologue, médecin des équipes de France féminines de cyclisme) traite du « sein de la sportive ».
vimeo.pngviméoviméoVidéoJean-Denis Rouillon (UFC) « La fragilité du sein revisitée » Dans le cadre du colloque pluridisciplinaire « Le sein et ses représentations, Femme, médecine et société » organisé Jeudi 10 Octobre 2013 par le laboratoire C3S (culture sport, santé, société) à l'amphithéâtre de l'UPFR des sports, Jean-Denis Rouillon (UFC) remet en cause les doxas associées au sein et notamment sa fragilité.
vimeo.pngviméoviméoVidéoTémoignages : Le point de vue de sportives ayant participés au protocole de recherche.
Dans le cadre du colloque pluridisciplinaire « Le sein et ses représentations, Femme, médecine et société » organisé Jeudi 10 Octobre 2013 par le laboratoire C3S (culture sport, santé, société) à l'amphithéâtre de l'UPFR des sports, 3 sportives reviennent sur leur expérience du protocole orchestré par J.-D. Rouillon. Avec Geneviève Belot (osthéopathe), Ophélie Boxberger (athlète de Haut niveau et professeur d'éducation physique) et Aude Stebe-Rivet (masseur-kinésithérapeuthe)
vimeo.pngViméoViméoVidéoJean-Denis Rouillon (UFC) « Histoire d'un buzz »
vinted.pngvintedvintedforum

Vivre poitrine à l'air (les mains en l'air!!)
Un topic avec des demoiselles particulièrement favorables aux seins-libres! Des témoignages utiles à lire pour se motiver à passer au sans soutif!

vinted.pngvintedvintedforum / témoignage

Trois ans sans soutien gorge
Le superbe témoignage d'une jeune vintie, athlétique avec un 85C, est le point de départ d'une discussion très intéressante de plusieurs pages et assez favorable au non-port du soutien-gorge. À lire en priorité!

vinted.pngvintedvintedforum

Pas de soutien gorge ?

vivre_vert.pngvivre greenvivre greenblogJ'ai jeté mon soutif
Le témoignage et la réflexion de Marine sur le port du soutien-gorge. Après avoir libéré Bonnie & Clyde de ce petit morceau de tissu, elle n'a aucunement l'intention de revenir en arrière! Vraiment, cette drôle de décision a été la source d'un confort incomparable.

Recommandations générales

Après un rapide tour d'horizon, si vous n'êtes pas totalement convaincue, si vous hésitez encore à laisser de côté votre soutien-gorge, si certaines raisons (dont professionnelles...) vous posent problème, etc... ne désespérez pas pour autant, tout n'est pas perdu! Il existe plusieurs solutions alternatives afin de débuter en pleine confiance. En voici quelques exemples :

Rappel: De nombreuses astuces et des témoignages sont disponibles plus haut (voir le tableau des meilleurs sites). Rien ne vous empêche de développer par vous-même vos propres techniques...



En oubliant l'aspect vestimentaire, le mode de vie est fondamental afin d'entretenir une belle poitrine, ou de redonner de la vigueur aux seins maltraités... et vous allez voir, ce n'est pas très sorcier... Afin de renforcer sa vitalité, vous épargner des soucis de santé, ou peut-être vous convaincre par la pratique, il existe quelques recommandations sérieuses.

Votre attention, ces conseils sont importants :



Vous l'aurez très certainement remarqué : ces recommandations sont assez triviales et émanent du bon sens... Elles ne concernent d'ailleurs pas uniquement les seins, car la santé est un tout, à considérer dans sa globalité. Du fait de ses particularités anatomiques, et confronté à nos poisons quotidiens, le sein souffre, tel un bouc émissaire de notre époque au mode de vie déraciné. Pourtant, une bonne hygiène de vie contribue fortement à prévenir de nombreux problèmes de santé et maladies chroniques comme le cancer, mais aussi à ralentir le vieillissement... auquel le sein est lui aussi inévitablement confronté...

Nous pourrions facilement élargir cette liste de conseils, mais en suivant ces quelques principes de base, la santé et l'aspect de vos seins n'en seront que meilleurs! Soyez patiente, quelques jours (ou peut-être semaines) seront nécessaires pour vous habituer aux seins-libres... et en mesurer pleinement les bénéfices. Quant aux poitrines généreusement pourvues : il faudra compter un délai supplémentaire pour y parvenir, en progressant par paliers plus petits, à votre rythme. Ne cherchez pas à y parvenir trop vite, vous pourriez vous faire mal inutilement... Dans tous les cas, vous aurez besoin de volonté et de détermination! Bonne chance, et ne perdez pas de vue que la récompense suivra vos efforts!

À propos du site

Le jeune site Freetheboobies.fr est né en mai 2014 et vie sa folle jeunesse (une première version on va dire). Il évoluera prochainement, avec bien sûr régulièrement de nouvelles informations pertinentes, au fur et à mesure des découvertes, mais aussi de nouvelles fonctionnalités et une identité graphique plus ambitieuse! Work in progress... ;-)

À propos de moi...

Bonjour à toutes et à tous, je prends le pseudonyme "Liberté", je suis un homme, et accessoirement un amoureux des seins (pour faire original!). Après m'être interrogé sur la question du port du soutien-gorge, j'ai découvert non sans stupéfaction sa dangerosité, et réalisé l'aspect contre-nature de son utilisation.

Après mûres réflexions, j'ai décidé de dédier un site entier à la thématique les dangers du soutien-gorge, avec comme objectif d'informer les femmes et de promouvoir la pratique des seins-libres. Depuis, au fil de mes recherches, je ne cesse d'apprendre des choses incroyables sur les seins, ces organes encore mystérieux pour la science et les Hommes. Vivre seins libres est une pratique en accord avec la nature. De mon point de vue, chez une femme, ne pas soutenir sa poitrine est une attitude naturelle, sincère, et souvent élégante, qui est avant tout au service des femmes.

Vos commentaires

Freetheboobies.fr ne vous a certainement pas laissé(e) indifférent(e)! disons-le, il s'agit d'un site assez... atypique! Vous avez certainement beaucoup de choses à dire vous aussi! Vos commentaires y sont les bienvenus! (et ça me fait toujours très plaisir d'en recevoir). N'hésitez pas à me faire part de vos témoignages, de vos impressions, comment vous êtes arrivé(e) à vous interroger sur le soutien-gorge, si vous êtes déjà passée seins-libres ou que ça vous tente, les problèmes que vous avez pu rencontrer, etc...

Votre avis sur le site m'intéresse aussi :-) Et tant qu'à faire, s'il y a des bugs ou des liens morts, merci de me prévenir! Voici un petit formulaire pour poster votre avis. Vous pouvez au besoin me poser des questions sans être publié(e), il suffit juste de le demander. ;-)

Votre commentaire












L'usage des balises HTML dans les commentaires est désactivé. Si vous souhaitez mettre un lien, indiquez-le normalement (www.votresite.fr) il sera validé par la suite.


ps: tous les commentaires seront soumis à vérification... inutile d'écrire des bêtises :-D

44 commentaires

De : Liberté le Monday 11 August 2014 à 21h46

N'hésitez pas à déposer votre commentaire! Cela rend plus vivant le site! et cette petite attention fait toujours plaisir! :-)

De : Yves le Tuesday 23 September 2014 à 03h24

Une nouvelle étude sur le lien cancer et soutien gorge d'une étudiante en doctorat à Seattle vient de voir le jour récemment, mais hélas ne nous apporte rien de nouveau: Dans cette étude, il y avait un groupe de 1251 femmes ayant le cancer de sein et un groupe de 660 qui ne l'avaient pas.
Cette étude se voudrait rassurante auprès des femmes et leurs soutiens gorges, mais elle confirme simplement le lien déjà cité cancer/soutien gorge cités dans d'autres études puisque toutes les femmes du groupe cancer portaient des soutiens gorges !
Pour affirmer une nouvelle rassurante il aurait fallu que 50% des cancéreuses ne portent pas de soutien gorge mais ce n'était pas du tout le cas. Il n'y avait aucun groupe témoin sans soutien gorge.
Cette étude portait uniquement sur des femmes post-ménopausées, et, bien dommage, toutes ces femmes portaient un soutien gorge !
La seule qui n'en portait pas a été exclue de l'étude !

De l'avis même de l'auteur de cette étude, celle-ci contient la faiblesse de n'avoir étudié que des femmes qui portaient des soutien gorge, et de n'avoir eu que des réponses d'habitudes auto-déclarées. (Et on sait qu'une femme qui a toujours porté un soutien gorge ne se rend même plus compte qu'il lui crée des dommages. A voir: Les témoignages de celles qui ont arrêté trois mois nous disent qu'elles n'arrivent plus à en remettre!)
47,6 % de ces femmes ont également déclaré ne pas avoir changé leurs habitudes de soutien gorge au cours de leur vie, alors que l'on sait que la poitrine d'une femme change plusieurs fois au cours de sa vie.
De plus ces femmes en auto-évaluation, âgées entre 55 et 74 ans entre 2000 et 2004, et maintenant âgées d'environ 65 à 88 ans n'ont plus aujourd'hui forcément en mémoire le ressenti des problèmes quotidiens de leur soutien gorge pendant les 60 ou 70 ans qui ont précédé.
Difficile donc de conclure dans ces conditions que le soutien gorge ne pose pas de problème de santé, alors que l'étude publiée en 2010 au Venezuela a posé pratiquement les mêmes questions à une population âgée entre 13 et 72 ans, mais a fait par contre un examen clinique, et avait conclu à l'inverse que le soutien gorge était générateur de pathologies.
Il en va de même pour l'étude de l'Université d'Harvard en 1991 qui précise que les femmes non ménopausées qui ne portent pas de soutien gorge avaient la moitié du risque de cancer que chez les femmes utilisatrices de soutien gorge, et le constat de Syd Singer des 24 cas de cancers du sein aux îles Fidji étaient des femmes qui portaient des soutien gorge alors que dans ces îles le soutien gorge n'est que très peu utilisé.
Même le quotidien le Seattle Times reconnait ces lacunes méthodologiques: se concentrer davantage sur les modèles de soutien gorge au lieu de comparer celles qui en portent avec celles qui n'en portent pas, et cette étude n'explique pas le constat de l'étude d'Harvard en 91, à savoir celles qui n'en portent pas ont la moitié de risque de cancer du sein.
Ce qui interpelle également, c'est que cette récente étude a été réalisée dans un centre de recherches (FHCRC) à Seattle qui reçoit chaque année de l'argent à partir d'une collecte de fonds « Bra Dash » où les soutien-gorge sont portés sur le vêtement. Difficile donc de critiquer le soutien gorge lorsqu'il est utilisé pour recevoir des fonds ! (95000 dollars récoltés en 2013)
Dommage donc que cette étude manque autant d'objectivité, car elle ne fait que semer le trouble chez les femmes qui depuis quelques temps commençaient à se rendre compte du réel problème que pose le soutien gorge et avaient pris la bonne décision pour leur santé: le supprimer.
Yves, l'auteur du diaporama "le danger du soutien gorge"

De : indiantigre le Tuesday 11 November 2014 à 19h22

merci pour ce site,
ce sont des informations qui ne demandent qu'à circuler

ça fait du bien de voir des hommes qui s'intéressent à la question

De : arthur le Sunday 19 April 2015 à 11h53

Merci pour ce informations précieuses. Je conseille aussi la lecture d'un article fort bien fait : www.chamanisme.eu/soutien-gorge-attention-danger

De : tine le Thursday 07 May 2015 à 22h25

Depuis 2013, à l'age de 46ans, je ne porte plus au quotidien, de soutien gorge. J'avais parlé à mon seinologue, de cet article que j'avais lu, relatant un rapport avec le cancer. Il n'y croyait pas. Mais, les résultats des radio et echographie ont démontrés une reduction de mes kystes mammaires...!! hasard??
Après cet annonce de perturbateur endocrinien, je ne suis pas trop motivée pour remettre cette lingerie si jolie regulièrement...

De : Yves le Tuesday 12 May 2015 à 18h57

Réponse pour Tine:
La disparition de kystes mammaires sans soutien gorge n'est absolument pas un hasard. Les fluides circulent à nouveau et le drainage lymphatique refonctionne. Des seins qui bougent font circuler la lymphe ! J'ai des témoignages très très très nombreux identiques au votre... Sans parler du confort !

De : Thomas le Wednesday 29 July 2015 à 08h36

Bonjour,
J'ai pris conscience du problème du port du soutien-gorge pour les femmes il y a peu de temps et comme vous, j'ai l'envie de parler de ce sujet aux femmes.
Je réfléchis actuellement à créer une page sur Facebook (à moins que vous l'ayez déjà fait?) qui reprendrait notamment des articles de votre site. Je pense qu'on ne fera jamais assez de "buzz" sur ce sujet. Qu'en pensez-vous ?
Bien cordialement,
Thomas

De : Liberté le Sunday 02 August 2015 à 22h11

Thomas,

Votre participation me fait très plaisir! Merci pour votre motivation à libérer les femmes. Nous pouvons leur épargner bien des problèmes, simplement en les informant et en allant vers elles. (Une petite dose de "courage" est parfois nécessaire!)

Il peut être parfois difficile d'expliquer à une femme pourquoi il est préférable de ne pas porter de soutien-gorge... mais souvent des explications et des conseils simples suffisent à infléchir des comportements habituels mais pourtant nocifs. Une telle cause ne peut avancer que s'il y a des acteurs motivés! ;-) Le "buzz" n'est peut-être pas le mot le plus approprié, car nous ne travaillons pas sur un projet éphémère mais sur la durée... Et ça va être long pour en venir à bout...!

Je suis certain que vous trouverez les mots appropriés et des idées intelligentes pour les éclairer!

Pour tous mes lecteurs : voici l'adresse de sa toute jeune page facebook : stop soutien-gorge : Le soutien-gorge mis à nu

De : Yves le Thursday 19 November 2015 à 09h08

Bonjour Liberté
Je viens de réactualiser mon diaporama sur le danger du soutien gorge.
Je souhaite à tous les lecteurs une bonne visite !
Yves

De : Égalité le Saturday 21 November 2015 à 17h48

Encore bien un homme pour publier des choses perverses de ce niveau. Avis au créateur du site: avez vous fait des études ou un doctorat ou vos connaissances proviennent t elles de l'observation minutieuse de film pornographique? D'ailleurs avez-vous déjà vu une vraie paire de seins ou ce site est-il la délivrance de vos fantasmes enfouis. Je suis une femme libre avec mon soutien-gorge. À vous l'honneur de vous promener les couilles à l'air afin de lutter contre le cancer des testicules et de la verge...

De : Égalité le Saturday 21 November 2015 à 17h54

Encore bien un homme pour publier des choses perverses de ce niveau. Avis au créateur: avez-vous fait des études ou un doctorat ou vos connaissances proviennent t elles de l'observation minutieuse de film pornographique ? Avez vous pu observé par vous même les effets bénéfiques de ce non port de soutien-gorge sur des femmes ? Avez-vous déjà vu une vraie paire de seins ou ce site est-il la délivrance de vos fantasmes enfouis ? Je suis une femme qui porte des soutiens-gorge. Libre à vous de vous promener les couilles à l'air afin de lutter contre le cancer des testicules et de la verge...

De : Égalité le Saturday 21 November 2015 à 17h56

Chère liberté merci de me laisser la liberté de partager mon point de vue. Merci égalité.

De : doux visage le Sunday 22 November 2015 à 23h32

j'ai appris beaucoup!!! on ne sait vraiment pas tou !! mci

De : jlc le Tuesday 24 November 2015 à 18h42

Bonjour, je trouve ce site trés bien fait bravo
je suis un homme et j ai toujours pensée que le port du soutiens gorge et un non sens, mais comme je suis un homme, les femmes pensent que je suis un obséder.
Je suis halluciner par le nombre de femmes ayant des cancers du seins, et qu une solution aussi simple pourrais les sauver.
Il faut absolument diffuser votre site un maximum
cdl
jlc

De : Anneln le Wednesday 25 November 2015 à 10h39

Bonjour
Cela fait plusieurs années que j'en ai entendu parlé. En premier lieu, par des femmes chiliennes, et à cette époque c'était inconcevable pour moi.
Puis un premier essai cet été où j'ai vraiment senti une liberté... Puis je sis revenue "dans la norme" poussée par l'habitude. Et maintenant sur fcdbk où j'ai cliqué sur un partage qui m'a fait connaître ce site.
Cependant, je fais un 90 D et pas mal de sport. Je n'ai pas trouvé de solution ... ça "ballotte" beaucoup et ça me fait mal si je cours sans soutien gorge. Quelqu'une a une solution ?
Merci !

De : transparence le Wednesday 25 November 2015 à 23h26

Bonsoir et merci pour ton site !!!
c'est très intéressant, notamment pour moi qui ai abandonné le soutien G depuis maintenant 2 ans environs... parfois je porte des brassières mais qui ne serrent pas du tout. Je ne supporte plus du tout ! mais jamais personne ne m'avais dit quoi que ces soit sur la question... alors je suis ravie d'apprendre, par ton intermédiaire, toutes ses informations... je me sens bien mieux sans, et j'ai eu à moment donné une boule sous le sein à l'endroit de l'armature... pouaf ! je respire à nouveau, je me sens plus libre, plus naturelle !!!
Encore merci pour ton blog, je partage sur mon facebook !!!
bien à toi,
sylvie

De : Draceana le Saturday 28 November 2015 à 03h08

Bonjour,
Merci pour ce site, que je viens de découvrir. J'aimerais juste apporter mon propre témoignage.
J'ai entendu parler d'arrêter de porter un soutien-gorge il y a 2 ans et demi, notamment à cause de l'impact sur la circulation lymphatique, donc sur la santé. J'ai alors mis deux semaines à me décider à franchir le pas, et depuis ce jour, je ne peux plus en remettre ! (J'en mettais encore au début pour faire du sport, mais c'était insupportable, donc j'ai vite abandonné !) Et c'est une véritable libération ! Je me sens bien mieux sans ! J'ai une petite poitrine, 85B, donc ca a été vraiment très facile pour moi. Il m'a fallu à peine 2-3 jours pour m'habituer et être véritablement à l'aise. Evidemment, je me suis demandée comment faire en été, et j'ai dû adapter un peu ma garde robe, avec des t-shirts au tissu un peu plus épais, ou au contraire, des tuniques et chemises très légères à mettre sur un débardeur. En hiver, je porte toujours des débardeurs sous mes pulls, je trouve cela plus confortable.
J'ai juste envie de dire, à celles qui hésitent encore, qu'il ne faut pas avoir peur de se lancer, au moins en essayant pendant une ou plusieurs semaines, pour voir comment elles se sentent, ce que ça change pour elles. Pour moi, ça a été une révolution vers un grand confort :-) (Révolution, parce que pas évident à assumer au début, et c'est en fait là la principale difficulté ;-), mais au final, on s'en fout des autres, l'essentiel est de se sentir bien tant qu'on ne gêne personne vraiment)
Cordialement,
Draceana

De : camii68 le Wednesday 02 December 2015 à 18h52

Bonjour,

Je suis vraiment contente de savoir qu'il existe un tel site... Ca m'aidera pour mon oral dont ma thématique est : " le soutien-gorge est-il un objet pratique ou un objet imposé par la société?"

Cela fait quelques années que je ne porte pas de soutien gorge sauf à de rares occasions je l'avoue (même si j'aimerai également bien m'en débarrasser...). Il y a plusieurs mois voir 2 ou 3 ans j'avais regardé un documentaire "Ma vie sans soutif" avec Vigirnie Oks et c'est sur celui-ci que je comptais m'appuyer pour mon oral, mais je le trouve pas en replay ni en vidéo ...

Si vous me le permettez, je souhaiterai utiliser votre site en support.

Merci,

Camille

De : Mathilde le Sunday 06 December 2015 à 00h07

Je ne porte plus (jamais) de soutien gorge depuis maintenant 9 ans. J'ai été prof, je travaille aujourd'hui en contact quotidien avec du public et je n'ai pas eu le moindre problème... Arrêtons de croire que "ca ne se fait pas", "que c'est indécent, gênant...", tout le monde s'en fiche de manière générale. Quand j'en parle, les gens me disent "ah bon?? Je n avais pas remarqué!"
Allez les filles, osez!!

De : Yves le Sunday 06 December 2015 à 03h32

Pour répondre à Egalité qui a publié le 21 novembre à 17h48, puis à 17h54 sans évolution de son point de vue :
1 Être un homme n'empêche pas de se soucier de la santé de la femme que l'on aime, et à les respecter toutes au point de les informer d'un risque potentiel sur leur santé.
2 Les informations que vous trouvez sur ce site sont pour certains liens une relecture d'études dont certaines sont publiées et que vous pouvez trouver vous-même dans par exemple « PubMed » (mais vous devez savoir lire l'anglais)
3 Je ne vois pas où se situe la pornographie dans les seins d'une femme qui servent à nourrir les enfants, la pornographie désignant la représentation d'actes sexuels, et votre immoralité supposée n'est que la projection d'un « prêt à penser » dont vous êtes sans doute le meilleur exemple.
4 Oui j'ai pu par moi-même constater les effets bénéfiques du non port du soutien gorge sur ma femme et les innombrables témoignages que j'ai autour de moi.
5 Oui j'ai déjà vu une (et même vraiment plusieurs ! lol) paire de seins et se site parle de seins et non de fantasmes. S'il avait parlé de pieds et de chaussures causant des problèmes anatomiques et de santé, qu'auriez vous dit ? Encore une paraphilie concernant le fétichisme du pied ?
6 Vous avez le droit de porter des soutiens gorges comme certaines ont aussi le droit de ne pas en porter. Par contre vous n'avez pas le droit (moral) de porter un jugement désobligeant sur celles qui n'en portent pas. Votre façon de penser n'est pas universelle.
7 Il y a plus d'hommes que vous ne pensez qui se promènent « les couilles à l'air », (curieux d'ailleurs de comparer des seins et des couilles) mais aucun d'eux n'est venu critiquer votre adhésion totale à la société bien pensante. Au sujet de cette société Coluche disait : « Ce n'est pas parce qu'ils sont plus nombreux à avoir tort, qu'ils ont raison. »
http://fr.slideshare.net/Yves971/le-danger-du-soutien-gorge-52

De : blandine le Wednesday 27 January 2016 à 23h07

hum ... vous me faites marrer.
et culpabiliser dans la foulée ... sympa de me dire que je suis en train de détruire ma santé - alors que je ne peux rien y faire (sauf peut être utiliser des massicots pour virer le pb des seins énormes, mais j'ai peur que ça soit douloureux)

Le jour ou vous vous trimballerez avec une poitrine xxxxl (je ne parle pas de 95 ou 100 ... mais de 120 ou 130H par ex) on verra si ça sera si facile que ça de lâcher le soutif ...

Tout votre blabla est peut être valable pour des poitrines petites / normales mais quand on joue dans la cour des grosses mamelles, ça change tout.

De : ciaocricri le Thursday 28 January 2016 à 17h21

J'ai envie de dire que quand on fait un 90C max c'est facile à dire. Au-delà, ça se complique...

De : NCLS le Friday 29 January 2016 à 13h11

J'ai découvert cette page, il y a quelques jours. Quelle liberté! Je confirme, des années que ces fichues armatures de soutien gorges me font souffrir, m'empêche de respirer convenablement, bref quel soulagement de vous lire et de me libérer de ce sous vêtement.Merci

De : Celineg le Thursday 11 February 2016 à 03h47

Je confirme qu'on peut avoir une grosse poitrine et ne plus en porter. Je fais du 95 D ou E ca dependait des tailles. Je ne portes plus de soutif depuis plus de 2 ans ou exceptionnellement. Quel bien être personnellement je me sens mieux sans. Bcp moins de douleurs aux seins donc ne vous arreter pas a une taille. Je ne sais pas si helas ca dimunera mon risque de cancer du sein mais mon bon sens me dit que la nature est bien faites et que nous n en avons pas besoin. Merci de respecter le choix de chacun.

De : Agathe le Wednesday 24 February 2016 à 14h42

Article très intéressant.
Etant naturiste, je suis souvent nue et donc sans soutien-gorge.
Cependant pour la pratique de certains sports il est très difficile de se passer de soutien-gorge lorsque l'on a un certain volume de poitrine. Je pense par exemple à l'équitation : je fais du 90D, je porte 2 à 3 soutien-gorge pour pratiquer l'équitation afin de ne pas avoir de mouvement, et de ne pas souffrir. Même simplement pour courir : lorsque je ne porte pas de soutien gorge, je soutien ma poitrine avec mes avant-bras et mains sinon ils sont trop secoués et outre l'aspect désagréable, il peut s'ensuivre de la douleur.
Donc en effet, ne pas comprimer les seins dans un soutien-gorge au quotidien est bien, mais dans la pratique sportive cela est à étudier selon les secousses du sport et le volume du tour de poitrine. En ce cas en effet, privilégier le bio et le coton.

De : Mel le Sunday 28 February 2016 à 23h44

Je comprend en quoi c'est mieux d'arrêter le soutien gorge. Après, pour le confort et avant même de lire tout ça je met surtout des brassières très confortable, quand je met une robe ou un vêtement plus habillé, je vais mette un soutien gorge traditionnel. J'ai toujours fait attention pour ma taille, demandant toujours au vendeuse leur avis, et fesant attention à comment je me sent quand je l'enlève. En avoir un à sa taille soulagé déjà beaucoup de douleur. Quand à chez moi, je reste le plus possible sans, j'en ai pas besoin.
Après je me voit mal arrêter ces habitudes, surtout que je suis encore au lycée. Déjà socialement j'aurais des soucis, beaucoup me comprendrai pas, et si on comprend que je porte rien, petites convocation au bureau. Sûrement la pression dont vous parliez.
Après c'est moi. Je n'ai jamais aimé mon corps, même devant mes parents des tétons, ou même mes cuisses je les cache. J'ai toujours été extrêmement pudique. Alors je vous laisse imaginer dans la rue. Je pense qu'il faut aussi penser aux personnes comme moi, c'est pas forcément la pression sociale, c'est de la timidité et être pudique. Et des débardeurs ça changent pas grand choses de ce côté là. Ni le coup de l'écharpe, j'ai horreur s'en mettre, je me force à en porter que si vraiment j'ai très froid au coup. Et en été, moi qui transpire énormément, qui supporte peut la chaleur, je serais condamner à me cacher sous de l'épaisseur. Peut pour moi à, je veux ma liberté, mais on dirait bien que pour moi cette liberté passe par le soutien gorge, ou plutôt les brassières, ce que je porte beaucoup plus.
Du coup j'ai une question, dans ces articles on parle surtout de Soutien Gorge classique à armature. Mais qu'en est il des brassières justement. C'est haut en tissus très confortable et élastique. D'ailleurs ce que j'utilise aussi pour le sport. Je ne supporte pas les soutien gorge pour les activités sportives. Pour ce qui est de la déco féminine, je la réserve pour quelque occasion ;)

De : weareux le Monday 14 March 2016 à 21h23

Bonjour,
J'ai quelques interrogations sur ce sujet.
Tout d'abord, j'ai lu sur votre site que l'utilisation de soutiens-gorges augmenterait de façon importante le risque de cancers du sein. Il me semble qu'on ne peut pas dire que cela augmente de façon importante ce risque, car à ce jour, aucune étude (à ma connaissance) n'a été concluante sur ce sujet. Il s'agirait d'une hypothèse (simple hypothèse) comme quoi les push-ups, en appuyant sur les tissus, augmenteraient le risque de cancer du sein. Peut-être qu'une étude dont je n'ai pas connaissance peut l'affirmer, mais dans le cas contraire, il me semble déplacé d'écrire "augmentation du risque de cancer du sein". Ma deuxième interrogation concerne les femmes africaines qu'on a tous vues, seins pendants. Ne serait-ce pas parce qu'elle ne porte rien qui puisse soutenir leurs seins? Car dans le monde occidental, depuis au moins l'époque romaine, nous avons toujours soutenu nos seins, que ce soit avec des bandes de tissu, des corsets, des soutien-gorges... Sinon, aujourd'hui, j'ai essayé de ne pas porter de soutien-gorge. Au debut tout se passait très bien, puis vers la fin de la journée, j'ai commencé à avoir mal. Qui plus est, en montant les escaliers, je dois placer mon bras sous mes seins. Peut-être est-ce normal au début? En tout cas, je m'interroge, mon objectif étant de ne pas avoir les seins qui tombent, j'ai peur de faire le mauvais coix, soutif ou pas soutif, chacun étant censé empêcher que les seins tombent. Merci!

De : une pomme le Thursday 17 March 2016 à 09h56

Bonjour,
site très intéressant. Merci de relayer l'info.

Pour celles qui n'auraient pas compris: L'important à retenir ici c'est que le corps de la femme a un soutien naturel (ligaments de cooper entre autre) et que si celui-ci n'est pas stimulé, il perd sa fonction sans pouvoir au fil des années la retrouver! Le port du soutien-gorge empiète ce fonctionnement et donc amène à ne plus pouvoir se passer d'un vêtement qui à la longue mal porté, mal adapté donne des conséquences néfastes pour beaucoup de femmes (douleurs, compression,au pire cancer...). Ceci est la grosse information à retenir et à enseigner aux filles dès qu'elles peuvent comprendre. Cela ne vous oblige en rien à ne jamais en porter de soutien gorge! Chacun fais comme il veut, néanmoins ne dénigrez et ne rejetez pas une chose aussi importante et évidente parce que vous ne pouvez pas vous en passer. On parle plus que d'un choix personnel là, on parle de science... (anatomie féminine)

Désolée de ce long post, à la base je voulais simplement poser une (des plutôt) questions:

Ayant été fragilisée à la suite d'une grossesse avec allaitement, (ne réussissant pas à arrêter petit à petit j'ai du arrêter net (au bout de 2 ans) ma poitrine d'origine petite s'est retrouvée bien gonflée puis a très nettement fondue causant un sacré relâchement, elle est comme « vide ») . Pour une poitrine légèrement à modérément « ptosée » , est-il utile ou pas d'enlever le soutien gorge ? Est-il vraiment possible de retrouver du tonus (au moins un minimum) et sur combien de temps? J'ai peur que d'entreprendre cette démarche ne fasse qu'accentuer ce problème. Comment savoir si nos ligaments sont toujours « opérationnels » en quelque sorte pour reprendre leur rôle de soutien-gorge naturel ? (précision, j'ai 24 ans)
On trouve beaucoup de témoignages de femmes pour lesquels la poitrine n'était pas « abîmée » avant de le faire, mais qu'en est-il des autres ? Y aurait-il des femmes dans mon cas ?

ps: On parle d'exercices pour la poitrine mais n'est-il pas aussi important d'en faire du dos pour aider au maintien ou cela n'a-t-il aucun lien avec ? (j'essaie depuis quelque jours de ne pas porter de soutien gorge et fais des exercices mais j'ai du mal à me tenir droite du coup j'ai peur dans mon cas cité ci-dessus de précipité une chute).

Merci pour ceux qui auront eu le courage de me lire lol et pour les futures réponses je l'espère =).

De : marion le Wednesday 23 March 2016 à 09h41

super!!!enfin des filles comme moi , moi avec mon petit 80A j'ai toujours porté des soutif 'par convention" qui ne me soutenais pas le sein , ca mes petits seins se tiennent tous seuls....C'était LE geste habituel et quotidien du matin.Finalement j'ai depuis 2 ans maintenant posé cet accessoires au placard , et je respiiiiire enfin!!!!!
Franchement les filles , je me demande pourquoi je ne l'avait pas fait avant!!!

De : Liberté le Sunday 17 April 2016 à 23h50

Bonjour weareux et merci pour votre commentaire. Navré de ma réponse trèèès tardive, j'en suis désolé, j'étais en effet assez occupé ces derniers temps...

En ce qui concerne les études, on est aujourd'hui loin des hypothèses, sauf pour les gens qui auraient peur de découvrir la réalité, ou peut-être encore pour toutes celles et ceux qui auraient quelque chose à perdre à le reconnaître (de l'argent, une autorité respectable, leur ego, ou toute autre raisons). Voici quelques exemples d'études qui sont vont clairement dans le sens du lien port du SG > risque accru de cancer :

-- étude en Californie en 1978 liant hausse de température due au SG et cancer du sein
-- 1991 étude faite à Harvard montrant que les femmes ne portant pas de SG ont 60% de cancers en moins
-- la fameuse étude de Sydney Singer et Soma Grismaijer en 1995 dont un livre est paru
-- étude récente au Kenya en 2015 : voir la partie news de freetheboobies.fr pour l'interview
-- un résumé supplémentaire mais pas complet : http://www.susunweed.com/An_Article_Bra-disease.htm
-- de nombreuses sources sont disponibles à la fin du diaporama d'Yves, à consulter sur le site si ce n'est pas déjà fait ;-)

Concernant les raisons du danger du SG, en voici 3 importantes :

-- compression du système lymphatique (et sanguin) intoxiquant les tissus. Les push-up sont les pires SG qui soient, mais même les autres compriment aussi... même si imperceptiblement.
-- présence de nombreux polluants dans les SG (voir la vidéo "les dessous du SG" sur freetheboobies.fr)
-- élévation de température du sein, qui devrait être normalement plus frais (les hommes ont aussi une partie de leur anatomie qui devrait théoriquement respirer un peu plus)

En ce qui concerne les femmes africaines (en tout cas certaines uniquement) les conditions de vie traditionnelles ne sont pas toujours faciles et peuvent nuire de façon importante à l'esthétique de la poitrine : manque d'eau, exposition importante au soleil, nombreuses grossesses, tradition du repassage des seins ou encore du bandage de la poitrine, etc. Rien de bon pour garder une poitrine ferme... j'explique tout cela dans la partie http://freetheboobies.fr/comment-le-soutien-gorge-fait-tomber-les-seins.php du site, voir "l'argument des tribus indigènes". J'espère qu'il vous permettra de comprendre qu'il s'agit d'idées reçues quand aux seins abîmés des africaines :-) d'ailleurs les occidentales n'ont pas forcément des seins fermes, loin de là... selon Jean-Denis Rouillon, à 25 ans, la moité des seins observés présentent des signes de ptôse, légers ou importants...

Lorsque vous dites que les seins des occidentales ont toujours été soutenus, c'est je pense à beaucoup relativiser, car les objectifs visés étaient variés et souvent bien éloignés des préoccupations de confort pour la femme. Chez les grecs, le mastodeton n'avait pas pour but de soutenir mais de compresser le torse pour empêcher la poitrine de pousser... un système similaire existait chez les romains. Je viens de relire la page https://fr.wikipedia.org/wiki/Soutien-gorge et ça ne me fait pas vraiment penser à un soutien bienveillant en tout cas... Hormis des prototypes de soutien-gorges retrouvés chez une famille noble (cela fait partie de leurs amusements), la plupart des femmes avaient-elles les seins soutenus? c'est bien difficile à prouver en tout cas...

Vient ensuite le corset à la renaissance puis surtout au 19ème siècle, utilisé pour affiner artificiellement et brutalement la taille. Le confort des femmes concernant leur poitrine n'était pas vraiment la préoccupation majeure.

C'est seulement au 20ème siècle que la mode se prend à soutenir spécifiquement les seins, avec plus de confort. J'ajouterai qu'à partir des années 50, la poitrine moyenne des femmes a sensiblement augmenté en Europe, en raison de l'alimentation plus riche mais aussi de tous les nouveaux polluants présents dans l'environnement. Ce qui pourrait sembler justifier l'usage du SG... mais les études comme celle de Jean-Denis Rouillon démontrent le contraire.

Personnellement, je comprend bien que vouloir soutenir la poitrine des femmes peut venir (en partie) d'une bonne intention, mais les faits sont là : c'est en réalité une très mauvaise idée... notre société met du temps hélas à le comprendre :-/

Tous mes encouragements en tout cas pour votre démarche de vous libérer du soutien-gorge. Je crois que c'est important de réaliser sa propre expérience pour se construire son propre avis. Alors pour répondre à votre question : OUI, c'est relativement normal d'avoir un peu mal au début quand on a toujours porté un soutien-gorge... car comme votre poitrine n'a jamais vraiment eu l'occasion de travailler comme elle le devrait normalement, il faut lui faire réaliser un véritable travail de rééducation (le mot peut sembler excessif, mais c'est pourtant la réalité en fait).

Pour ce qui est de votre peur des seins qui tombent, je la comprend tout à fait. Mais sachez que l'aspect de la poitrine est déterminé à la base par notre patrimoine génétique… c'est la roulette... après, il y a notre façon de vivre. Ne pas porter de SG est une des meilleures choses à faire afin de les préserver au mieux. J'ai compilé pas mal de témoignages de vécus dans les liens de mon site, j'espère que vous aurez à l'occasion un petit moment pour y faire un saut, ça vaut la peine de regarder.

Suivant la taille de votre poitrine, et de votre propre sensibilité, il vous faudra plus ou moins de temps pour vous en débarrasser. N'essayez pas d'aller trop vite, il vaut mieux avancer à votre propre rythme et faire preuve de patience, même si ça peut paraître parfois un peu long. y aller "bourrin" de toute façon ne donne pas de meilleurs résultats! Rassurez-vous vos douleurs vont progressivement disparaître...et je parie que vous n'allez pas pouvoir en remettre bientôt ;-)

merci d'avoir lu jusqu'au bout en tout cas, et bon free the boobs (j'espère que vous n'avez pas attendu ma réponse pour persévérer!) bonne continuation

De : tsarine le Tuesday 19 April 2016 à 17h09

Bonjour cela concerne t-il tous les soutiens-gorge ? Ou seulement ceux avec des armatures ? Qu'en est t'il des soutiens gorges brassière ? En tissu tout simple et très à la mode ? Merci pour votre réponse.
Tsarine

De : Asmodée le Wednesday 20 April 2016 à 11h40

Bonjour.

Cela fait deux semaines que j'ai décidé d'arrêter de me "compresser" les seins....
Comme j'ai suivi la mutation de mon conjoint et n'ai pas encore retrouvé de travail, je ne me pose pas (encore) la question du regard des autres... D'autant que nous sommes encore à une période ou je porte une petite veste pour sortir...

Mais voilà... Ah, liberté, fausse liberté, ce fameux regard des autres que j'évoque... C'est la liberté à contre-sens.
J'ai parlé à mon conjoint de ce souhait et forcément, vous vous doutez de la réaction : "Bien sûr, je comprend pour ton confort, mais ça me gêne que tu n'en portes pas pour sortir. Je veux pas que tous les autres mecs te matent les seins."
Bien sûr, révolte dans mon cerveau.
Mais m*** ! C'est mon corps ! Voilà, faut encore que je rentre dans le carcan sociétaire ? Que je mette des jupes plus longue ou que je cache mes tétons parce que quelques petits trous du c*** gâchent l'image des hommes (et font se sentir si mal les femmes)? Ou bien par ces idées reçue qu'une femme qui pointe est une chaudière?
Et je me dis que des fesses à travers un jean, ça choque personne. On les mate, on en profite et pourtant, on met pas trois tonnes de couches dessus !

Et cette comparaison qu'il m'a sorti avec son entrejambe justement, genre : "Tu voudrais pas que les filles me matent ici et sachent à quoi ça ressemble !"
Alors déjà, il pourrait se faire reluquer par des hommes (LOL) mais c'est surtout que... Je parle de me sentir bien ! Pas de m?exhiber ! Pas de sortir à poils, non... Juste d'enfiler un tee-shirt (donc pas d'être nue) et d'être libre... Pourquoi ce sentiment d'être une allumeuse si un regard tombait sur ma poitrine ?
Et quand bien même, on prône notre civilisation. Le corps est beau. Le corps est corps. Tant d'érotisation partout. Voilà le problème. Regarder la beauté simplement et alors ? C'est pas pour autant qu'on est un pervers.... Rhaaaa....

Bon, je lui en veux pas hein... C'est la pression sociale... Mais ça soulève pas mal de questions...

Et vous savez quoi ? Questions que je me posais déjà depuis pas mal de temps sur la pilosité justement. Oh oui, être libre d'avoir des poils...
ou être libre être mis à mal par autrui...
Parce qu'être une femme, c'est pas réellement en être une en fait... C'est se conformer à l'image de la "femme" (et grand damne, la société commence à faire la même connerie avec les hommes au lieu de libérer les deux corps...)


J'ai écrit un pavé, désolée. Mais j'avoue que me sentir bien est important et l'abandon du soutien Gorge en fait parti, je pense.

Bien sûr, je lis des commentaires de grosses poitrines, je vous comprend les filles. Mais quelle est donc cette rancœur et cette moquerie ? Chacun essaye de faire au mieux.

Pour ma part, ce serait d'arrêter de porter ce sous-vêtement. Et justement, ce long commentaire, c'est un peu ma "frustration", mes difficultés parce qu'au final, c'est un choix. Oui... Mais un choix qui fait "peur" et amène tant de réflexion tandis que je me dis que CA NE DEVRAIT PAS.

Bonne journée en tout cas !
Et merci pour toutes ces infos ! Je prendrai le temps progressivement pour toutes les consulter ! (j'avoue que j'ai fait la tricheuse sur certains trucs !!!)

De : Liberté le Saturday 23 April 2016 à 20h39

Bonjour une pomme et merci pour votre participation.

Un des problèmes que de nombreuses femmes connaissent lorsqu'elles ont connu la joie d'être maman ! Même si, il faut le dire encore, l'allaitement prolongé n'est pas responsable de la fatigue du sein, les variations de poids et les changements hormonaux maltraitent plus ou moins la poitrine.

Personnellement, je trouve qu'il est (presque) toujours utile pour une femme de se passer de soutien-gorge, ou d'au moins limiter son usage autant que possible. Pour le corps et l'esprit. Pour toutes les sensations retrouvées et le soulagement que ça peut leur apporter. Et ça vaut aussi bien pour de jeunes seins vigoureux que pour des plus fatigués. Encore faut-il savoir où placer ses priorités? qu'est-ce qui importe ? ce que les autres pensent de nous, ou notre propre santé, physique et mentale ? À chacune de faire ses choix, ça se respecte aussi. Chaque personne a ses raisons d'agir comme elle l'entend.

Pour une poitrine légèrement à modérément « ptosée » , est-il utile ou pas d'enlever le soutien gorge ? Est-il vraiment possible de retrouver du tonus (au moins un minimum) et sur combien de temps?


Quand une femme arrête de porter des soutien-gorges, on observe très souvent une amélioration de l'état de ses seins(!!) Parfois c'est vrai ce n'est pas à la hauteur des attentes, mais on peut aussi assister à une belle transformation, comme avec les mamelons qui remontent progressivement de plusieurs dizaines de degrés... impressionnant ! Dans tous les cas, les seins se raffermissent toujours. Légère remontée, les vergetures s'estompent, les rougeurs, les douleurs disparaissent, etc. Donc oui, c'est bien utile !

Est-il vraiment possible de retrouver du tonus (au moins un minimum) et sur combien de temps?


Je me doute que vous aimeriez retrouver votre poitrine d'adolescence ! mais malheureusement, à part tricher avec des prothèses, dame nature a souvent le dessus, mais raisonnablement, des améliorations, ça oui, vous en aurez. Il ne faut juste pas mettre la barre trop haut et faire preuve de patience : les améliorations se prolongent jusqu'à deux ans (!!!) voire plus (!!!) après l'arrêt du port du soutien-gorge. Après, ça se stabilise. Ça en dit long sur les dégâts du soutien-gorge, mais aussi la capacité du sein à se régénérer! Les résultats préliminaires de l'étude de Jean-Denis Rouillon sont visibles sur le site sans-contraintes dans la partie « l'étude du docteur Rouillon » (accessible depuis le menu latéral à gauche de leur site).

J'ai peur que d'entreprendre cette démarche ne fasse qu'accentuer ce problème.


Sauf erreur ou méconnaissance de ma part, je n'ai jamais eu vent que le fait d'arrêter de porter des SG au quotidien soit nocif pour la santé... mais le contraire l'est assurément par contre ! Dans le pire des cas, il ne se passera rien de particulier !

Comment savoir si nos ligaments sont toujours « opérationnels » en quelque sorte pour reprendre leur rôle de soutien-gorge naturel ? (précision, j'ai 24 ans)


L'état et l'évolution des ligaments de Cooper dépend de chaque femme et de son parcours. à 24 ans, ils sont théoriquement toujours dans le coup pour reprendre du service ! Et il y a des femmes de 50 et plus qui ont des résultats inespérés, donc voila...
C'est quand on est jeune que les améliorations sont les plus visibles. Personnellement, je pense que c'est seulement quand on a la vingtaine qu'on commence à s'assumer et à faire des choix qui vont orienter notre vie...donc let's go ;-)

On trouve beaucoup de témoignages de femmes pour lesquels la poitrine n'était pas « abîmée » avant de le faire, mais qu'en est-il des autres ? Y aurait-il des femmes dans mon cas ?


Si leurs poitrines n'étaient pas abîmées avant d'abandonner le SG... elles ne le seront pas plus après ;-). Je le dis honnêtement aussi, c'est vrai que la plupart des filles qui arrêtent de porter des soutien-gorges ont souvent de « petites » poitrines (bonnet A-B), et généralement en bon état, mais pas que... Si vous regardez attentivement les blogs et forums que je relaye, vous verrez des filles avec des bonnets D, E, ou F (pas forcément tombants hein, c'est pas rédhibitoire non plus!) et/ou avec plein de complexes, qui pourtant arrêtent d'en porter et trouvent leur bonheur ainsi.

ps: On parle d'exercices pour la poitrine mais n'est-il pas aussi important d'en faire du dos pour aider au maintien ou cela n'a-t-il aucun lien avec ? (j'essaie depuis quelque jours de ne pas porter de soutien gorge et fais des exercices mais j'ai du mal à me tenir droite du coup j'ai peur dans mon cas cité ci-dessus de précipité une chute).


Comme je le dis dans la partie « comment avoir de beaux seins », les exercices pour tonifier la poitrine ont un effet très limité, voire sont inutiles à faible dose, puisque le sein n'est pas un muscle et il repose simplement sur les pectoraux. Par contre, c'est vraiment une bonne idée de renforcer le dos, surtout pour les femmes avec une poitrine volumineuse. Les muscles du dos permettent de se tenir droit(e) et de porter en plus le poids des seins quand ils sont lourds. Dans tous les cas, il faut autant que possible se tenir droit(e) tous les jours, les épaules légèrement en arrière. On a tout de suite meilleure allure, et pour les femmes cela permet d'avoir les seins davantage plaqués contre le torse... ils gigotent donc moins ;-)

bon courage!

De : Liberté le Sunday 24 April 2016 à 18h31

Bonjour Tsarine,

Les problèmes dont je parle peuvent arriver théoriquement avec n'importe quel soutien-gorge, à partir du moment où l'on en porte régulièrement (le risque augmente avec la durée). Il ne faut évidement jamais le garder la nuit car c'est un moment de relâchement nécessaire pour le corps. Les soutien-gorges à armatures sont particulièrement visés à cause des tiges métalliques rigides, et de la compression sur la poitrine (les push-up sont les pires).

Les brassières, c'est beaucoup mieux oui en effet, mais il faut les essayer et voir au cas par cas si ça ne serre pas trop et préférer des matières naturelles comme le coton pour laisser respirer. Il y a aussi les "bralettes" venues d'Angleterre pour les petites poitrines, elles n'ont pas d'armatures et sont parait-il bien plus légères. Sinon les débardeurs peuvent aussi remplacer le SG en permettant un maintient sans comprimer. Le mieux reste de retirer son SG en rentrant chez soi, ou de ne pas en mettre du tout.

J'espère avoir répondu à la question :-)

De : dominique le Thursday 05 May 2016 à 14h10

J'ai 62 ans et le port du soutien gorge devient de plus en plus irritant pour ma peau et me créé des démangaisons au niveau du dos. Est-il trop tard pour l'abandonner ? La plupart des blogs concerne les poitrines jeunes, mais pour les poitrines matures quelles sont les bons gestes?

De : Domi le Thursday 05 May 2016 à 15h57

J'ai 60 ans et n'ai jamais porté de soutien-gorge.Je me demandais si je ne devrais pas commencer maintenant pour éviter que mes seins ne se mettent à tomber trop (jusqu'à présent ils sont encore très bien-je n'ai pas eu d'enfants-).Que me conseillez-vous? Merci

De : Liberté le Monday 09 May 2016 à 21h50

Bonjour Dominique,

Il n'est heureusement jamais trop tard pour arrêter d'en porter! La seule vraie barrière, c'est le regard que l'on porte sur soi. Se sont souvent nos propres appréhensions qui nous font hésiter et nous brident dans nos choix... Quel que soit l'état actuel de votre poitrine, je pense que le mieux est de l'assumer et de l'aimer telle qu'elle est.

Effectivement, si les soutien-gorges vous créent des démangeaisons, c'est une raison supplémentaire (et à elle seule bien suffisante) pour vous en passer! Les SG sont trop souvent faits avec des matières synthétiques (polyamide, élasthanne, polyester, etc) qui font transpirer excessivement et sont irritantes. (Elles sont même cancérigènes, mais là on s'éloigne du sujet)

C'est tout à fait vrai que la plupart des femmes qui parlent de leur expérience sans soutien gorge, ont (à la louche et de mémoire) disons entre 20 et 35 ans... mais ça ne veut pas dire que les autres ne le font pas! Pour répondre à votre deuxième question, j'ai dédié une partie de mon site aux "bonnes pratiques" : comment avoir de beaux seins Je ne sais pas en revanche s'il existe des soins particuliers pour les poitrines matures... mais la question que vous soulevez est intéressante!
J'espère que cela répond à vos attentes!

bonne continuation,

Liberté

De : Liberté le Monday 09 May 2016 à 22h16

Bonjour Domi,

N'ayez craintes, comme je l'explique tout au long de mon site, quel que soit l'âge, le port du soutien-gorge ne retarde en rien la chute de la poitrine... c'est même tout le contraire, puisque les soutien-gorges privent notamment les seins des mouvement naturels nécessaires pour leur bon fonctionnement et leur entretien.

Je me permets au passage de vous féliciter pour votre parcours : il est relativement rare qu'une femme n'ait jamais cédé durant sa vie aux sirènes du soutien-gorge! Toutes mes félicitations! Vous êtes aussi la preuve qu'une femme de 60 ans peut tout à fait conserver une belle poitrine sans avoir jamais porté de soutien gorge... (cela ne signifie évidement pas que cela marche chez toutes les femmes, de plus les grossesses peuvent il est vrai fatiguer les seins). Une fois de plus, il est clair que l'argument des seins au nombril parce qu'on a pas porté de soutien-gorge ne tient pas debout... (bien d'autres raisons peuvent l'expliquer)

Posez-vous la question pourquoi mettre un soutien-gorge? Vous réaliserez vite qu'il n'y a pas de raisons profondes et qu'il s'agit juste d'une norme sociale qui a en fait bien plus d'inconvénients que d'avantages... D'autant plus que si vous n'en avez jamais porté... en mettre un deviendra rapidement un calvaire!
Continuez à vivre libre!

De : Marion le Tuesday 10 May 2016 à 20h06

Bonjour,
Et lors de l'allaitement ? Comment faire pour se protéger des fuites de lait, sans porter de soutien gorge ? J'en ai régulièrement, amplifiées par le frottement du tee-shirt sur mes mamelons. Merci

De : Mari Luz le Tuesday 17 May 2016 à 21h04

Ne pas porter de soutient gorge est aussi et surtout un message politique ! Nos mères ne se sont pas battues pour rien. Nous sommes plus que de beaux corps. Le soutient gorge est une prison qui renferme les femmes dans le rôle d'objet à plaire.

De : Melel le Monday 30 May 2016 à 21h22

Hello moi jeune femme de 34ans j'ai fait ma première journée sans soutif! 95C et bien super! Une sensation de liberté de féminité et de bien être! Je suis tombé sur un article par hasard hier et je compte bien rallier d'autres femmes autour de moi :-)
Au travail je souriais intérieurement est ce qu'ils voient ou pas et puis tant pis je fais ce que je veux moi j'adore et je me suis tenue droite toute la journée merci

De : Vivi le Friday 17 June 2016 à 14h10

Bonjour à toutes j'ai presque 60 ans et oui !
Cela fait maintenant 10ans que je ne porte plus de soutien gorge ! Il m'a fallu beaucoup de temps pour prendre conscience de sa dangerosité et de son inutilité !!
C'est grâce à internet et la lecture d'articles parlant de ce sujet que je me suis décidée a l'enlever !
Mon mari a été ravi et mon entourage je m'en moque
Je me sens super bien dans ma peau !
Et mes seins sont très beaux pas pendants ils sont ferment
Quelle sensation agréable de sentir ses seins bouger respirer !!
Je n'ai qu'un conseil enlevez cet objet de torture inutile imposer par la société
Merci de m'avoir lu

De : une pomme le Monday 27 June 2016 à 23h28

Rebonjour!

Désolée du retard de ma réponse. Quel plaisir de voir que vous aviez répondu à mon commentaire, je vous en remercie.
Pour mon cas, j'ai bien compris qu'il ne fallait pas se faire d'illusion. Il faut tout au mieux apprendre à entretenir sa poitrine quel qu'en soit l'état actuel.
Cela fait 3 mois mnt que je ne porte plus de SG (sauf occas, c'est quand mm un joli vêtement/accessoire lorsqu'on le considère comme tel et non pas comme cache misère lol) et je ne crois pas voir de changement, néanmoins cela ne peut pas être pire qu'avec un SG (et puis patience qd mm, mais bon ça c'est une vertu qui se perd...) alors depuis j'ai appris (j'apprends tjrs =p) à aimer cette partie de mon corps. Ne nous voilons pas la face, de beaux seins sont toujours mieux qu'une poitrine abimée mais la femme ne doit pas se voir réduite à cela uniquement...enfin bref ce n'est pas le propos; il est plaisant de lire les témoignages de femmes tout âge, comme quoi il ne faut pas trop se prendre la tête. Juste comprendre que le soutien gorge n'est pas indispensable, au contraire le fait de ne plus le porter (personnellement) pousse à faire plus attention à sa posture et donc plus généralement à son allure, c'est positif ^^.
J'essaie de parler de ce sujet avec des personnes de mon entourage mais on sent encore beaucoup le "sans soutif tout dégringole donc c'est bizarre ton truc-là" mais bon, au moins l'info est tout de même passée =).
Bonne continuation, merci encore.

De : laulau le Friday 01 July 2016 à 10h52

Bonjour
A force de lire, de relire, et relire encore les articles concernant le port de cette lingerie que je pensais indispensable, je fais quand même un 100D, j'ai décidé l'été dernier de m'en libérer le plus souvent possible. Résultat : mes seins se sont raffermis, pas de douleur les 1ers jours en le laissant dans un tiroir. Je continue de le porter au travail, mais dès la porte franchie, je me libère. Le week-end c'est seins libres quelque soit la saison. Il suffit d'adapter ses vêtements. caraco et chemise fluide ... pulls un peu plus épais...
J'ai presque 60 ans regrette de ne pas avoir commencé plus tôt à m'en libérer.