Menu =)

Vivre mieux sans soutien-gorge!

sans soutien-gorge

NE PLUS PORTER DE SOUTIEN-GORGES ? Pour sa santé ? Par liberté ? Par choix ? Renoncer à cet accessoire apportant un soutien et une élégance "indispensables" ? Voici une idée qui semble encore bien étrange à beaucoup de femmes... Pourtant, le soutien gorge, accessoire tellement familier depuis quelques décennies, est loin d'être bénéfique ! Il a par ailleurs de moins en moins d'adeptes... Je vous propose de découvrir tout au long de ce blog, une thématique méconnue du grand public : l'intérêt de vivre seins-libres, pour votre santé ainsi qu'un meilleur confort au quotidien. Et bien plus encore! Si vous pensiez tout savoir sur vos seins, vous allez maintenant les redécouvrir...

Avant de découvrir mon blog, prenez juste quelques petites secondes pour vous poser ces questions :

  • Pour quelle(s) raison(s) portez-vous des soutien-gorges? Vous sentez-vous obligée de le faire ? Par rapport à qui ou à quoi ?
  • D'après vous, porter quotidiennement un soutien-gorge permet-il réellement de préserver la poitrine ? Pourquoi ?
  • En arrivant chez vous le soir, n'avez-vous pas (très) envie de retirer votre soutien-gorge? Et le weekend? Pourquoi ? Que ressentez-vous durant les moments où vous n'en portez pas ?
  • Avez-vous déjà ressenti que le manque d'exercice physique (même une simple marche quotidienne), une mauvaise hygiène de vie, des vêtements trop serrés, etc, étaient nuisibles pour votre santé?
  • Aimez-vous tenter de nouvelles expériences, relever des défis utiles et constructifs?

Quelles que soient vos réponses, elles sont importantes. Nous verrons plus loin pourquoi... :)

Ça parle de quoi?

Bienvenue sur Freetheboobies.fr! Mais c'est quoi ce site!? Freetheboobies.fr est un blog de ré-information visant à sensibiliser les femmes (et les hommes aussi) sur les dangers du soutien-gorge sur la santé. Cela d'autant plus si la pratique est quotidienne et l'usage intensif. L'objectif de ce site est également de mettre à l'honneur la pratique des seins libres, c'est-à-dire le non-port du soutien-gorge. Ce concept très simple, cette manière de vivre en harmonie avec son corps, surprend pourtant encore aujourd'hui beaucoup de gens... jusqu'à parfois l'incompréhension totale!

Si vous n'êtes pas familière de cette pratique ou simplement mal à l'aise sans soutien-gorge, vous pensez peut-être qu'il s'agit là d'une idée folle, complètement absurde, infondée, grotesque, provocante, perverse (qui sait!?), fantaisiste, ou tout ce qui vous passe par la tête... mais en fait, tout simplement non, rien de tout cela. Je vais vous expliquer en quoi il s'agit là d'une pratique saine pour le corps et l'esprit. Laissez-vous quelques minutes pour découvrir ses aspects et peut-être remettre en question des années de croyances. Attention : ce site peut changer définitivement (en mieux) votre perception de vos seins...

sans soutien-gorge

Une femme seins libres

Dans les faits, maintes études scientifiques, confirmées par de nombreux témoignages, montrent que contrairement aux idées reçues communément admises, ce cher soutien-gorge n'est pas du tout votre ami... loin de là! Il s'avère en réalité néfaste pour la poitrine, en favorisant sa chute (ptôse) prématurée, ainsi que des problèmes de santé variés et parfois graves. Nous nous efforceront ici de rétablir quelques vérités et de convaincre les femmes de se passer de cet accessoire, ou à défaut de respecter quelques bonnes pratiques, essentielles afin de vivre en harmonie avec sa poitrine. Freetheboobies vous propose pour cela, en plus de ses explications et conseils utiles, de nombreux témoignages et références à consulter.

En espérant que tout cela éveille votre curiosité! Bonnes visite!

Pourquoi vivre seins libres ?

Afin d'introduire ce sujet original, mais non moins important, je vous propose en premier lieu d'aborder ensemble les principales raisons pour lesquelles les femmes vivant sans soutien-gorge s'en portent bien mieux au quotidien. Nous aborderont en détail ces points tout au long des pages du site. Il existe évidement bien d'autres raisons! Vous pourrez certainement aussi y ajouter vos propres motivations personnelles ;)

1. Porter des soutien-gorges favorise la chute des seins

Hééééé oui! De nombreuses études scientifiques et observations médicales (voir la partie dédié) montrent que le port du soutien-gorge au quotidien favorise la ptôse mammaire, c'est-à-dire la chute des seins, en affaiblissant les moyens de suspension naturels de la poitrine (principalement les ligaments de Cooper). Ces ligaments, organisés en "filet de suspension" deviennent alors "paresseux" et ne remplissent plus leur rôle de soutien... Rappelons que le soutien-gorge représente un soutien totalement artificiel qui ne dure que le temps de son utilisation! Petit à petit, le sein s'étiole et perd de sa vitalité. Il vieillit alors plus vite. Plus une femme le garde longtemps chaque jour, plus le risque de ptôse précoce augmente...

Par ailleurs, en affaiblissant les moyens de suspension, le soutien-gorge crée son propre besoin, provoquant une véritable addiction et vous entrainant dans un cercle vicieux de dépendance... Ce phénomène vous rend captive des soutien-gorges et vous donne l'impression que vous ne pouvez pas vous en passer. En réalité, vous le verrez, c'est tout le contraire et vous en serrez la première étonnée! ;-)

2. Sans soutif, la poitrine s'embellit et gagne en fermeté

C'est un fait que l'industrie de la lingerie n'apprécie pas beaucoup et ne vous dira jamais! Saviez-vous que sans soutien-gorge, la poitrine s'embellit naturellement? Une étude menée durant 15 années par Jean-Denis Rouillon, médecin du sport à Besançon, a montré que sans soutien-gorge, la poitrine se raffermit, a meilleur aspect, les mamelons remontent d'en moyenne 7mm par an, l'angle des mamelons se redresse vers l'horizon, l'écart entre les seins diminue, les vergetures s'estompent, etc... Nottez bien que les améliorations sont impressionantes et progressives dans le temps... et plus ou moins rapides suivant chaque femme.

3. Le soutien-gorge est à l'origine de nombreux problèmes de santé.

Voici un fait méconnu mais qui commence peu à peu à se savoir : les soutien-gorges s'avèrent nocifs pour les seins et pour la santé. En porter chaque jour entrave la circulation normale de la lymphe et du sang dans la poitrine, ce qui s'avère être clairement à l'origine de kystes douloureux, de réactions cutanées désagréables et de nombreuses autres pathologies...

Le lien avec le cancer du sein est certainement le plus grave et s'avère de la plus grande évidence lorsqu'on y regarde de plus près. Une étude parue en 2016 confirme une fois de plus le lien entre port du soutien-gorge et cancer du sein. Le soutien-gorge est également à l'origine de douleurs dorsales, musculaires, et peut aggraver celles qui existent déjà. Une liste exhaustive des problèmes occasionnés est consultable plus bas.

4. Le confort XXL

On parle beaucoup de confort à notre époque... surtout pour nous faire acheter tout un tas de truc (dont on a plus ou moins besoin). Dans notre société consumériste, cette notion de confort est à relativiser grandement et à repenser... Le soutien-gorge est habituellement présenté comme un accessoire soi-disant libérateur pour la femme. Mais franchement, qu'en est-il réellement?

Si vous discutez autours de vous du soutien gorge, vous réaliserez ô combien de femmes se plaignent de l'inconfort qu'il occasionne durant toute la journée. L'enlever en arrivant à la maison est la première chose que font bon nombre de femmes! Et vous? Entre la sensation de liberation, le temps gagné à ne plus le choisir en fonction de sa tenue, réajuster en permanence ces fichues bretelles, etc... Décider de s'en passer totalement est plus qu'un soulagement... c'est un grand morceau de bonheur! Vous allez redécouvrir ce qu' être à l'aise signifie vraiment. Et cela, juste en supprimant ce seul accessoire de votre garde robe...

5. Redevenez vous-même

Vous en avez assez des soutifs chers, des attaches qui grattent, des baleines qui vont rongent le dessous des seins? Vous en avez marre de devoir porter ces trucs débiles pour faire comme tout le monde sans réfléchir? Raz-le-bol d'être serrée, de vous sentir oppressée? Vivez enfin BRALESS! Pas besoin de bulletin de vote ou d'attendre les prochaines élections! La vérité, c'est que vous n'avez nullement besoin de vous en remettre à autrui pour prendre la décision d'arrêter d'en porter... ça ne regarde que vous!

Sachez que vous n'avez pas à vous sentir obligée de porter un soutien-gorge! Surtout pour des raisons aussi creuses que la peur du téton qui pointe. Votre bien-être est essentiel et c'est aussi un droit, pourquoi donc accepter un tel étau? Dans certains milieux professionnels où cela poserait problème, sachez qu'il existe des alternatives intelligentes, discrètes et très abordables qui permettent de masquer l'absence de soutien-gorge. Nous en parlerons un peu plus loin.

6. Ne vous mentez plus, il est temps de vous assumer!

Dans le fond, vous savez très bien que la phobie d'avoir les tétons qui pointent et les seins qui rebondissent tout seuls est une pure construction sociale infondée et ne reposant sur rien de sérieux. Une partie de vous aimerait s'en débarrasser, non? Les hommes aussi peuvent avoir les tétons qui pointent, pourtant cela ne pose aucun problème... pourquoi vous reprocher et culpabiliser de laisser paraitre vos tétons sous votre chemise? Cela n'a rien de vulgaire ou d'indecent, c'est juste un fait qu'hommes et femmes ont des tétons... Vous êtes une grande fille, vous êtes la seule à pouvoir décider de votre vie!

Ne plus porter de soutien-gorge est le meilleur moyen de redécouvrir votre poitrine, de l'assumer et de l'aimer telle qu'elle est... Les soutien-gorges véhiculent une image totalement faussée de la poitrine féminine, avec des courbes anti-naturelles au possible. Ce n'est pas en portant un soutien-gorge tous les jours et en voulant absolument dissimuler votre poitrine réelle que vous allez vraiment apprendre à l'aimer... non? Alors de vous mentez plus! Le nobra est juste le meilleur moyen de vous réconcilier avec vos seins et de les aimer tels qu'ils sont... et non pas tel qu'on voudrait qu'ils soient!

7. Vous allez faire de sacrées économies...

Parlons maintenant d'argent. Les soutien-gorges, en tout cas ceux de qualité, coûtent chers. Celles parmi vous qui portent des grandes tailles savent à quel point ils peuvent coûter une fortune. Sachant que la poitrine évolue en volume et en aspect tout au long de la vie d'une femme, mais aussi durant le cycle menstruel, il faudra compter beaucoup de soutifs et de tailles différentes à acheter...

À contrario, vivre seins libre ne coûte rien (ou presque si on fait le choix d'investir dans des alternatives bien moins coûteuses). Pourquoi racheter un lot de soutien-gorges dès que vous changez de bonnet alors que vous pourriez tout simplement vous en passer? et ne plus vous prendre la tête? :) Ne plus dépenser inutilement pour des portes-seins n'est pas une solution réservée aux pauvres, il s'agit simplement du bon sens en terme de budget, en plus de préserver sa santé.

8. Révélation : en fait, tout le monde s'en fou !

Rappelez-vous que le monde ne tourne pas autour de votre personne. La plupart des gens ne remarqueront même pas que vous ne porterez pas de soutien-gorge! véridique! et la plupart n'en ont de toute façon rien à faire que vous en portiez ou non. À vrai dire, parmi les quelques personnes qui vous feront des remarques, se sont surtout les femmes qui seront désagréables (ne sont-elles pas un peu trop conformistes?). Mais souvent, les gens seront simplement étonnés de cette pratique qu'ils ne connaissent pas... N'oubliez pas que c'est l'occasion d'un dialogue : vous avez une belle opportunité de leur expliquer pourquoi vous le faites... et de les convaincre de vous suivre :-)

Quelques témoignages...

Pour commencer, en guise de mise en bouche, je vous propose d'approcher la question des seins libres au travers de témoignages de femmes qui ont laissé le soutien-gorge au placard, ainsi qu'un diaporama et des conférences côté sciences. Ce serait dommage de passer à côté vu leur intérêt!

"If you're still not convinced that going braless is the way to go, maybe this will do it for ya."

reasons to go braless
Diaporama d'Yves
Conférence Thierry Adam
Conférence JDR2
Conférence JDR1
Le point de vue de sportives
No bra : ma vie sans soutif!
Les dessous du soutien gorge
Adieu soutif - Partie 2
Pourquoi je ne porte plus de soutien gorge?
Sans soutien gorge?! expérience et conseils pratiques
UPDATE : Toujours pas de soutien-gorge ?
ADIEU LES SOUTIIIIIFS !
PLUS DE SOUTIFS ? | CINDY DSLV
Vivre sans porter de soutien-gorge? Mon expérience...
La vie sans soutien gorge, (ou s'affranchir des injonctions)
6 MOIS SANS SOUTIEN GORGE : Seins qui tombent ? Comment arrêter ?
Débat | Arrêter le soutien gorge ?
[GTK n°9] - Pourquoi je ne mets plus de soutien-gorge - SIDJIE

Un peu de curiosité... vous rendra de grands services!

Mettons de côté les idées reçues!

"Hein, quoi!? Ne plus porter de soutien-gorges? pour ma santé? C'est une blague? Je ne pourrais pas m'en passer, c'est impossible, j'ai trop mal sans soutif!! Et je ne veux surtout pas que mes seins se transforment en gants de toilettes à 30 ans..."

Une jeune femme terrifiée

Pourtant, au delà des préjugés, et de toute l'émotion que cette idée dérangeante peut susciter, des scientifiques de nombreux pays se sont penchés depuis plusieurs décennies sur cet accessoire si familier... et ont démontrés, que contrairement aux idées reçues, le soutien-gorge s'avère néfaste pour la santé, et en particulier pour les seins... ptôse, irritations de la peau, douleurs, kystes... les problèmes engendrés sont nombreux et méritent d'être connus de toutes et de tous, car ils ne sont loin d'être négligeables!

Rappel : c'est quoi les seins?

Les seins chez la femme sont consitués de deux mamelles paires, dont la particularité la plus visible est d'être développés en permanence, depuis leur apparition à la puberté. Leur rôle premier est de nourrir les enfants dans les premières années de la vie. Ils sont clairement et objectivement des merveilles de l'évolution.

[image: anatomie du sein]

Schéma de l'anatomie du sein, volontairement caricatural et non à l'échelle, permettant de comprendre son organisation.

Les seins sont majoritairement constitués de graisses. La proportion de ces tissus adipeux varie grandement d'une femme à l'autre. Vu sous cet angle, on pourrait croire que la poitrine est une masse molle sans consistance et vouée à s’effondrer sous son propre poids... mais la nature est bien faite.

Les ligaments de Cooper n'ont été identifiés que depuis quelques décénies. Leur rôle a pendant longtemps été sous-estimé. Ils représentent le principal moyen de maintien de la poitrine et s'organisent à la manière d'un filet de suspension qui entoure et structure la poitrine. La forme des seins est due en partie au positionnement des ligaments de Cooper.

[en cours de rédaction]

Un soutien-gorge? Pour quoi faire?

La poitrine a toujours été l'objet d'attentions multiples et variées suivant les civilisations, les cultures, les époques. Depuis le début du 20ème siècle en Europe, on considère cet organe comme fragile et devant être maintenu sous peine de s'abîmer et de s'éffondrer... ceci ne reposant pourtant sur aucunes preuves!

Quand on y réfléchit un peu, affubler les femmes d'un porte-mamelles est une idée saugrenue... et qui se révèle aussi aujourd'hui, avec le recul, une idée dangereuse...

[en cours de rédaction]

Les problèmes liés au port du soutien-gorge

Comme nous le disions, du point de vue de la santé, le soutien-gorge n'est pas du tout votre ami! Les risques liés au port du soutien gorge sont nombreux et variés. Peut-être n'imaginiez-vous pas tout le mal qu'il peut occasioner à la longue, à force d'en porter... Voici donc un résumé des risques connus à ce jour, liés au port quotidien du soutien-gorge :


[image: marques rouges du soutien-gorge]

Un exemple très classique de marques rouges laissées par un soutien-gorge. Une situation hélas trop banale illustrant l'agression sur la peau et la compression du système lymphatique. Beaucoup de femmes rencontrent ce problème désagréable en fin de journée, les marques pouvant persister sur une durée plus ou moins longue, de plusieurs heures. Pourtant, elles devraient être prises au sérieux : il s'agit de l'avertissement du corps contre une aggression...


Avouez-le, parmi tous ces problèmes, vous en avez déjà rencontré un ou plusieur, non? Ils sont le quotidien des femmes, mais il devrait en être autrement... raison de plus pour continuer à lire :)

De tous ces problèmes ressort une idée directrice : le soutien-gorge entrave le fonctionnement normal de la poitrine et exerce une contrainte néfaste sur le corps. Si les effets sont limités avec un soutien gorge léger (style triangle ou haut de bikini), ils peuvent être très importants et atteindre un niveau dangereux avec un soutien-gorge rembourré à armature et/ou trop serré. Les risques sont bien sûr fortement corrélés au temps de port quotidien du soutien gorge : entre quelques heures par jour (de préférence moins de 12) en semaine et 24h/24, il y a un gouffre énorme. Les problèmes augmentent de façon exponentielle avec la durée. Donc moins on en porte, mieux on se porte!

Le soutien-gorge est en réalité un faux besoin

Contrairement aux idées reçues, le soutien-gorge ne relève pas d'un besoin naturel. Il constitue en réalité une norme sociale gagnant progressivement le monde entier, une vision associée à la femme moderne, coquette et prenant soin d'elle. Pour se conformer à cette injonction pesante, la plupart des femmes portent quotidiennement cet accessoire, sans vraiment s'interroger sur son bien-fondé, en totale méconnaissance des risques, et surtout, n'imaginant pas pouvoir s'en passer! Le manque d'informations et la pression sociale ont malheureusement répandu des idées fausses sur les seins et le port soi-disant obligatoire du soutien-gorge. Malgré l'existence de nombreuses évidences, la vérité a du mal à se faire connaître. Ce site de ré-information a donc été créé dans le but d'informer le grand public sur les réalités cachées du soutien-gorge.

Porter un soutien gorge ne permet pas à la poitrine de se maintenir mieux dans le temps, c'est même tout le contraire! Les mécanismes de soutien du sein ne sont plus sollicités et deviennent "paresseux", s'étiolent, s'affaiblissent, favorisant sa chute. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce point précis, je vous encourage à consulter la page comment le soutien gorge fait tomber les seins? À contrario, ne plus en porter permet à votre poitrine de reprendre une dynamique et un comportement normal, qui n'est pas possible autrement qu'en relâchant la pression, en lui laissant "vivre sa vie". Les effets bénéfiques s'observent alors plus ou moins rapidement suivant les femmes.

Vivre sans soutien-gorge : concrètement, quels bénéfices?

Que va-t-il réellement se passer si vous décidez d'abandonner les soutien-gorges? Quels sont les effets bénéfiques observés? Est-ce que c'est magique? Certains points risquent peut-être de vous étonner!

liberée...délivréeee!

"Libérée... délivrée!! Je ne mentirai plus jamais!" C'est exactement ce que décrivent les femmes ayant arrêté de porter des soutien-gorges, et ce dès les premiers jours.


Comme vous avez pu le lire, contrairement aux idées reçues, la poitrine évolue très favorablement lorqu'on arrête de porter des soutien-gorges! Les effets bénéfiques des seins libres sont nombreux, variés, surprenants et s'observent en général assez rapidement, dès les premiers jours. Le raffermissement de la poitrine est l'un des premiers signes visibles de son évolution. Suivant l'âge, l'état du sein, de la peau, etc, ce processus peut prendre plus ou moins de temps (de quelques jours pour le raffermissement jusqu'à 2 ou 3 années pour la remontée maximale des mamelons!) et les bénéfices diffèrent évidement selon les femmes.

Je ne cherche pas à vous mentir ou vous induire en erreur : ne vous attendez pas non plus à retrouver la poitrine de votre adolescence! Cela serait un peu illusoire... Les améliorations sont belles, plus ou moins conséquentes dans la durée, mais il n'y a pas de "miracle" (en tout cas tout dépend où vous placez la barre!).

Le mythe du soutien-gorge

Auriez-vous jamais imaginé auparavant qu'une femme n'ait pas besoin de porter un quelconque soutien-gorge, souvent même pour faire du sport? Que ceux-ci soient dangereux, favorisent l'apparition de kystes et de cancers? Qu'ils soient plus une gêne qu'un soulagement au quotidien? Eh bien, c'est pourtant la réalité... une réalité à l'opposé des mythes et des images collectives largement répandues... d'autant plus qu'à notre époque, certains lobbys économiques n'ont aucun intérêt à informer leur clientèle des risques potentiels, et voir ainsi mécaniquement leur fond de commerce menacé... À cela s'ajoute la réticence à l'idée qu'une solution aussi simple existe pour améliorer sensiblement la vie des femmes au quotidien! C'est pourtant une réalité! Ces lourdes inerties sont bien entendu au détriment de la santé des femmes, mais n'empêchent en rien de pouvoir changer les choses. Ne plus porter de soutien-gorge ne résoudra pas tous vos problèmes mais vous aidera beaucoup dans la vie de tous les jours, ainsi qu'à vous accepter telle que vous êtes.

Vous trouverez plus bas plusieurs vidéos très intéressantes, des références de livres, ainsi que divers articles et discussions sur le web, relatives à l'abandon du soutien-gorge. Il s'agit là (à mon sens) d'un condensé des éléments les plus pertinents que l'on puisse trouver sur internet (en tout cas en français). En effet, après quelques recherches, j'ai constaté que beaucoup d'informations s'avèrent redondantes, déformées, mal interprétées, etc... il règne en conséquence une certaine confusion autour du sujet, ce qui explique la nécessité de faire le tri parmi toutes la masse d'informations, d'où mes suggestions d'articles plus bas. Vous pourrez bien sûr trouver davantage d'infos en cherchant sur le web par vous-même (aussi en anglais). Si vous le pouvez, n'hésitez pas à chercher dans d'autres langues. Et bien sûr, si vous trouvez quelque chose d'intéressant que j'aurais zappé, n'hésitez pas à me le faire savoir!

Je vous souhaite d'agréables lectures!

Témoignages, blogs, vidéos à voir pour comprendre et s'informer

Passons aux choses sérieuses! Vous trouverez dans ce tableau l'essentiel du site : des témoignages (parfois surprenants) de femmes qui ont abandonné le soutien gorge, toutes pour leur plus grand bonheur. L'objectif : comprendre les bienfaits de vivre seins libres, pour votre santé, votre bien-être, votre estime, mais aussi montrer à votre entourage que la pratique relève simplement du bon sens.

Astuce : si vous consultez le site depuis un smartphone, inclinez-le en mode paysage pour un meilleur affichage du tableau.

Liens utiles (cliquez pour ouvrir dans un nouvel onglet)
Logo Site Type Résumé
all-natural.pngall-naturalall-naturaltémoignages
Prevention and Treatment of Fibrocystic Breast Disease
Comment des femmes se sont débarrassées de kystes au sein... en retirant simplement le soutien-gorge de leurs vies. Article et témoignages en anglais.
amessi.pngamessiamessiarticle
Soutien-gorge et Cancer du Sein ? Les dangers du soutien-gorge
Amessi.org revient sur le lien entre le soutien-gorge et le cancer du sein.
artetcouture.jpgart et coutureart et coutureblog
Soutien-gorge : cancer et affaissement des seins?
On parle de l'abandon du soutien-gorge sur le blog d'une jeune créatrice de mode. Les commentaires sont également intéressants, n'oubliez pas de les regarder.
aureliebonetti.jpgaureliebonettiaureliebonettiblog
Feu mon soutien-gorge et moi
Aurélie, musicienne thérapeute, a plus de 40 ans et est mère de 3 enfants. Dans son chemin de reconnexion à sa nature féminine profonde, elle a décidé de se passer de soutien-gorge, même avec une forte poitrine, 95F. En seulement 3 semaines -- souvent le temps nécessaire pour perdre une habitude -- sa poitrine est redevenue "vivante". Aurélie apprécie cette libération et les améliorations dans sa vie quotidienne. Un beau témoignage à lire.
boeingbleudemer.pngboeing bleu de merboeing bleu de merblog
Le soutien-gorge, ce vêtement que je ne supporte plus!
Cynthia souffre du syndrome du défilé thoraco-brachial, une pathologie assez douloureuse. Depuis qu'elle ne porte plus de soutien-gorges, ses douleurs ont été sensiblement réduites... une évidence de plus que le soutien-gorge peut aggraver des pathologies déjà existantes! Il n'y a aucune honte à s'en passer, même au travail, surtout pour raisons médicales!
charlie_o_plumes.pngCharlie o plumesCharlie o plumesblog
Bye bye soutien-gorge !
Charlie o plumes revient sur les mécanismes qui l'ont poussée à l'adolescence à mettre des soutien-gorges... qui l'ont toujours fait souffrir. Quelques années plus tard, elle assume ses seins et décide de s'en libérer, sport inclus. Son conseil : essayez!
dark-maman.pngdark-mamandark-mamanblog
Mes seins en liberté
Dark-Maman évoque sa transition vers les seins libres.
doctissimo.pngdoctissimodoctissimoforum
sans soutien gorge
Une (longue) discussion autour de l'utilité du soutien-gorge. Un concentré de témoignages et d'avis!
eclectikgirl.pngeclectik girleclectik girlblog
C'est décidé : je ne porte plus de soutien-gorge !
Eclectik Girl témoigne de sa prise de conscience au sujet du soutien-gorge ainsi que de son passage seins-libres. De nombreux commentaires d'internautes sont présents.
ecologielibidinale.pngecologielibidinaleecologielibidinaleforum
Et les soutiens-gorges?
Un forum où l'on parle de soutien-gorges!
soutien-gorge-cancer.jpgen librairieen librairieLivre
Le Soutien-gorge et le Cancer du sein : Une lingerie de séduction dangereuse ?
Livre publié aux Éditions Vivez Soleil.
C'est ce livre qui fut le premier à démarrer la polémique autour du soutien-gorge.
vetements-qui-tuent.jpgen librairieen librairieLivre
Ces vêtements qui nous tuent.
Ces vêtements qui nous tuent Dr. Anna-Maria Clement
Livre qui explique pourquoi les vêtements synthétiques représentent un danger pour la santé. Le premier chapitre est consacré aux soutien-gorges, qui pour la plupart sont fabriqués avec ces matières à risques. Très instructif... et effrayant.
kaufmann.jpgen librairieen librairieLivre
Corps de femmes, regards d'hommes - sociologie des seins nus sur la plage
Par le sociologue Jean-Claude Kaufmann.
Ce livre ne parle pas des dangers du soutien-gorge, mais il peut être distrayant à lire car il fait une analyse très fine du regard des femmes et des hommes sur la poitrine et le corps, selon les situations, l'âge, etc. à lire si vous avez un peu de temps libre!
fancy_lily.pngFancy LilyFancy Lilyblog
Soutien-Gorge : Pourquoi j'ai arrêté d'en porter.
Fancy Lily revient sur son acceptation de sa petite poitrine... et comment elle en est arrivée naturellement au sans-soutif. De nombreux commentaires!
adosfr.pngforum.adosforum.adosforum
Aller en cours sans soutien-gorge
freyja-by-daisy.pngfreyjabydaisyfreyjabydaisyblog
Pourquoi je ne porte plus de soutien gorge?
La rédactrice du blog Freyja by Daisy explique avec pédagogie pourquoi elle ne porte plus de soutien-gorges. L'article est en miroir avec sa vidéo (accessible plus haut dans les vidéos). De nombreux commentaires à lire sur le blog.
gynecologie_du_sport.jpggoogle / librairiegoogle / librairielivre
Gynécologie du sport
Au travers de son ouvrage, Gynécologie du sport, Thierry Adam évoque à plusieurs endroits les problèmes que pose le soutien gorge. Seules certaines parties du livres sont consultables librement. Vous pouvez rechercher des mots-clés via la barre de recherche située sur le bandeau gauche de la page.
corps-humain-pouvoir-autoguerison.jpggoogle booksgoogle booksextrait de livre
Le corps humain et son pouvoir d'autoguérison
Dans son livre Le corps humain et son pouvoir d'autoguérison, le naturopathe Yves Cassard recommande aux femmes de ne pas porter (ou le moins possible) de soutien-gorges. Extrait à visionner ici. Vous pouvez acheter ce livre en version papier en librairie.
goth-are-smiling-people.jpggoth are smiling peoplegoth are smiling peopleblog
Bilan: 6 mois sans soutif. La pratique du "no bra"
Une fois de plus, rien ne remplace l'expérience personnelle...
Après s'être informée sur les problèmes de santé liés au port du soutien-gorge, et en avoir eu assez de payer des fortunes à s'équiper, Cari a décidé de tenter le grand saut : l'expérience des seins libres. Elle revient sur sa pratique du no bra qui l'a définitivement convaincue d'arrêter les soutien-gorges.
Même avec une poitrine généreuse et atypique (75F), les seins libres se sont révélés pour elle une vraie libération. Cari n'a désormais plus de douleurs aux seins et sa poitrine est déjà remontée de 3cm en 6 mois!
Un témoignage à lire impérativement pour celles qui doutent encore que les seins libres soient envisageables au delà du bonnet B... N'oubliez pas de lire les commentaires, ils confirment son témoignage.
hamsterzebre.pnghamster zébréhamster zébréblog
[Curieuse expérience] Libérer ses nénés : ôter – enfin – son soutien gorge !
Vivre sans soutif et sans problèmes en faisant un 105D, c'est possible? Bien sûr! La très curieuse Hamster Zébré vous explique son cheminement et son expérience vers les seins libres!
hellocean.pnghelloceanhelloceanblog
Bye bye les soutien-gorges !
Grâce à la lecture de témoignages de blogueuses, qui l'ont beaucoup aidé à passer seins libres, Caro Dels a évincé le soutien-gorge de sa garde-robe. Elle partage à son tour expérience pour vous aider! Elle nous prouve qu' un 95C n'est pas un obstacle pour vivre mieux sans soutif!
hibisco_rosado.pnghibiscorosadohibiscorosadoblog
Un soutien gorge? Non merci!
Après avoir "porté ses seins comme un fardeau", malgré de nombreux soutien-gorges, la blogueuse de Hibisco Rosado s'est laissée convaincre de ne tout simplement plus porter de soutien-gorges... Une fois l'instrument de torture enlevé, ses douleurs ont disparu du jour au lendemain! La suite par ici!
journal-des-femmes.pngjournaldesfemmesjournaldesfemmestémoignages
Pourriez-vous ne plus porter de soutien-gorge ?
Des recherches médicales démontrent l'inutilité du soutien-gorge. Cet accessoire serait responsable de l'affaissement des seins. Allez-vous mettre au placard vos dessous pour autant ? à la question Pourriez-vous ne plus porter de soutien-gorge ?
kara_maria_ananda.pngkaramariaanandakaramariaanandablog
7 Things to Know About Breasts
(English content)
temple_yoni_matre.pngkaramariaananda
/ templeyonimatrekaramariaananda
/ templeyonimatre
blog
Viva la boobies. 7 choses à savoir à propos des seins
Quelques principes bons à connaître pour apprendre à aimer et respecter sa poitrine. Traduction française de l'article du site karamariaananda.com
la_vie_est_verte.jpgla vie est vertela vie est verteblog
Tu le retires ton soutif ?
Petite réflexion autour du soutien gorge par la blogueuse de la vie est verte. Quelques commentaires à voir aussi.
lavitaliteverte.pngla vitalité vertela vitalité verteblogAu travers de 3 articles, (Un bout de tissu pas si anodin, Les seins libres : retour d'expérience et Seins libres face aux regards d'autrui) Indiantigre témoigne de son abandon du soutien-gorge, pour sa plus grande libération! Preuve que même avec une poitrine généreuse, c'est possible! et conseillé!
le_forum.pngLe ForumLe Forumforum
vivre sans soutien gorge
Un forum pour discuter autour de la liberté de ne pas porter de soutien gorge. Il n'attend que votre participation!
seinsdusphinx.jpgles seins du sphinxles seins du sphinxblog
Comment mes besoins en soutien-gorges évoluent
L'auteure du blog les seins du sphinx nous raconte son détachement progressif du soutien-gorge, ainsi que ses appréhensions. Quelques moi plus tard, elle tente l'expérience : courir sans soutien-gorge! À sa grande surprise, elle ne ressent aucunes douleurs aux seins. Voir aussi l'article (J'ai testé pour toi : un footing sans soutien-gorge !) French/English.
ma_vie_sans_cruaute.pngma vie sans cruautéma vie sans cruautéblog
Toujours sans mon soutif'
L'auteure du blog Ma Vie sans Cruauté, Mimi Geekette témoigne de son abandon du soutien-gorge 3 ans auparavant, à l'âge de 20 ans. Elle évoque les aspects de sa libération d'un accessoire qu'elle considère (à juste titre) comme oppressant. Elle ne ressent depuis plus aucunes douleurs ni gênes.
madmoizelle.pngmademoizellemademoizelleforum
Les sans soutien-gorges
Une superbe discussion, assez fournie en témoignages autour des seins libres. Ces madmoizelles semblent très ouvertes sur la question, ça fait plaisir à lire! Vous verrez entre autres que les poitrines généreuses peuvent elles aussi vivre sans problèmes leur vie sans soutif!
mamansnature.pngmamansnaturemamansnatureforum
soutien-gorge inutile
Discussion autour de l'utilité du soutien-gorge.
meme-dans-ses-orties.pngmémé dans ses ortiesmémé dans ses ortiesblog & témoignages
Je ne porte pas de soutien-gorge!
Marie, 29 ans, est allée à la rencontre de 6 femmes qui se sont libérées du soutien-gorge et a recueilli leurs témoignages. De nombreux commentaires positifs viennent s'y ajouter, venant pour certains de femmes avec des bonnets généreux. À lire absolument!
passeportsante.pngpasseportsantepasseportsanteblog
Le soutien-gorge, un accessoire à consommer avec modération...
Quelques rappels utiles sur les avantages de vivre seins libres.
santenatureinnovation.pngsantenatureinnovationsantenatureinnovationarticle
Édition spéciale : le dépistage du cancer du sein est dangereux
Le dépistage systématique du cancer du sein par mammographie est dangereux... Une étude canadienne de grande ampleur confirme que:
--> le dépistage du cancer du sein ne diminue absolument pas le nombre de morts par cancer du sein
--> il augmente de façon drastique (+22%) le risque de se faire diagnostiquer un pseudo-cancer, qui n'aurait jamais évolué ou aurait disparu spontanément.
slideshare.pngslideshareslideshareprésentation
Le danger du soutien-gorge version 5.2
Le danger du soutien-gorge version 5.2, LE diaporama à voir absolument pour laisser tomber le soutien-gorge définitivement...
Le danger du soutien gorge. De nombreuses études mettent en avant le risque du blocage des fluides corporels dans les seins à cause du soutien gorge, fluides qui ne pourront pas éliminer les toxines, développant alors kystes, fibrokystes puis tumeurs cancéreuses. Il a été démontré également que le soutien gorge fait chuter les seins plus qu'il ne les soutient, en rendant les muscles et ligaments de Cooper atrophiés par manque d'exercice et de mouvement. Le soutien gorge est en fait un problème social dans notre société, un business très lucratif pour l'industrie textile, mais qui n'a aucune nécessité médicale.
slideshare.pngSlideshareSlidesharePrésentation
The hazards of wearing a bra 5.2
The hazards of wearing a bra 5.2 - English version
The danger of bra. Many studies highlight the risk of blockage of body fluids in the breast due to the bra, fluids can not eliminate toxins, while developing cysts fibrokystes and cancerous tumors. It was also demonstrated that the bra is falling breasts more than it supports, making the muscles and ligaments of Cooper atrophied by lack of exercise and movement. The bra is actually a social problem in our society, a very lucrative business for the textile industry, but that has no medical necessity.
sous_notre_toit.svgsous notre toitsous notre toitblog
Vivre sans soutien-gorge
Le témoignage de la blogueuse Nya, qui avec une petite poitrine a décidé d'arrêter de porter des soutien-gorges. De nombreuses internautes ont répondu à son témoignage, dont certaines avec des bonnets généreux qui rejoignent tout à fait son avis et s'en passent également. À lire!
ton-petit-look.pngton petit lookton petit lookblog
Comment réussir à #FreeTheBoobs si vous portez du D et plus!
Roosa-Karoliina Maunula nous prouve qu'une fille faisant un bonnet D peut très bien s'habiller sans soutien-gorge, tout en étant élégante et à l'aise.
tribulations_rousse.pnguneroussebiouneroussebioblog
Pourquoi porte-t-on des soutien-gorges ?
Une jeune femme, Uneroussebio partage son témoignage concernant l'arrêt du port du soutien-gorge... la preuve que même avec un bonnet D, c'est possible! ;-)
ufc.pngUniversité de Franche-ComtéUniversité de Franche-ComtéVidéo
«Seins et sport» par le Docteur Jean-Denis Rouillon
Dans le cadre le cadre des journées Bien-être au Campus, co-organisées par l'U-sports, le CROUS et le SUMPPS, le Dr. Jean-Denis Rouillon, professeur émérite à l'UPFR Sports revisite la question du sein en lien avec la pratique du sport. Il remet en cause à la fois sa fragilité et l'utilité du port du soutien-gorge. Cette conférence a été filmée le 17 Octobre 2013 dans l'amphi de l'UPFR sports, à Besançon.
vimeo.pngviméoviméoVidéo
Le sein de la sportive
Dr Thierry Adam (gynécologue, médecin des équipes de France féminines de cyclisme) « Le sein de la sportive » Dans le cadre du colloque pluridisciplinaire « Le sein et ses représentations, Femme, médecine et société » organisé Jeudi 10 Octobre 2013 par le laboratoire C3S (culture sport, santé, société) à l'amphithéâtre de l'UPFR des sports, le Dr Thierry Adam (gynécologue, médecin des équipes de France féminines de cyclisme) traite du « sein de la sportive ».
vimeo.pngviméoviméoVidéo
La fragilité du sein revisitée
Jean-Denis Rouillon (UFC) « La fragilité du sein revisitée » Dans le cadre du colloque pluridisciplinaire « Le sein et ses représentations, Femme, médecine et société » organisé Jeudi 10 Octobre 2013 par le laboratoire C3S (culture sport, santé, société) à l'amphithéâtre de l'UPFR des sports, Jean-Denis Rouillon (UFC) remet en cause les doxas associées au sein et notamment sa fragilité.
vimeo.pngviméoviméoVidéo
Témoignages : Le point de vue de sportives ayant participé au protocole de recherche
Dans le cadre du colloque pluridisciplinaire « Le sein et ses représentations, Femme, médecine et société » organisé Jeudi 10 Octobre 2013 par le laboratoire C3S (culture sport, santé, société) à l'amphithéâtre de l'UPFR des sports, 3 sportives reviennent sur leur expérience du protocole orchestré par J.-D. Rouillon. Avec Geneviève Belot (osthéopathe), Ophélie Boxberger (athlète de Haut niveau et professeur d'éducation physique) et Aude Stebe-Rivet (masseur-kinésithérapeuthe)
vimeo.pngViméoViméoVidéo
Histoire d'un buzz
En bonus : la vidéo de Jean-Denis Rouillon (UFC) « Histoire d'un buzz » revenant sur l'hyper-médiatisation de son étude sur le port du soutien gorge.
vinted.pngvintedvintedforum / témoignages
Trois ans sans soutien gorge
Le superbe témoignage d'une jeune vintie, athlétique avec un 85C, est le point de départ d'une discussion très intéressante de plusieurs pages et assez favorable au non-port du soutien-gorge. À lire en priorité!
vinted.pngvintedvintedforum
Sans soutif - comment assumer au travail?
Une discussion pour se déculpabiliser d'être seins libres au travail, avec pour celles qui rencontrent des problèmes, des astuces et des conseils sur les vêtements les plus adaptés et discrets.
vinted.pngvintedvintedforum
adepte du "no bra"
un concentré de témoignages de filles passées au nobra.
vivre_vert.pngvivre greenvivre greenblog
J'ai jeté mon soutif
Le témoignage et la réflexion de Marine sur le port du soutien-gorge. Après avoir libéré Bonnie & Clyde de ce petit morceau de tissu, elle n'a aucunement l'intention de revenir en arrière! Vraiment, cette drôle de décision a été la source d'un confort incomparable.


Comme vous avez pu le constater, lorsqu'on cherche un peu, on découvre qu'il existe un grand nombre de témoignages de femmes s'étant libérées du soutien gorge, pour leur plus grand bonheur! Parmi elles, certaines disposent d'une poitrine volumineuse, preuve que les seins libres ne sont pas réservés exclusivement aux petits bonnets. Pour ces dernières en particulier, ne plus porter de soutien-gorges est une véritable libération, le soulagement d'une pression invisible, une forme de renaissance de leur féminité.

J'espère sincèrement que ces témoignages vous aiderons à reconquérir cette liberté toute naturelle de vivre sans la contrainte et la dépendance d'un tel accessoire... Rappelons qu' il s'agit d'une démarche personnelle et que seule vous-même, par votre motivation, serez en mesure de faire aboutir!

On continue?

Nous avons vu beaucoup de choses jusqu'ici, mais n'en restons pas là! Vous pouvez dès maintenant continuer l'exploration et la compréhension des seins libres. Si c'est le cas, ces articles vous intérresseront probablement:

Vos commentaires

158 commentaires

Liberté
le Monday 11 August 2014 à 21h46

Répondre

N'hésitez pas à déposer votre commentaire! Cela rend plus vivant le site! et cette petite attention fait toujours plaisir! :-)

Yves
le Tuesday 23 September 2014 à 03h24

Répondre

Une nouvelle étude sur le lien cancer et soutien gorge d'une étudiante en doctorat à Seattle vient de voir le jour récemment, mais hélas ne nous apporte rien de nouveau: Dans cette étude, il y avait un groupe de 1251 femmes ayant le cancer de sein et un groupe de 660 qui ne l'avaient pas.
Cette étude se voudrait rassurante auprès des femmes et leurs soutiens gorges, mais elle confirme simplement le lien déjà cité cancer/soutien gorge cités dans d'autres études puisque toutes les femmes du groupe cancer portaient des soutiens gorges !
Pour affirmer une nouvelle rassurante il aurait fallu que 50% des cancéreuses ne portent pas de soutien gorge mais ce n'était pas du tout le cas. Il n'y avait aucun groupe témoin sans soutien gorge.
Cette étude portait uniquement sur des femmes post-ménopausées, et, bien dommage, toutes ces femmes portaient un soutien gorge !
La seule qui n'en portait pas a été exclue de l'étude !

De l'avis même de l'auteur de cette étude, celle-ci contient la faiblesse de n'avoir étudié que des femmes qui portaient des soutien gorge, et de n'avoir eu que des réponses d'habitudes auto-déclarées. (Et on sait qu'une femme qui a toujours porté un soutien gorge ne se rend même plus compte qu'il lui crée des dommages. A voir: Les témoignages de celles qui ont arrêté trois mois nous disent qu'elles n'arrivent plus à en remettre!)
47,6 % de ces femmes ont également déclaré ne pas avoir changé leurs habitudes de soutien gorge au cours de leur vie, alors que l'on sait que la poitrine d'une femme change plusieurs fois au cours de sa vie.
De plus ces femmes en auto-évaluation, âgées entre 55 et 74 ans entre 2000 et 2004, et maintenant âgées d'environ 65 à 88 ans n'ont plus aujourd'hui forcément en mémoire le ressenti des problèmes quotidiens de leur soutien gorge pendant les 60 ou 70 ans qui ont précédé.
Difficile donc de conclure dans ces conditions que le soutien gorge ne pose pas de problème de santé, alors que l'étude publiée en 2010 au Venezuela a posé pratiquement les mêmes questions à une population âgée entre 13 et 72 ans, mais a fait par contre un examen clinique, et avait conclu à l'inverse que le soutien gorge était générateur de pathologies.
Il en va de même pour l'étude de l'Université d'Harvard en 1991 qui précise que les femmes non ménopausées qui ne portent pas de soutien gorge avaient la moitié du risque de cancer que chez les femmes utilisatrices de soutien gorge, et le constat de Syd Singer des 24 cas de cancers du sein aux îles Fidji étaient des femmes qui portaient des soutien gorge alors que dans ces îles le soutien gorge n'est que très peu utilisé.
Même le quotidien le Seattle Times reconnait ces lacunes méthodologiques: se concentrer davantage sur les modèles de soutien gorge au lieu de comparer celles qui en portent avec celles qui n'en portent pas, et cette étude n'explique pas le constat de l'étude d'Harvard en 91, à savoir celles qui n'en portent pas ont la moitié de risque de cancer du sein.
Ce qui interpelle également, c'est que cette récente étude a été réalisée dans un centre de recherches (FHCRC) à Seattle qui reçoit chaque année de l'argent à partir d'une collecte de fonds « Bra Dash » où les soutien-gorge sont portés sur le vêtement. Difficile donc de critiquer le soutien gorge lorsqu'il est utilisé pour recevoir des fonds ! (95000 dollars récoltés en 2013)
Dommage donc que cette étude manque autant d'objectivité, car elle ne fait que semer le trouble chez les femmes qui depuis quelques temps commençaient à se rendre compte du réel problème que pose le soutien gorge et avaient pris la bonne décision pour leur santé: le supprimer.
Yves, l'auteur du diaporama "le danger du soutien gorge"

indiantigre
le Tuesday 11 November 2014 à 19h22

Répondre

merci pour ce site,
ce sont des informations qui ne demandent qu'à circuler

ça fait du bien de voir des hommes qui s'intéressent à la question

arthur
le Sunday 19 April 2015 à 11h53

Répondre

Merci pour ce informations précieuses. Je conseille aussi la lecture d'un article fort bien fait : www.chamanisme.eu/soutien-gorge-attention-danger

tine
le Thursday 07 May 2015 à 22h25

Répondre

Depuis 2013, à l'age de 46ans, je ne porte plus au quotidien, de soutien gorge. J'avais parlé à mon seinologue, de cet article que j'avais lu, relatant un rapport avec le cancer. Il n'y croyait pas. Mais, les résultats des radio et echographie ont démontrés une reduction de mes kystes mammaires...!! hasard??
Après cet annonce de perturbateur endocrinien, je ne suis pas trop motivée pour remettre cette lingerie si jolie regulièrement...

Yves
le Tuesday 12 May 2015 à 18h57

Répondre

Réponse pour Tine:
La disparition de kystes mammaires sans soutien gorge n'est absolument pas un hasard. Les fluides circulent à nouveau et le drainage lymphatique refonctionne. Des seins qui bougent font circuler la lymphe ! J'ai des témoignages très très très nombreux identiques au votre... Sans parler du confort !

Thomas
le Wednesday 29 July 2015 à 08h36

Répondre

Bonjour,
J'ai pris conscience du problème du port du soutien-gorge pour les femmes il y a peu de temps et comme vous, j'ai l'envie de parler de ce sujet aux femmes.
Je réfléchis actuellement à créer une page sur Facebook (à moins que vous l'ayez déjà fait?) qui reprendrait notamment des articles de votre site. Je pense qu'on ne fera jamais assez de "buzz" sur ce sujet. Qu'en pensez-vous ?
Bien cordialement,
Thomas

Liberté
le Sunday 02 August 2015 à 22h11

Répondre

Thomas,

Votre participation me fait très plaisir! Merci pour votre motivation à libérer les femmes. Nous pouvons leur épargner bien des problèmes, simplement en les informant et en allant vers elles. (Une petite dose de "courage" est parfois nécessaire!)

Il peut être parfois difficile d'expliquer à une femme pourquoi il est préférable de ne pas porter de soutien-gorge... mais souvent des explications et des conseils simples suffisent à infléchir des comportements habituels mais pourtant nocifs. Une telle cause ne peut avancer que s'il y a des acteurs motivés! ;-) Le "buzz" n'est peut-être pas le mot le plus approprié, car nous ne travaillons pas sur un projet éphémère mais sur la durée... Et ça va être long pour en venir à bout...!

Je suis certain que vous trouverez les mots appropriés et des idées intelligentes pour les éclairer!

Pour tous mes lecteurs : voici l'adresse de sa toute jeune page facebook : stop soutien-gorge : Le soutien-gorge mis à nu

Yves
le Thursday 19 November 2015 à 09h08

Répondre

Bonjour Liberté
Je viens de réactualiser mon diaporama sur le danger du soutien gorge.
Je souhaite à tous les lecteurs une bonne visite !
Yves

Égalité
le Saturday 21 November 2015 à 17h48

Répondre

Encore bien un homme pour publier des choses perverses de ce niveau. Avis au créateur du site: avez vous fait des études ou un doctorat ou vos connaissances proviennent t elles de l'observation minutieuse de film pornographique? D'ailleurs avez-vous déjà vu une vraie paire de seins ou ce site est-il la délivrance de vos fantasmes enfouis. Je suis une femme libre avec mon soutien-gorge. À vous l'honneur de vous promener les couilles à l'air afin de lutter contre le cancer des testicules et de la verge...

Égalité
le Saturday 21 November 2015 à 17h54

Répondre

Encore bien un homme pour publier des choses perverses de ce niveau. Avis au créateur: avez-vous fait des études ou un doctorat ou vos connaissances proviennent t elles de l'observation minutieuse de film pornographique ? Avez vous pu observé par vous même les effets bénéfiques de ce non port de soutien-gorge sur des femmes ? Avez-vous déjà vu une vraie paire de seins ou ce site est-il la délivrance de vos fantasmes enfouis ? Je suis une femme qui porte des soutiens-gorge. Libre à vous de vous promener les couilles à l'air afin de lutter contre le cancer des testicules et de la verge...

Égalité
le Saturday 21 November 2015 à 17h56

Répondre

Chère liberté merci de me laisser la liberté de partager mon point de vue. Merci égalité.

doux visage
le Sunday 22 November 2015 à 23h32

Répondre

j'ai appris beaucoup!!! on ne sait vraiment pas tou !! mci

jlc
le Tuesday 24 November 2015 à 18h42

Répondre

Bonjour, je trouve ce site trés bien fait bravo
je suis un homme et j ai toujours pensée que le port du soutiens gorge et un non sens, mais comme je suis un homme, les femmes pensent que je suis un obséder.
Je suis halluciner par le nombre de femmes ayant des cancers du seins, et qu une solution aussi simple pourrais les sauver.
Il faut absolument diffuser votre site un maximum
cdl
jlc

Anneln
le Wednesday 25 November 2015 à 10h39

Répondre

Bonjour
Cela fait plusieurs années que j'en ai entendu parlé. En premier lieu, par des femmes chiliennes, et à cette époque c'était inconcevable pour moi.
Puis un premier essai cet été où j'ai vraiment senti une liberté... Puis je sis revenue "dans la norme" poussée par l'habitude. Et maintenant sur fcdbk où j'ai cliqué sur un partage qui m'a fait connaître ce site.
Cependant, je fais un 90 D et pas mal de sport. Je n'ai pas trouvé de solution ... ça "ballotte" beaucoup et ça me fait mal si je cours sans soutien gorge. Quelqu'une a une solution ?
Merci !

transparence
le Wednesday 25 November 2015 à 23h26

Répondre

Bonsoir et merci pour ton site !!!
c'est très intéressant, notamment pour moi qui ai abandonné le soutien G depuis maintenant 2 ans environs... parfois je porte des brassières mais qui ne serrent pas du tout. Je ne supporte plus du tout ! mais jamais personne ne m'avais dit quoi que ces soit sur la question... alors je suis ravie d'apprendre, par ton intermédiaire, toutes ses informations... je me sens bien mieux sans, et j'ai eu à moment donné une boule sous le sein à l'endroit de l'armature... pouaf ! je respire à nouveau, je me sens plus libre, plus naturelle !!!
Encore merci pour ton blog, je partage sur mon facebook !!!
bien à toi,
sylvie

Draceana
le Saturday 28 November 2015 à 03h08

Répondre

Bonjour,
Merci pour ce site, que je viens de découvrir. J'aimerais juste apporter mon propre témoignage.
J'ai entendu parler d'arrêter de porter un soutien-gorge il y a 2 ans et demi, notamment à cause de l'impact sur la circulation lymphatique, donc sur la santé. J'ai alors mis deux semaines à me décider à franchir le pas, et depuis ce jour, je ne peux plus en remettre ! (J'en mettais encore au début pour faire du sport, mais c'était insupportable, donc j'ai vite abandonné !) Et c'est une véritable libération ! Je me sens bien mieux sans ! J'ai une petite poitrine, 85B, donc ca a été vraiment très facile pour moi. Il m'a fallu à peine 2-3 jours pour m'habituer et être véritablement à l'aise. Evidemment, je me suis demandée comment faire en été, et j'ai dû adapter un peu ma garde robe, avec des t-shirts au tissu un peu plus épais, ou au contraire, des tuniques et chemises très légères à mettre sur un débardeur. En hiver, je porte toujours des débardeurs sous mes pulls, je trouve cela plus confortable.
J'ai juste envie de dire, à celles qui hésitent encore, qu'il ne faut pas avoir peur de se lancer, au moins en essayant pendant une ou plusieurs semaines, pour voir comment elles se sentent, ce que ça change pour elles. Pour moi, ça a été une révolution vers un grand confort :-) (Révolution, parce que pas évident à assumer au début, et c'est en fait là la principale difficulté ;-), mais au final, on s'en fout des autres, l'essentiel est de se sentir bien tant qu'on ne gêne personne vraiment)
Cordialement,
Draceana

camii68
le Wednesday 02 December 2015 à 18h52

Répondre

Bonjour,

Je suis vraiment contente de savoir qu'il existe un tel site... Ca m'aidera pour mon oral dont ma thématique est : " le soutien-gorge est-il un objet pratique ou un objet imposé par la société?"

Cela fait quelques années que je ne porte pas de soutien gorge sauf à de rares occasions je l'avoue (même si j'aimerai également bien m'en débarrasser...). Il y a plusieurs mois voir 2 ou 3 ans j'avais regardé un documentaire "Ma vie sans soutif" avec Vigirnie Oks et c'est sur celui-ci que je comptais m'appuyer pour mon oral, mais je le trouve pas en replay ni en vidéo ...

Si vous me le permettez, je souhaiterai utiliser votre site en support.

Merci,

Camille

Mathilde
le Sunday 06 December 2015 à 00h07

Répondre

Je ne porte plus (jamais) de soutien gorge depuis maintenant 9 ans. J'ai été prof, je travaille aujourd'hui en contact quotidien avec du public et je n'ai pas eu le moindre problème... Arrêtons de croire que "ca ne se fait pas", "que c'est indécent, gênant...", tout le monde s'en fiche de manière générale. Quand j'en parle, les gens me disent "ah bon?? Je n avais pas remarqué!"
Allez les filles, osez!!

Yves
le Sunday 06 December 2015 à 03h32

Répondre

Pour répondre à Egalité qui a publié le 21 novembre à 17h48, puis à 17h54 sans évolution de son point de vue :
1 Être un homme n'empêche pas de se soucier de la santé de la femme que l'on aime, et à les respecter toutes au point de les informer d'un risque potentiel sur leur santé.
2 Les informations que vous trouvez sur ce site sont pour certains liens une relecture d'études dont certaines sont publiées et que vous pouvez trouver vous-même dans par exemple « PubMed » (mais vous devez savoir lire l'anglais)
3 Je ne vois pas où se situe la pornographie dans les seins d'une femme qui servent à nourrir les enfants, la pornographie désignant la représentation d'actes sexuels, et votre immoralité supposée n'est que la projection d'un « prêt à penser » dont vous êtes sans doute le meilleur exemple.
4 Oui j'ai pu par moi-même constater les effets bénéfiques du non port du soutien gorge sur ma femme et les innombrables témoignages que j'ai autour de moi.
5 Oui j'ai déjà vu une (et même vraiment plusieurs ! lol) paire de seins et se site parle de seins et non de fantasmes. S'il avait parlé de pieds et de chaussures causant des problèmes anatomiques et de santé, qu'auriez vous dit ? Encore une paraphilie concernant le fétichisme du pied ?
6 Vous avez le droit de porter des soutiens gorges comme certaines ont aussi le droit de ne pas en porter. Par contre vous n'avez pas le droit (moral) de porter un jugement désobligeant sur celles qui n'en portent pas. Votre façon de penser n'est pas universelle.
7 Il y a plus d'hommes que vous ne pensez qui se promènent « les couilles à l'air », (curieux d'ailleurs de comparer des seins et des couilles) mais aucun d'eux n'est venu critiquer votre adhésion totale à la société bien pensante. Au sujet de cette société Coluche disait : « Ce n'est pas parce qu'ils sont plus nombreux à avoir tort, qu'ils ont raison. »
http://fr.slideshare.net/Yves971/le-danger-du-soutien-gorge-52

blandine
le Wednesday 27 January 2016 à 23h07

Répondre

hum ... vous me faites marrer.
et culpabiliser dans la foulée ... sympa de me dire que je suis en train de détruire ma santé - alors que je ne peux rien y faire (sauf peut être utiliser des massicots pour virer le pb des seins énormes, mais j'ai peur que ça soit douloureux)

Le jour ou vous vous trimballerez avec une poitrine xxxxl (je ne parle pas de 95 ou 100 ... mais de 120 ou 130H par ex) on verra si ça sera si facile que ça de lâcher le soutif ...

Tout votre blabla est peut être valable pour des poitrines petites / normales mais quand on joue dans la cour des grosses mamelles, ça change tout.

ciaocricri
le Thursday 28 January 2016 à 17h21

Répondre

J'ai envie de dire que quand on fait un 90C max c'est facile à dire. Au-delà, ça se complique...

NCLS
le Friday 29 January 2016 à 13h11

Répondre

J'ai découvert cette page, il y a quelques jours. Quelle liberté! Je confirme, des années que ces fichues armatures de soutien gorges me font souffrir, m'empêche de respirer convenablement, bref quel soulagement de vous lire et de me libérer de ce sous vêtement.Merci

Celineg
le Thursday 11 February 2016 à 03h47

Répondre

Je confirme qu'on peut avoir une grosse poitrine et ne plus en porter. Je fais du 95 D ou E ca dependait des tailles. Je ne portes plus de soutif depuis plus de 2 ans ou exceptionnellement. Quel bien être personnellement je me sens mieux sans. Bcp moins de douleurs aux seins donc ne vous arreter pas a une taille. Je ne sais pas si helas ca dimunera mon risque de cancer du sein mais mon bon sens me dit que la nature est bien faites et que nous n en avons pas besoin. Merci de respecter le choix de chacun.

Agathe
le Wednesday 24 February 2016 à 14h42

Répondre

Article très intéressant.
Etant naturiste, je suis souvent nue et donc sans soutien-gorge.
Cependant pour la pratique de certains sports il est très difficile de se passer de soutien-gorge lorsque l'on a un certain volume de poitrine. Je pense par exemple à l'équitation : je fais du 90D, je porte 2 à 3 soutien-gorge pour pratiquer l'équitation afin de ne pas avoir de mouvement, et de ne pas souffrir. Même simplement pour courir : lorsque je ne porte pas de soutien gorge, je soutien ma poitrine avec mes avant-bras et mains sinon ils sont trop secoués et outre l'aspect désagréable, il peut s'ensuivre de la douleur.
Donc en effet, ne pas comprimer les seins dans un soutien-gorge au quotidien est bien, mais dans la pratique sportive cela est à étudier selon les secousses du sport et le volume du tour de poitrine. En ce cas en effet, privilégier le bio et le coton.

Mel
le Sunday 28 February 2016 à 23h44

Répondre

Je comprend en quoi c'est mieux d'arrêter le soutien gorge. Après, pour le confort et avant même de lire tout ça je met surtout des brassières très confortable, quand je met une robe ou un vêtement plus habillé, je vais mette un soutien gorge traditionnel. J'ai toujours fait attention pour ma taille, demandant toujours au vendeuse leur avis, et fesant attention à comment je me sent quand je l'enlève. En avoir un à sa taille soulagé déjà beaucoup de douleur. Quand à chez moi, je reste le plus possible sans, j'en ai pas besoin.
Après je me voit mal arrêter ces habitudes, surtout que je suis encore au lycée. Déjà socialement j'aurais des soucis, beaucoup me comprendrai pas, et si on comprend que je porte rien, petites convocation au bureau. Sûrement la pression dont vous parliez.
Après c'est moi. Je n'ai jamais aimé mon corps, même devant mes parents des tétons, ou même mes cuisses je les cache. J'ai toujours été extrêmement pudique. Alors je vous laisse imaginer dans la rue. Je pense qu'il faut aussi penser aux personnes comme moi, c'est pas forcément la pression sociale, c'est de la timidité et être pudique. Et des débardeurs ça changent pas grand choses de ce côté là. Ni le coup de l'écharpe, j'ai horreur s'en mettre, je me force à en porter que si vraiment j'ai très froid au coup. Et en été, moi qui transpire énormément, qui supporte peut la chaleur, je serais condamner à me cacher sous de l'épaisseur. Peut pour moi à, je veux ma liberté, mais on dirait bien que pour moi cette liberté passe par le soutien gorge, ou plutôt les brassières, ce que je porte beaucoup plus.
Du coup j'ai une question, dans ces articles on parle surtout de Soutien Gorge classique à armature. Mais qu'en est il des brassières justement. C'est haut en tissus très confortable et élastique. D'ailleurs ce que j'utilise aussi pour le sport. Je ne supporte pas les soutien gorge pour les activités sportives. Pour ce qui est de la déco féminine, je la réserve pour quelque occasion ;)

weareux
le Monday 14 March 2016 à 21h23

Répondre

Bonjour,
J'ai quelques interrogations sur ce sujet.
Tout d'abord, j'ai lu sur votre site que l'utilisation de soutiens-gorges augmenterait de façon importante le risque de cancers du sein. Il me semble qu'on ne peut pas dire que cela augmente de façon importante ce risque, car à ce jour, aucune étude (à ma connaissance) n'a été concluante sur ce sujet. Il s'agirait d'une hypothèse (simple hypothèse) comme quoi les push-ups, en appuyant sur les tissus, augmenteraient le risque de cancer du sein. Peut-être qu'une étude dont je n'ai pas connaissance peut l'affirmer, mais dans le cas contraire, il me semble déplacé d'écrire "augmentation du risque de cancer du sein". Ma deuxième interrogation concerne les femmes africaines qu'on a tous vues, seins pendants. Ne serait-ce pas parce qu'elle ne porte rien qui puisse soutenir leurs seins? Car dans le monde occidental, depuis au moins l'époque romaine, nous avons toujours soutenu nos seins, que ce soit avec des bandes de tissu, des corsets, des soutien-gorges... Sinon, aujourd'hui, j'ai essayé de ne pas porter de soutien-gorge. Au debut tout se passait très bien, puis vers la fin de la journée, j'ai commencé à avoir mal. Qui plus est, en montant les escaliers, je dois placer mon bras sous mes seins. Peut-être est-ce normal au début? En tout cas, je m'interroge, mon objectif étant de ne pas avoir les seins qui tombent, j'ai peur de faire le mauvais coix, soutif ou pas soutif, chacun étant censé empêcher que les seins tombent. Merci!

une pomme
le Thursday 17 March 2016 à 09h56

Répondre

Bonjour,
site très intéressant. Merci de relayer l'info.

Pour celles qui n'auraient pas compris: L'important à retenir ici c'est que le corps de la femme a un soutien naturel (ligaments de cooper entre autre) et que si celui-ci n'est pas stimulé, il perd sa fonction sans pouvoir au fil des années la retrouver! Le port du soutien-gorge empiète ce fonctionnement et donc amène à ne plus pouvoir se passer d'un vêtement qui à la longue mal porté, mal adapté donne des conséquences néfastes pour beaucoup de femmes (douleurs, compression,au pire cancer...). Ceci est la grosse information à retenir et à enseigner aux filles dès qu'elles peuvent comprendre. Cela ne vous oblige en rien à ne jamais en porter de soutien gorge! Chacun fais comme il veut, néanmoins ne dénigrez et ne rejetez pas une chose aussi importante et évidente parce que vous ne pouvez pas vous en passer. On parle plus que d'un choix personnel là, on parle de science... (anatomie féminine)

Désolée de ce long post, à la base je voulais simplement poser une (des plutôt) questions:

Ayant été fragilisée à la suite d'une grossesse avec allaitement, (ne réussissant pas à arrêter petit à petit j'ai du arrêter net (au bout de 2 ans) ma poitrine d'origine petite s'est retrouvée bien gonflée puis a très nettement fondue causant un sacré relâchement, elle est comme « vide ») . Pour une poitrine légèrement à modérément « ptosée » , est-il utile ou pas d'enlever le soutien gorge ? Est-il vraiment possible de retrouver du tonus (au moins un minimum) et sur combien de temps? J'ai peur que d'entreprendre cette démarche ne fasse qu'accentuer ce problème. Comment savoir si nos ligaments sont toujours « opérationnels » en quelque sorte pour reprendre leur rôle de soutien-gorge naturel ? (précision, j'ai 24 ans)
On trouve beaucoup de témoignages de femmes pour lesquels la poitrine n'était pas « abîmée » avant de le faire, mais qu'en est-il des autres ? Y aurait-il des femmes dans mon cas ?

ps: On parle d'exercices pour la poitrine mais n'est-il pas aussi important d'en faire du dos pour aider au maintien ou cela n'a-t-il aucun lien avec ? (j'essaie depuis quelque jours de ne pas porter de soutien gorge et fais des exercices mais j'ai du mal à me tenir droite du coup j'ai peur dans mon cas cité ci-dessus de précipité une chute).

Merci pour ceux qui auront eu le courage de me lire lol et pour les futures réponses je l'espère =).

marion
le Wednesday 23 March 2016 à 09h41

Répondre

super!!!enfin des filles comme moi , moi avec mon petit 80A j'ai toujours porté des soutif 'par convention" qui ne me soutenais pas le sein , ca mes petits seins se tiennent tous seuls....C'était LE geste habituel et quotidien du matin.Finalement j'ai depuis 2 ans maintenant posé cet accessoires au placard , et je respiiiiire enfin!!!!!
Franchement les filles , je me demande pourquoi je ne l'avait pas fait avant!!!

Liberté en réponse à weareux
le Sunday 17 April 2016 à 23h50

Répondre

Bonjour weareux et merci pour votre commentaire. Navré de ma réponse trèèès tardive, j'en suis désolé, j'étais en effet assez occupé ces derniers temps...

En ce qui concerne les études, on est aujourd'hui loin des hypothèses, sauf pour les gens qui auraient peur de découvrir la réalité, ou peut-être encore pour toutes celles et ceux qui auraient quelque chose à perdre à le reconnaître (de l'argent, une autorité respectable, leur ego, ou toute autre raisons). Voici quelques exemples d'études qui sont vont clairement dans le sens du lien port du SG > risque accru de cancer :

-- étude en Californie en 1978 liant hausse de température due au SG et cancer du sein
-- 1991 étude faite à Harvard montrant que les femmes ne portant pas de SG ont 60% de cancers en moins
-- la fameuse étude de Sydney Singer et Soma Grismaijer en 1995 dont un livre est paru
-- étude récente au Kenya en 2015 : voir la partie news de freetheboobies.fr pour l'interview
-- un résumé supplémentaire mais pas complet : http://www.susunweed.com/An_Article_Bra-disease.htm
-- de nombreuses sources sont disponibles à la fin du diaporama d'Yves, à consulter sur le site si ce n'est pas déjà fait ;-)

Concernant les raisons du danger du SG, en voici 3 importantes :

-- compression du système lymphatique (et sanguin) intoxiquant les tissus. Les push-up sont les pires SG qui soient, mais même les autres compriment aussi... même si imperceptiblement.
-- présence de nombreux polluants dans les SG (voir la vidéo "les dessous du SG" sur freetheboobies.fr)
-- élévation de température du sein, qui devrait être normalement plus frais (les hommes ont aussi une partie de leur anatomie qui devrait théoriquement respirer un peu plus)

En ce qui concerne les femmes africaines (en tout cas certaines uniquement) les conditions de vie traditionnelles ne sont pas toujours faciles et peuvent nuire de façon importante à l'esthétique de la poitrine : manque d'eau, exposition importante au soleil, nombreuses grossesses, tradition du repassage des seins ou encore du bandage de la poitrine, etc. Rien de bon pour garder une poitrine ferme... j'explique tout cela dans la partie http://freetheboobies.fr/comment-le-soutien-gorge-fait-tomber-les-seins.php du site, voir "l'argument des tribus indigènes". J'espère qu'il vous permettra de comprendre qu'il s'agit d'idées reçues quand aux seins abîmés des africaines :-) d'ailleurs les occidentales n'ont pas forcément des seins fermes, loin de là... selon Jean-Denis Rouillon, à 25 ans, la moité des seins observés présentent des signes de ptôse, légers ou importants...

Lorsque vous dites que les seins des occidentales ont toujours été soutenus, c'est je pense à beaucoup relativiser, car les objectifs visés étaient variés et souvent bien éloignés des préoccupations de confort pour la femme. Chez les grecs, le mastodeton n'avait pas pour but de soutenir mais de compresser le torse pour empêcher la poitrine de pousser... un système similaire existait chez les romains. Je viens de relire la page https://fr.wikipedia.org/wiki/Soutien-gorge et ça ne me fait pas vraiment penser à un soutien bienveillant en tout cas... Hormis des prototypes de soutien-gorges retrouvés chez une famille noble (cela fait partie de leurs amusements), la plupart des femmes avaient-elles les seins soutenus? c'est bien difficile à prouver en tout cas...

Vient ensuite le corset à la renaissance puis surtout au 19ème siècle, utilisé pour affiner artificiellement et brutalement la taille. Le confort des femmes concernant leur poitrine n'était pas vraiment la préoccupation majeure.

C'est seulement au 20ème siècle que la mode se prend à soutenir spécifiquement les seins, avec plus de confort. J'ajouterai qu'à partir des années 50, la poitrine moyenne des femmes a sensiblement augmenté en Europe, en raison de l'alimentation plus riche mais aussi de tous les nouveaux polluants présents dans l'environnement. Ce qui pourrait sembler justifier l'usage du SG... mais les études comme celle de Jean-Denis Rouillon démontrent le contraire.

Personnellement, je comprend bien que vouloir soutenir la poitrine des femmes peut venir (en partie) d'une bonne intention, mais les faits sont là : c'est en réalité une très mauvaise idée... notre société met du temps hélas à le comprendre :-/

Tous mes encouragements en tout cas pour votre démarche de vous libérer du soutien-gorge. Je crois que c'est important de réaliser sa propre expérience pour se construire son propre avis. Alors pour répondre à votre question : OUI, c'est relativement normal d'avoir un peu mal au début quand on a toujours porté un soutien-gorge... car comme votre poitrine n'a jamais vraiment eu l'occasion de travailler comme elle le devrait normalement, il faut lui faire réaliser un véritable travail de rééducation (le mot peut sembler excessif, mais c'est pourtant la réalité en fait).

Pour ce qui est de votre peur des seins qui tombent, je la comprend tout à fait. Mais sachez que l'aspect de la poitrine est déterminé à la base par notre patrimoine génétique… c'est la roulette... après, il y a notre façon de vivre. Ne pas porter de SG est une des meilleures choses à faire afin de les préserver au mieux. J'ai compilé pas mal de témoignages de vécus dans les liens de mon site, j'espère que vous aurez à l'occasion un petit moment pour y faire un saut, ça vaut la peine de regarder.

Suivant la taille de votre poitrine, et de votre propre sensibilité, il vous faudra plus ou moins de temps pour vous en débarrasser. N'essayez pas d'aller trop vite, il vaut mieux avancer à votre propre rythme et faire preuve de patience, même si ça peut paraître parfois un peu long. y aller "bourrin" de toute façon ne donne pas de meilleurs résultats! Rassurez-vous vos douleurs vont progressivement disparaître...et je parie que vous n'allez pas pouvoir en remettre bientôt ;-)

merci d'avoir lu jusqu'au bout en tout cas, et bon free the boobs (j'espère que vous n'avez pas attendu ma réponse pour persévérer!) bonne continuation

tsarine
le Tuesday 19 April 2016 à 17h09

Répondre

Bonjour cela concerne t-il tous les soutiens-gorge ? Ou seulement ceux avec des armatures ? Qu'en est t'il des soutiens gorges brassière ? En tissu tout simple et très à la mode ? Merci pour votre réponse.
Tsarine

Asmodée
le Wednesday 20 April 2016 à 11h40

Répondre

Bonjour.

Cela fait deux semaines que j'ai décidé d'arrêter de me "compresser" les seins....
Comme j'ai suivi la mutation de mon conjoint et n'ai pas encore retrouvé de travail, je ne me pose pas (encore) la question du regard des autres... D'autant que nous sommes encore à une période ou je porte une petite veste pour sortir...

Mais voilà... Ah, liberté, fausse liberté, ce fameux regard des autres que j'évoque... C'est la liberté à contre-sens.
J'ai parlé à mon conjoint de ce souhait et forcément, vous vous doutez de la réaction : "Bien sûr, je comprend pour ton confort, mais ça me gêne que tu n'en portes pas pour sortir. Je veux pas que tous les autres mecs te matent les seins."
Bien sûr, révolte dans mon cerveau.
Mais m*** ! C'est mon corps ! Voilà, faut encore que je rentre dans le carcan sociétaire ? Que je mette des jupes plus longue ou que je cache mes tétons parce que quelques petits trous du c*** gâchent l'image des hommes (et font se sentir si mal les femmes)? Ou bien par ces idées reçue qu'une femme qui pointe est une chaudière?
Et je me dis que des fesses à travers un jean, ça choque personne. On les mate, on en profite et pourtant, on met pas trois tonnes de couches dessus !

Et cette comparaison qu'il m'a sorti avec son entrejambe justement, genre : "Tu voudrais pas que les filles me matent ici et sachent à quoi ça ressemble !"
Alors déjà, il pourrait se faire reluquer par des hommes (LOL) mais c'est surtout que... Je parle de me sentir bien ! Pas de m?exhiber ! Pas de sortir à poils, non... Juste d'enfiler un tee-shirt (donc pas d'être nue) et d'être libre... Pourquoi ce sentiment d'être une allumeuse si un regard tombait sur ma poitrine ?
Et quand bien même, on prône notre civilisation. Le corps est beau. Le corps est corps. Tant d'érotisation partout. Voilà le problème. Regarder la beauté simplement et alors ? C'est pas pour autant qu'on est un pervers.... Rhaaaa....

Bon, je lui en veux pas hein... C'est la pression sociale... Mais ça soulève pas mal de questions...

Et vous savez quoi ? Questions que je me posais déjà depuis pas mal de temps sur la pilosité justement. Oh oui, être libre d'avoir des poils...
ou être libre être mis à mal par autrui...
Parce qu'être une femme, c'est pas réellement en être une en fait... C'est se conformer à l'image de la "femme" (et grand damne, la société commence à faire la même connerie avec les hommes au lieu de libérer les deux corps...)


J'ai écrit un pavé, désolée. Mais j'avoue que me sentir bien est important et l'abandon du soutien Gorge en fait parti, je pense.

Bien sûr, je lis des commentaires de grosses poitrines, je vous comprend les filles. Mais quelle est donc cette rancœur et cette moquerie ? Chacun essaye de faire au mieux.

Pour ma part, ce serait d'arrêter de porter ce sous-vêtement. Et justement, ce long commentaire, c'est un peu ma "frustration", mes difficultés parce qu'au final, c'est un choix. Oui... Mais un choix qui fait "peur" et amène tant de réflexion tandis que je me dis que CA NE DEVRAIT PAS.

Bonne journée en tout cas !
Et merci pour toutes ces infos ! Je prendrai le temps progressivement pour toutes les consulter ! (j'avoue que j'ai fait la tricheuse sur certains trucs !!!)

Liberté en réponse à une pomme
le Saturday 23 April 2016 à 20h39

Répondre

Bonjour une pomme et merci pour votre participation.

Un des problèmes que de nombreuses femmes connaissent lorsqu'elles ont connu la joie d'être maman ! Même si, il faut le dire encore, l'allaitement prolongé n'est pas responsable de la fatigue du sein, les variations de poids et les changements hormonaux maltraitent plus ou moins la poitrine.

Personnellement, je trouve qu'il est (presque) toujours utile pour une femme de se passer de soutien-gorge, ou d'au moins limiter son usage autant que possible. Pour le corps et l'esprit. Pour toutes les sensations retrouvées et le soulagement que ça peut leur apporter. Et ça vaut aussi bien pour de jeunes seins vigoureux que pour des plus fatigués. Encore faut-il savoir où placer ses priorités? qu'est-ce qui importe ? ce que les autres pensent de nous, ou notre propre santé, physique et mentale ? À chacune de faire ses choix, ça se respecte aussi. Chaque personne a ses raisons d'agir comme elle l'entend.

Pour une poitrine légèrement à modérément « ptosée » , est-il utile ou pas d'enlever le soutien gorge ? Est-il vraiment possible de retrouver du tonus (au moins un minimum) et sur combien de temps?


Quand une femme arrête de porter des soutien-gorges, on observe très souvent une amélioration de l'état de ses seins(!!) Parfois c'est vrai ce n'est pas à la hauteur des attentes, mais on peut aussi assister à une belle transformation, comme avec les mamelons qui remontent progressivement de plusieurs dizaines de degrés... impressionnant ! Dans tous les cas, les seins se raffermissent toujours. Légère remontée, les vergetures s'estompent, les rougeurs, les douleurs disparaissent, etc. Donc oui, c'est bien utile !

Est-il vraiment possible de retrouver du tonus (au moins un minimum) et sur combien de temps?


Je me doute que vous aimeriez retrouver votre poitrine d'adolescence ! mais malheureusement, à part tricher avec des prothèses, dame nature a souvent le dessus, mais raisonnablement, des améliorations, ça oui, vous en aurez. Il ne faut juste pas mettre la barre trop haut et faire preuve de patience : les améliorations se prolongent jusqu'à deux ans (!!!) voire plus (!!!) après l'arrêt du port du soutien-gorge. Après, ça se stabilise. Ça en dit long sur les dégâts du soutien-gorge, mais aussi la capacité du sein à se régénérer! Les résultats préliminaires de l'étude de Jean-Denis Rouillon sont visibles sur le site sans-contraintes dans la partie « l'étude du docteur Rouillon » (accessible depuis le menu latéral à gauche de leur site).

J'ai peur que d'entreprendre cette démarche ne fasse qu'accentuer ce problème.


Sauf erreur ou méconnaissance de ma part, je n'ai jamais eu vent que le fait d'arrêter de porter des SG au quotidien soit nocif pour la santé... mais le contraire l'est assurément par contre ! Dans le pire des cas, il ne se passera rien de particulier !

Comment savoir si nos ligaments sont toujours « opérationnels » en quelque sorte pour reprendre leur rôle de soutien-gorge naturel ? (précision, j'ai 24 ans)


L'état et l'évolution des ligaments de Cooper dépend de chaque femme et de son parcours. à 24 ans, ils sont théoriquement toujours dans le coup pour reprendre du service ! Et il y a des femmes de 50 et plus qui ont des résultats inespérés, donc voila...
C'est quand on est jeune que les améliorations sont les plus visibles. Personnellement, je pense que c'est seulement quand on a la vingtaine qu'on commence à s'assumer et à faire des choix qui vont orienter notre vie...donc let's go ;-)

On trouve beaucoup de témoignages de femmes pour lesquels la poitrine n'était pas « abîmée » avant de le faire, mais qu'en est-il des autres ? Y aurait-il des femmes dans mon cas ?


Si leurs poitrines n'étaient pas abîmées avant d'abandonner le SG... elles ne le seront pas plus après ;-). Je le dis honnêtement aussi, c'est vrai que la plupart des filles qui arrêtent de porter des soutien-gorges ont souvent de « petites » poitrines (bonnet A-B), et généralement en bon état, mais pas que... Si vous regardez attentivement les blogs et forums que je relaye, vous verrez des filles avec des bonnets D, E, ou F (pas forcément tombants hein, c'est pas rédhibitoire non plus!) et/ou avec plein de complexes, qui pourtant arrêtent d'en porter et trouvent leur bonheur ainsi.

ps: On parle d'exercices pour la poitrine mais n'est-il pas aussi important d'en faire du dos pour aider au maintien ou cela n'a-t-il aucun lien avec ? (j'essaie depuis quelque jours de ne pas porter de soutien gorge et fais des exercices mais j'ai du mal à me tenir droite du coup j'ai peur dans mon cas cité ci-dessus de précipité une chute).


Comme je le dis dans la partie « comment avoir de beaux seins », les exercices pour tonifier la poitrine ont un effet très limité, voire sont inutiles à faible dose, puisque le sein n'est pas un muscle et il repose simplement sur les pectoraux. Par contre, c'est vraiment une bonne idée de renforcer le dos, surtout pour les femmes avec une poitrine volumineuse. Les muscles du dos permettent de se tenir droit(e) et de porter en plus le poids des seins quand ils sont lourds. Dans tous les cas, il faut autant que possible se tenir droit(e) tous les jours, les épaules légèrement en arrière. On a tout de suite meilleure allure, et pour les femmes cela permet d'avoir les seins davantage plaqués contre le torse... ils gigotent donc moins ;-)

bon courage!

Liberté en réponse à tsarine
le Sunday 24 April 2016 à 18h31

Répondre

Bonjour Tsarine,

Les problèmes dont je parle peuvent arriver théoriquement avec n'importe quel soutien-gorge, à partir du moment où l'on en porte régulièrement (le risque augmente avec la durée). Il ne faut évidement jamais le garder la nuit car c'est un moment de relâchement nécessaire pour le corps. Les soutien-gorges à armatures sont particulièrement visés à cause des tiges métalliques rigides, et de la compression sur la poitrine (les push-up sont les pires).

Les brassières, c'est beaucoup mieux oui en effet, mais il faut les essayer et voir au cas par cas si ça ne serre pas trop et préférer des matières naturelles comme le coton pour laisser respirer. Il y a aussi les "bralettes" venues d'Angleterre pour les petites poitrines, elles n'ont pas d'armatures et sont parait-il bien plus légères. Sinon les débardeurs peuvent aussi remplacer le SG en permettant un maintient sans comprimer. Le mieux reste de retirer son SG en rentrant chez soi, ou de ne pas en mettre du tout.

J'espère avoir répondu à la question :-)

dominique
le Thursday 05 May 2016 à 14h10

Répondre

J'ai 62 ans et le port du soutien gorge devient de plus en plus irritant pour ma peau et me créé des démangaisons au niveau du dos. Est-il trop tard pour l'abandonner ? La plupart des blogs concerne les poitrines jeunes, mais pour les poitrines matures quelles sont les bons gestes?

Domi
le Thursday 05 May 2016 à 15h57

Répondre

J'ai 60 ans et n'ai jamais porté de soutien-gorge.Je me demandais si je ne devrais pas commencer maintenant pour éviter que mes seins ne se mettent à tomber trop (jusqu'à présent ils sont encore très bien-je n'ai pas eu d'enfants-).Que me conseillez-vous? Merci

Liberté en réponse à dominique
le Monday 09 May 2016 à 21h50

Répondre

Bonjour Dominique,

Il n'est heureusement jamais trop tard pour arrêter d'en porter! La seule vraie barrière, c'est le regard que l'on porte sur soi. Se sont souvent nos propres appréhensions qui nous font hésiter et nous brident dans nos choix... Quel que soit l'état actuel de votre poitrine, je pense que le mieux est de l'assumer et de l'aimer telle qu'elle est.

Effectivement, si les soutien-gorges vous créent des démangeaisons, c'est une raison supplémentaire (et à elle seule bien suffisante) pour vous en passer! Les SG sont trop souvent faits avec des matières synthétiques (polyamide, élasthanne, polyester, etc) qui font transpirer excessivement et sont irritantes. (Elles sont même cancérigènes, mais là on s'éloigne du sujet)

C'est tout à fait vrai que la plupart des femmes qui parlent de leur expérience sans soutien gorge, ont (à la louche et de mémoire) disons entre 20 et 35 ans... mais ça ne veut pas dire que les autres ne le font pas! Pour répondre à votre deuxième question, j'ai dédié une partie de mon site aux "bonnes pratiques" : comment avoir de beaux seins Je ne sais pas en revanche s'il existe des soins particuliers pour les poitrines matures... mais la question que vous soulevez est intéressante!
J'espère que cela répond à vos attentes!

bonne continuation,

Liberté

Liberté en réponse à Liberté
le Monday 09 May 2016 à 22h16

Répondre

Bonjour Domi,

N'ayez craintes, comme je l'explique tout au long de mon site, quel que soit l'âge, le port du soutien-gorge ne retarde en rien la chute de la poitrine... c'est même tout le contraire, puisque les soutien-gorges privent notamment les seins des mouvement naturels nécessaires pour leur bon fonctionnement et leur entretien.

Je me permets au passage de vous féliciter pour votre parcours : il est relativement rare qu'une femme n'ait jamais cédé durant sa vie aux sirènes du soutien-gorge! Toutes mes félicitations! Vous êtes aussi la preuve qu'une femme de 60 ans peut tout à fait conserver une belle poitrine sans avoir jamais porté de soutien gorge... (cela ne signifie évidement pas que cela marche chez toutes les femmes, de plus les grossesses peuvent il est vrai fatiguer les seins). Une fois de plus, il est clair que l'argument des seins au nombril parce qu'on a pas porté de soutien-gorge ne tient pas debout... (bien d'autres raisons peuvent l'expliquer)

Posez-vous la question pourquoi mettre un soutien-gorge? Vous réaliserez vite qu'il n'y a pas de raisons profondes et qu'il s'agit juste d'une norme sociale qui a en fait bien plus d'inconvénients que d'avantages... D'autant plus que si vous n'en avez jamais porté... en mettre un deviendra rapidement un calvaire!
Continuez à vivre libre!

Marion
le Tuesday 10 May 2016 à 20h06

Répondre

Bonjour,
Et lors de l'allaitement ? Comment faire pour se protéger des fuites de lait, sans porter de soutien gorge ? J'en ai régulièrement, amplifiées par le frottement du tee-shirt sur mes mamelons. Merci

Mari Luz
le Tuesday 17 May 2016 à 21h04

Répondre

Ne pas porter de soutient gorge est aussi et surtout un message politique ! Nos mères ne se sont pas battues pour rien. Nous sommes plus que de beaux corps. Le soutient gorge est une prison qui renferme les femmes dans le rôle d'objet à plaire.

Melel
le Monday 30 May 2016 à 21h22

Répondre

Hello moi jeune femme de 34ans j'ai fait ma première journée sans soutif! 95C et bien super! Une sensation de liberté de féminité et de bien être! Je suis tombé sur un article par hasard hier et je compte bien rallier d'autres femmes autour de moi :-)
Au travail je souriais intérieurement est ce qu'ils voient ou pas et puis tant pis je fais ce que je veux moi j'adore et je me suis tenue droite toute la journée merci

Vivi
le Friday 17 June 2016 à 14h10

Répondre

Bonjour à toutes j'ai presque 60 ans et oui !
Cela fait maintenant 10ans que je ne porte plus de soutien gorge ! Il m'a fallu beaucoup de temps pour prendre conscience de sa dangerosité et de son inutilité !!
C'est grâce à internet et la lecture d'articles parlant de ce sujet que je me suis décidée a l'enlever !
Mon mari a été ravi et mon entourage je m'en moque
Je me sens super bien dans ma peau !
Et mes seins sont très beaux pas pendants ils sont ferment
Quelle sensation agréable de sentir ses seins bouger respirer !!
Je n'ai qu'un conseil enlevez cet objet de torture inutile imposer par la société
Merci de m'avoir lu

une pomme
le Monday 27 June 2016 à 23h28

Répondre

Rebonjour!

Désolée du retard de ma réponse. Quel plaisir de voir que vous aviez répondu à mon commentaire, je vous en remercie.
Pour mon cas, j'ai bien compris qu'il ne fallait pas se faire d'illusion. Il faut tout au mieux apprendre à entretenir sa poitrine quel qu'en soit l'état actuel.
Cela fait 3 mois mnt que je ne porte plus de SG (sauf occas, c'est quand mm un joli vêtement/accessoire lorsqu'on le considère comme tel et non pas comme cache misère lol) et je ne crois pas voir de changement, néanmoins cela ne peut pas être pire qu'avec un SG (et puis patience qd mm, mais bon ça c'est une vertu qui se perd...) alors depuis j'ai appris (j'apprends tjrs =p) à aimer cette partie de mon corps. Ne nous voilons pas la face, de beaux seins sont toujours mieux qu'une poitrine abimée mais la femme ne doit pas se voir réduite à cela uniquement...enfin bref ce n'est pas le propos; il est plaisant de lire les témoignages de femmes tout âge, comme quoi il ne faut pas trop se prendre la tête. Juste comprendre que le soutien gorge n'est pas indispensable, au contraire le fait de ne plus le porter (personnellement) pousse à faire plus attention à sa posture et donc plus généralement à son allure, c'est positif ^^.
J'essaie de parler de ce sujet avec des personnes de mon entourage mais on sent encore beaucoup le "sans soutif tout dégringole donc c'est bizarre ton truc-là" mais bon, au moins l'info est tout de même passée =).
Bonne continuation, merci encore.

laulau
le Friday 01 July 2016 à 10h52

Répondre

Bonjour
A force de lire, de relire, et relire encore les articles concernant le port de cette lingerie que je pensais indispensable, je fais quand même un 100D, j'ai décidé l'été dernier de m'en libérer le plus souvent possible. Résultat : mes seins se sont raffermis, pas de douleur les 1ers jours en le laissant dans un tiroir. Je continue de le porter au travail, mais dès la porte franchie, je me libère. Le week-end c'est seins libres quelque soit la saison. Il suffit d'adapter ses vêtements. caraco et chemise fluide ... pulls un peu plus épais...
J'ai presque 60 ans regrette de ne pas avoir commencé plus tôt à m'en libérer.

Mickael
le Monday 11 July 2016 à 16h33

Répondre

Bonjour, je suis un mec et je trouve ça nettement plus sexy une femme sans soutif si c'est dans un cadre hors professionnel.

Bonnes vacances !

Liberté en réponse à Mickael
le Wednesday 13 July 2016 à 00h36

Répondre

Bonjour Mickael et merci pour votre participation! Je suis justement en vacances, ce qui me permet d'avoir un peu plus de temps à consacrer au site :-)
Nous sommes très nombreux en effet parmi la gent masculine à apprécier les seins libres et au naturel... peut-être pas tout à fait pour les mêmes raisons que ces dames! Mais quelle jolie vue n'est-ce pas qu'une femme bien dans sa tête et dans son corps? Le bien-être est justement une des vocations de ce site.

Pour nous les hommes, il est difficile de s'imaginer la pression qu'exerce un soutien-gorge sur le corps féminin. Pour certaines, il leur semble (bien à tort) indispensable mais il s'agit surtout d'une question d'habitude et de conditionnement. Pour celles qui passent au delà des préjugés (ou qui n'ont jamais supporté les soutien-gorges!), il est difficile de revenir en arrière...

Je comprend ce que vous voulez dire par "cadre professionnel", d'un certain point de vue, ça peut être distrayant (pour certains hommes, pas tous) qu'une collègue de boulot ne porte pas de soutien-gorge... mais le bien-être des femmes est peut-être négligé (ça peut leur être pénible et étouffant à porter, surtout s'il fait chaud!). Doit-on vraiment les contraindre à mettre des soutien-gorges? Pour moi ça ne devrait pas être une "obligation"! Je pense que notre société de consommation est allée trop loin avec l'hyper-sexualisation des seins... on en oublie le bon sens... :-/

Je fais au passage la constatation : les seins libres ne se remarquent pas forcément! Vous croisez certainement au quotidien des femmes aux seins libres sans jamais vous en rendre compte.... il suffit par exemple que les tétons ne soient pas du tout pointus, ou qu'elles utilisent des "caches tétons", ou simplement des vêtements qui permettent de masquer... les femmes peuvent être très ingénieuses afin qu'on ne devine pas leur poitrine libre, tellement "les tétons qui pointent" sont socialement connotés... hélas complètement à tort puisqu'ils ne signifient pas grand chose (nous aussi les hommes on peut deviner nos tétons sous une chemise, encore plus si nous avons un coup de froid)

Mais bien sûr je ne fais pas semblant d'ignorer toute la symbolique des seins... et puis nous restons des hommes héhéhé! Nous sommes certainement d'accord pour affirmer qu'une chemise transparente avec rien en dessous n'est pas très adaptée pour un usage professionnel... mais personnellement, qu'on devine deux tétons sous un vêtement classique ne me pose pas de problème, je trouve ça aussi très sexy.

bref, tout ça pour une affaire de seins! ;-)

bonnes vacances à vous aussi !:-)

Mariuccia
le Saturday 16 July 2016 à 22h01

Répondre

Juste en passant, on ne dit pas la gente (féminine ou masculine) mais la gent.
Je ne veux pas faire la morale orthographique, mais je pense qu'il est bien d'utiliser les termes correctement.
Sinon, super le site, plein de bons conseils et d'encouragement.

Marie
le Monday 18 July 2016 à 14h44

Répondre

Bonjour, je ne trouve pas les "nombreuses études scientifiques" dont vous parlez plus haut, seulement 1. Vous pouvez les partager s'il vous plaît?
Merci d'avance.

Marie
le Monday 18 July 2016 à 14h59

Répondre

Bonjour, En relisant les commentaires en bas, j'aimerais partager mon propre témoignage.. Encore un!
Je fais du 90D ou E dépendant des marques. Je ne porte plus de soutien gorge quotidiennement depuis maintenant 2 ou 3 mois, même au travail (je suis Infirmière dans un gros service d'urgences) et je me sens mieux! Incomparablement mieux! C'est donc possible même pour les poitrines un peu plus généreuses. J'ai plus de douleurs au niveaux du dos et des épaules, plus ces marques marrons là où l'armature me rentrait dans l'axillaire, je me sens mieux, plus libre, j'ai plus confiance en moi... Que du bonheur pour ma part!
En effet, j'ai juste dû adapter un peu mon garde robe pour trouver ce dans quoi je me sentais le mieux et voilà!

ginette
le Tuesday 19 July 2016 à 00h33

Répondre

Bonjour,

Je suis très intéressé par le non port du soutien gorge que je pratique régulièrement, et tout ça à beaucoup de sens pour moi.
Mais j'aimerais trouver des témoignages de femmes qui comme moi portent une ptose mammaire importante, c'est à dire un affaissement important de la poitrine.
C'est mon cas depuis ma première grossesse ( à l'age de 20 ans ), ma poitrine ayant beaucoup augmenté ( d'un petit bonnet C je suis passé à un bonnet F voire G ) et le fait de ne pas porter de soutien gorge est assez difficile à assumé esthétiquement et même au niveau du confort, principalement quand il fait chaud.
Si vous avez un site à me conseiller ou des témoignages, ça m'interesse, merci d'avance et merci pour cet article

Liberté en réponse à Marie
le Wednesday 20 July 2016 à 02h12

Répondre

Bonjour Marie et merci beaucoup pour vos commentaires!

Effectivement, je n'ai pas mentionné beaucoup d'études (en tout cas pas directement)... certaines sont évoquées dans les vidéos de Jean-Denis Rouillon et son confrère Thierry Adam : il y est fait référence par exemple à l'étude de Laëtitia Pierrot sur le sport sans SG chez de jeunes sportives ou encore celle d'Ashizawa avec le SG "parfait" supposé préserver la poitrine.
Les références que vous cherchez, concernant ces études, sont accessibles tout au long du diaporama d'Yves (visible en page principale). Il met d'ailleurs régulièrement à jour son contenu. Mais c'est vrai je le reconnais, ça manque un peu de lisibilité si on parcourt le site en diagonale. Merci pour ce rappel! Ça me réveille un peu! J'ai tardé à mettre en ligne une partie "sources" prévue depuis longtemps... voici chose faite grâce à vous! :-) Elle sera complétée au fur à mesure (le travail de bibliographie prend un certain temps). Vous verrez qu'il y a pas mal de choses, que ce soit du côté des publications ou des observations médicales.

Merci aussi pour votre témoignage! Une participation fait toujours plaisir, la votre en particulier car cela montre une fois de plus que même les bonnets généreux peuvent se passer de soutien sans problèmes, même au travail (ce n'est pas toujours le cas à cause de l'environnement de travail hélas). Je suppose qu'il vous a fallu un certain temps d'adaptation?
Les douleurs au dos et aux épaules, les marques laissées par les armatures sont malheureusement un "grand classique", j'imagine votre soulagement désormais! Et puis nous sommes en ce moment en période de canicule... la transpiration, ça doit être juste horrible... À ma grande déception, je constate que beaucoup de femmes gardent encore leur soutien gorge (à l'extérieur en tout cas), même avec 35 degrés à l'ombre... mais comment font-elles pour supporter?!?! Je n'ose pas imaginer avec des travaux physiques où il faut bouger en permanence!
Beaucoup de femmes s'imaginent que c'est compliqué de se passer de soutien-gorge, mais en fait non, un peu d'astuce et des vêtements adaptés suffisent :-)

À bientôt et bon courage pour cet été!

Aydin
le Wednesday 20 July 2016 à 08h29

Répondre

C'est une idée ridicule.
Allez faire du sport cardio (course ou autre sport avec fort impact) quand on a une poitrine de 95F ou sans SG. Déjà ça fait mal, et d'autre part cela détendra complètement l'élasticité et tomberons d'avantage.
C'est une idée très bien pour celle ayant une poitrine beaucoup plus petite, mais pour les fortes de poitrines, c'est à oublier complètement.

Liberté en réponse à ginette
le Sunday 14 August 2016 à 22h48

Répondre

Bonjour Ginette et merci de votre participation!

Il faudra chercher du côté des forum et des blogs que j'ai mis en lien ici en page d'accueil. De mémoire, j'ai lu plusieurs témoignages de femmes dans votre cas qui étaient parvenues à dépasser leurs appréhensions et se passer de soutien gorge, leurs poitrines étant plus ou moins ptôsées, mais je ne sais plus où exactement...
J'imagine votre inconfort... évidement, ce n'est pas toujours facile de s'affranchir des normes, modèles et canons de beauté affichés partout, surtout que les femmes ont des morphologies différentes qui ne collent pas forcément (voire très rarement) à ces critères... dans la réalité, les seins tombants, à divers degrés, sont presque monnaie courante.
Même chez les jeunes femmes, il y a des signes de ptôse précoce pour certaines (il me semble que Jean-Denis Rouillon évoquait le chiffre de 1 femme sur 3 présentant des signes de ptôse à 25 ans!), chose qu'on a pourtant bien du mal à accepter, c'est encore un tabou. Inutile de rappeler que le SG joue un rôle défavorable, autant sur l'évolution du sein que sur l'acceptation de soi. Mais notre façon de percevoir le corps et surtout les seins est petit à petit en train de changer heureusement.
Je pense que vous trouverez rapidement ce que vous cherchez. Bonne cueillette et à très bientôt j'espère!

Liberté en réponse à Aydin
le Sunday 14 August 2016 à 15h23

Répondre

@Aydin
Je n'ai jamais affirmé que la course sans soutien-gorge soit forcément agréable ni accessible à toutes les femmes dotées d'une poitrine volumineuse... ni l'exercice "obligatoire", nuance. Je propose simplement une réflexion sur le cas des gros bonnets dans la partie "comment avoir de beaux seins?". Je vous invite à la relire.
Quant à l'élasticité, et la résistance de la poitrine, le port quotidien du soutien-gorge, c'est-à-dire le repos forcé, les réduit considérablement, justement, faisant tomber les seins, et donne justement l'impression d'être indispensable... c'est un cercle vicieux. Heureusement, tout organe sollicité s'adapte progressivement à la contrainte et se renforce en conséquence (tant que l'exercice ne conduit pas à la rupture et respecte les limites du corps), ce principe est aussi valable pour la poitrine féminine.
Quant à savoir si cela reste possible dans votre cas, je ne peux pas le savoir et je me garde bien de généraliser... mais on ne peut pas dire que l'idée soit ridicule pour autant. Suivant l'ancrage des seins et leur état, les possibilités ne sont pas les mêmes.

Louise
le Saturday 06 August 2016 à 12h32

Répondre

Bonjour !

Après avoir lu quelques articles sur le sujet j'ai décidé de me lancer, ayant oujours détsté les soutien gorge. J'en ai passé des années à en checher à ma taille (90A) en vain ! pendant longtemps on n'en trouvait qu'en magasin de lingerie et forcément chers, de plus la plupart du temps c'est cher c'est rembourré ça serre ça ne tient rien c'est moche on dirait uen paire de coquillages en mousse attachés par une ficelle ça gratte ça pique, c'est cher ça ressemble au soutif de ma grand mère c'est pas ma taille les bretelles dépassent ça fait des marques sous les vetements c'est super cher (notez la répétition ;) pour ce que c'est ! bref, bon débarras. Et j'ai pu constater que ma poitrine a effectivement gagné en fermeté et que les pointes ont remonté de plus d'1 cm c'est assez bluffant. Par contre je m'inquiétais d'avoir pris un peu de volume (j'ai maintenant un 90B - l'ironie c'est que j'aurais 10 fois plus de choix en soutifs et que j'en aurais probablement tourvé un qui me convienne, hahahaha) ce n'est pas que c'est laid au contraire en soi la poitrine est jolie c'est juste que je n'aime pas avoir ec poids sur le thorax et que je trouve que ça ne va pas avec mon style :p - mais en le voyant mentionné dans les effets possibles me voilà rassurée.
J'ai quand meme 2 ou 3 questions : jusqu'à quel age la poitrine peut elle tenir sans SG ? je n'ai pas trop envie de garder des sacs si ça décide de tomber il faudra trouver une solution.
une brassiere suffit elle pour des sports qui occasionnent des chocs et secouent assez comme escrime, running et danse ?
comment cacher les mamelons en été sous les t shirts ? montrer les miens me gene car j'ai plus de 40 ans, sur les jeunes pas de probleme mais dans mon cas je trouve que c'est un peu indécent et frise le ridicule. (et encore je ne fais vraiment pas vieille)
enfin, si mon cas peut rassurer les filles de plus de 40 voire davantage (mais je n'en ai pas 55 non plus !) qui hésitent, et qui font du 90A 90B sur moi les résultats sont excellents et ma poitrine tient très bien, sans s'etre affaissée au contraire !
voilà c'est out et en tout cas je suis ravie de lire que non seulement on peut se passer de ce désagraéable et coûteux bout de tissu (en plus ça tient chaud en été) mais qu'en plus c'est santé !
j'oubliais, bien que j'aie du mal à bomber le torse car je n'ai pas trop envie de faire ressortir ma poitrine pour dire, il em semble que je me tiens plus droite, comme si j'oubliais qu'ils sont là, en fait et ne ressens plus de crispation a niveau des épaules due au frottement des bretelles. J'essaie parfois d'en reporter (sous les vetements fins) mais ne supporte plus, je me suis rabattue sur des hauts de bikini triangle pour camoufler le mamelon.

Louise
le Saturday 06 August 2016 à 12h48

Répondre

PS :
je viens de lire ce qui concerne le sport et ça répond donc à ma question sur ce point.
et pour l'été j'ai trouvé la solution à mon probleme de mamelons en attendant de pouvoir ressortir mes dos nus (mon physique me le permet je ne fais pas vieux du tout), les chemises :D !
Hum, je croyais que l'auteur du blog était une femme et perso je n'ai jamais demandé à avoir des seins, pff ! mais tant pis, il se trouve que, pour en revenir au sujet, je ne regrette vraiment pas ces maudits soutifs.

Liberté en réponse à Louise
le Monday 15 August 2016 à 23h31

Répondre

Bonjour Louise, La poitrine peut tenir toute une vie sans soutien gorge, tant qu'on l'accepte telle quelle est, avec ses changements plus ou moins inévitables! Certaines femmes par exemple n'ont presque jamais porté de soutien gorge et leur poitrine se maintient "correctement" même à 60 ans, mais tout cela dépend évidement du parcours de chaque femme (génétique, grossesses, prises de poids, etc). Bien sûr avec l'âge les seins ont tendance à descendre, mais est-ce vraiment si grave? Notre regard n'est-il pas trop dur? En tout cas ce n'est pas en portant un soutien gorge toute une vie que l'on empêchera la poitrine de s'affaisser, c'est bien tout le contraire!

Pour les sports qui secouent les seins, une brassière peut tout à fait suffire oui! Les brassières "sport" en particulier sont faites pour ça. Mais je pense qu'avec votre 90B vous pouvez facilement vous en passer. Il faut juste procéder par étapes, déjà vous assurer d'être progressivement à l'aise sans soutif 100% de la journée, puis un bon test : descendre les escaliers doucement puis rapidement sans se tenir la poitrine. Le jour où vous n'avez plus de douleurs, vous êtes prête à aller plus loin :-)

Pour cacher les mamelons sous un vêtement, il y a ce qu'on appelle les cache-tétons en silicone! :D Ils existent en plusieurs teintes et cela marche bien... d'autres solutions existent, je les explique effectivement sur mon blog. Mais pourquoi être gênée d'avoir les tétons "visibles" sous un haut? C'est un tabou qui n'a pas de fondements, les tétons tout le monde en a! Que chez les femmes ils soient plus saillants ne les rend pas honteux! Pas plus chez une femme de 40 ans! Je ne peux que vous inciter à vous libérer de cette convention inutile, vous vous sentirez bien plus libre par la suite. Quant au regard des gens... la plupart ne s'en soucient pas. Certaines personnes certes vont bloquer sur vous, et alors? C'est leur problème... pas le vôtre.

Hé oui, je suis un homme :-) Cela peut surprendre au premier abord, mais c'est aussi un avantage qui me permet d'avoir un regard différent sur les femmes et le lien qu'elles entretiennent avec le soutien gorge et leurs seins ;-) Avoir une poitrine vous pose-t-il un problème? C'est pourtant une part de la féminité, et à ce que j'ai compris, le volume de votre poitrine ne semble pas vraiment un fardeau?

J'espère que mon blog vous aura aidé! Bonne continuation!

eliane
le Thursday 11 August 2016 à 21h32

Répondre

g suis tomber par hasard sur le cite il y'a 2 semaines car je cherchait comment éviter mes douleurs de seins.
mes douleurs de seins font maintenant plus de 5 ans meme ma gyneco n a rien vu pas de kyste au fait tout était normal, mais g ne comprenais rien. depuis que j'ai dépose mon soutif mes douleurs ont comme par magie diminuer au fait g me sent tellement bien. j'ai meme fait le sport sans soutif tellement g me sent bien. et dire ke toutes ces années douloureuses pourtant la solution était si simple

M
le Monday 15 August 2016 à 23h19

Répondre

Bonjour,

Cela fait quelques temps que je me renseigne sur le fait de ne plus porter de SG... Mais je peine à trouver des témoignages de femmes exerçant un boulot physique et ne portant pas de SG. Je suis paysagiste, et je peux passer plusieurs heures par jour penchée à désherber, à me faire secouer par une tondeuse, soulever des trucs lourds, creuser, tailler, etc. Donc je me demandais si c'était possible avec un métier tel que le mien de ne plus porter de soutien-gorge. (95C) Et pour ce qui est des sports tels que surf, kitesurf ou boxe ?
Enfin bref, j'aimerais bien avoir votre avis sur la question et pourquoi pas des témoignages de femmes dans ce cas, si il y en a. De plus j'aimerais savoir, dans l'hypothèse où je me décide, de quelle façon débuter sans soutien-gorge même en travaillant, sans me faire mal ? Est-ce possible ?

Merci pour ce site et bonne continuation,

M.

Ps : Pour ce qui est de la "pression sociale", étant dans un milieu presque exclusivement masculin (même si il y a de en de femmes), je pense utiliser des caches-tétons histoire de ne pas trop me faire emmerder le matin quand il fait froid par exemple (ha ha), mais sinon j'ai décidé de passer outre ce qu'ils peuvent bien penser de mes petites manies...!

Liberté en réponse à M
le Thursday 18 August 2016 à 22h50

Répondre

Bonjour M et merci de votre participation! Les métiers manuels et d'extérieur n'empêchent pas d'être sans soutien-gorge, c'est même préférable, car quand on bouge, on a besoin d'amplitudes dans ses mouvements et de ne pas être entravé. Si en plus on y ajoute la transpiration... le soutien gorge peut devenir très très désagréable! N'ayez pas peur, comme je l'explique dans mon blog, votre poitrine ne va pas s'affaisser si vous n'en portez pas, c'est même le contraire puisqu'ils vont se renforcer et même remonter un peu!

Quant au regard de vos collègues, sachez que vous faites cette démarche santé/bien-être pour vous, pas pour eux. En pratique rien ne dit qu'ils vont remarquer, ni qu'ils diront quoi que ce soit! Si on vous demande pourquoi vous n'en portez pas, n'esquivez pas... vous n'avez pas à avoir honte! Expliquez-leur simplement et sincèrement les raisons pour lesquelles vous avez arrêté d'en porter, c'est tout. Avec un peu de pédagogie, il n'y a pas de raison qu'ils ne comprennent pas, non? Et cela pourrait peut-être les inciter à parler de la question du soutien gorge autour d'eux ;-)
En ce qui me concerne, je suis un homme et j'ai forcément un regard différent sur le soutien gorge et la relation que les femmes ont avec cet accessoire si particulier. Travailler avec des hommes n'est pas forcément un problème, c'est même plutôt le contraire, car de ce que j'ai compris depuis la création de mon blog, ce sont surtout les femmes qui jugent et ont un regard réprobateur sur les femmes aux seins libres... à méditer ;-) Peut-être une question de jalousie et certainement beaucoup de conformisme...

Les cache-tétons, c'est très bien pour dissimuler, certes, mais posez-vous la question : en avez-vous vraiment besoin? Vous ne travaillez pas dans une banque (un milieu très guindé sur les apparences!) mais à ce que je crois un milieu plus relax sur la tenue vestimentaire. Il vous faudra vaincre votre peur qu'on devine vos tétons quand il fait un peu frais (et le reste du temps), souvenez-vous qu'ils n'ont rien d'indécents... et de toute façon les hommes pointent comme tout le monde non? Je me souviens d'une expression d'une blogueuse : "deviner des tétons sous une chemise n'a jamais éborgné personne!" ;-)

Vous êtes tentée par le surf et le kitesurf? Ça doit être sympa effectivement! Je ne suis hélas pas familier de ces sports, mais porter un soutien gorge va clairement vous entraver et gâcher votre plaisir. Il est très courant que les surfeurs et surfeuses ne portent rien sous leur combinaison. Rien n'interdit non plus de pratiquer en maillot sans le haut! (topless quoi) Comme pour la natation, il y a de meilleures sensations.
En ce qui concerne la boxe, information très intéressante, je sais de source sûre (Cf conférence de Jean-Denis Rouillon sur le sein) que lorsqu'une femme se prend un coup à la poitrine, il est préférable qu'elle ne porte pas de soutien gorge sous le maillot! Pour une raison très simple : lors de l'impact, le sein se déforme naturellement et absorbe le choc (une fois de plus la nature est bien faite). Intuitivement, ça doit faire un peu mal, effectivement, mais avec un SG le sein est emprisonné et ne peut pas se déformer, il se prend donc toute la violence du choc! Résultat : davantage de douleurs et un hématome plus important! Et dans le cas où le SG est porté après, la guérison est aussi plus longue.

Avec un 95C, peut-être que vous avez encore quelques interrogations, mais ça me semble tout à fait gérable au quotidien, ce n'est pas si gros. Puisque vous cherchez des témoignages, j'ai reçu un commentaire (voir un peu plus haut) d'une femme avec un bonnet 90E travaillant dans un service d'urgence. Elle se sent bien plus à l'aise sans soutien gorge pour travailler. Parmi tous les témoignages que j'ai trouvé, il me semble que ça parle aussi des seins libres au travail, il y a une discussion sur vinted par exemple. Mais de tête je ne sais plus lesquels... Pour se passer de soutien gorge, ce n'est pas si compliqué. Déjà, commencez tranquillement chez vous, le soir et les weekends, quelques heures puis progressivement jusqu'à 100% du temps. Ensuite, sortez de chez vous et marcher sans, puis enfin au travail. L'important c'est de progresser à votre rythme, ça ne sert à rien de souffrir et c'est contre-productif! Il est normal de sentir des tiraillements au début, puisqu'avec un soutien gorge porté tous les jours, la poitrine n'a pas l'habitude de travailler... il faut donc un temps d'adaptation qui peut aller de quelques jours à plusieurs mois pour les poitrines les plus volumineuses (et selon les personnes). Il existe aussi des accessoires et des astuces pour une transition au début, j'ai rédigé une partie là-dessus intitulée "par quoi remplacer le soutien gorge" :-)

Pour finir avec mon avis : vaincre sa peur est de loin le plus gros travail! Car en fin de compte, tout est dans la tête, dans le mental. On se trouve tous des prétextes pour ne pas faire les choses qu'on sait pourtant nécessaires et dans notre intérêt... mais souvent il suffit de se forcer un peu, il n'y a que le premier pas qui coûte comme on dit. Les efforts paient toujours, on gagne toujours quelque chose à sortir de sa zone de confort.
Le regard des collègues est en fait un faux problème... bien souvent c'est nous qui imaginons et anticipons trop les choses. Vivre et travailler seins libres ne représente pas une agression envers eux, ils n'ont pas de raisons de s'offusquer. Et même si très éventuellement quelqu'un faisait une remarque, quelle importance? C'est une opportunité à la discussion. C'est à vous de vous imposer avec assurance mais aussi en finesse. Du moment que vous êtes motivée, vous y arriverez...
Vous me donnerez des nouvelles?

bon courage et à bientôt!

M en réponse à Liberté
le Friday 19 August 2016 à 17h28

Répondre

Ok, merci de la réponse super documentée :) Je pense que je vais tester, je donnerais des nouvelles. Quant à la peur du regard des autres, ce n'est pas ça qui me pose problème, je travaille simplement dans une entreprise où les gens ne sont pas hyper ouverts d'esprits : Racisme, sexisme, etc. Je pourrais faire appel à leur faculté de se questionner et de se raisonner, mais franchement je ne crois pas que cela en vaille la peine, après les avoir vus à l'oeuvre.. Bref. Il y a un moment que j'ai arrêté de les titiller et de les provoquer un peu (même si ça sort tout seul parfois), et même si moi je ne vois pas les seins sans soutif comme une provocation, il y a des chances pour qu'eux le perçoivent comme tel. Je pourrais bien sûr y aller en m'en fichant totalement, comme je le faisais, mais après des mois avec eux, toute la semaine 8h/jour, il y a de l'usure..! Enfin bref, je verrais bien si je retrouve de la "niak" et je verrais comment je vais gérer ça, selon l'humeur :)
En tout cas merci pour les réponses à mes questions toutes les infos !

Tatiana
le Saturday 20 August 2016 à 13h50

Répondre

Bonjour. Votre site est très intéressant et instructif.
Je suis motivée pour arrêter de porter des soutien gorge. Ce qui me bloque c'est les mamelons qui pointent.
Déjà, dès que je porte un soutien gorge non rembourré ils se voient. En hiver, je peux faire du sans soutien gorge, avec un debardeur sous mon maillot. Mais en été je n'ose pas trop ...
celles qui ont cette morphologie, comment faites-vous? Avez-vous essayé des cache téton ?

Liberté en réponse à Tatiana
le Tuesday 23 August 2016 à 21h40

Répondre

Bonjour Tatiana,

Merci pour le compliment :-) Rappelez-vous toujours une chose importante : les tétons ne sont pas indécents. C'est notre regard qui les sexualise. Chez les femmes, les tétons sont souvent plus développés que chez les hommes... et alors? S'ils se devinent sous les vêtements, quelle importance? Il s'agit d'une norme sociale sans fondements, mais qui peut heureusement se transgresser souvent sans problèmes. Osez! Vous ne le regretterez pas. Et vous n'avez rien à perdre à au moins essayer...

Si vous n'arrivez pas à assumer pour le moment, les caches-tétons en silicone sont effectivement très pratiques pour masquer les mamelons, et ils existent en plusieurs teintes. De quoi mettre en confiance et renier les soutien gorges (surtout avec rembourrage et armatures) qui réchauffent la poitrine... et qui ne sont ni bon pour la santé, ni pour le confort au quotidien.

Personnellement, je n'ai jamais essayé... je me passe de soutien gorge et de tout accessoire pour la poitrine... (Cf la rubrique "À propos de moi" :-D ). Mais sur les forums oui, ça parle beaucoup des cache-tétons, je vous encourage à y aller. J'en ai remarqué quelques uns très intéressants que je mentionne dans la liste des témoignages, à voir un peu plus haut.

Bon courage! Et n'oubliez pas : Osez! :-)

Jeannot
le Monday 22 August 2016 à 14h10

Répondre

Je découvre ce problème avec votre site qui est assez complet.
Je me suis permis d'en tirer une petite brochure que je vous soumet ici pour votre avis et autorisation de citer votre lien.
http://familleberges.free.fr/sante/brochure.doc
Je me propose d'en tirer et de distribuer 2000 ex de main à main pour appuyer mon propos.
Bien amicalement,
JC Bergès
de Béthisy Saint Pierre

Liberté en réponse à Jeannot
le Monday 22 August 2016 à 23h51

Répondre

Bonjour Jeannot (Jean-Claude) et merci pour votre initiative intéressante :-)

Oui vous pouvez avec plaisir éditer cette petite brochure ;-) Je n'avais jamais pensé à cette formule en effet! Cela fera potentiellement au moins 2000 personnes au courant!

Pour le contenu : quand on dit risque x125, c'est entre les femmes qui n'en portent pas du tout et celles qui en portent h24, je pense que ce serait important de le préciser pour bien expliquer, et cela fait référence à l'étude de Sydney Ross Singer & Soma Grismaijer dans les années 90. D'autres études existent avec d'autres chiffres mais c'est vrai que celle-ci a jeté à juste titre un pavé dans la mare... ils en ont fait un livre publié en 1995 "le soutien-gorge, une lingerie de séduction dangereuse?"

Les deux anthropologues sont ceux cités plus haut. Une étude publiée en 2016 concernant le système lymphatique va dans le même sens (voir p24 du diaporama d'Yves).

Pour le lien SG => température mammaire, il est clair que les SG réchauffent le sein qui n'arrive plus à réguler sa température! Par contre, pour le lien T° mammaire => cancer, ce n'est pas clairement démontré mais des suggestions vont dans ce sens... (voir p47 du diapo) ce qui est tout à fait logique, puisqu'on sait que certains organes réagissent mal à des hausses de températures qu'ils ne peuvent pas auto-réguler : c'est le cas des testicules enfermées dans le slip, avec une baisse de production et de qualité des spermatozoïdes ainsi qu'une augmentation du risque de cancer. Le cerveau non plus n'aime pas la surchauffe par exemple. Il est fort probable que le sein lui aussi soit perturbé par une température anormalement élevée. Déjà, un sein trop chaud se ramollit vs un sein bien au frais sans SG... normalement le sein qui est un organe composé de beaucoup de graisse est fait pour rester relativement frais... pas au chaud comme avec un SG. En revanche, ce qui est sûr, c'est que les tissus cancéreux ont une activité débridée ainsi qu'une densité plus élevée, ce qui augmente la T°. Il faut faire attention cette notion de température qui peut être cause ou conséquence suivant le cas... ;-) Mais bon, on se doute bien que tout cela est lié...

Du coup, je pense que vous pouvez mentionner par exemple que porter des soutien gorges empêche l'auto-régulation thermique du sein et que cela peut perturber son fonctionnement normal, et du coup cela pourrait aussi favoriser le cancer du sein. Ça me parait correct sans aller trop loin.

Pour les listes sur les risques du SG et les effets bénéfiques observés sans SG, j'en ai rajouté il y a pas longtemps, selon les infos que je trouve. À vous de raccourcir ou pas la liste...

N'hésitez pas à relire le diapo d'Yves pour avoir des idées.

C'est une belle idée que cette brochure/plaquette qui pourra passer de main en main, je n'y avait pas pensé :-) Formidable! Peut-être qu'un format feuille A4 pliée en deux avec du coup 4 pages serait plus adapté? les alternatives au SG c'est quelque chose d'important à proposer ;-)

Juste par curiosité : comment l'idée du sans SG est-elle reçue dans votre famille?

Bonne continuation à vous et à votre famille! à bientôt j'espère :-)

Th
le Friday 26 August 2016 à 14h22

Répondre

Bonjour
Je trouve votre site très intéressant, j'ai moi-même arrêté d'acheter des soutien-gorge à armatures et rembourrés à ma femme et je les remplace par des triangle s un peu lâches (pour le bureau été). Je lui demande de ne plus en porter le reste du temps, et elle apprecie, mais parfois elle s'inquiète du quand dira t on... Ces informations ne sont pas assez diffusées, si oui le regard changerai sur ces femmes qui tiennent à leur santé au lieu d'état d'âme sur des tetons qui pointes... Pas de site Facebook ? C'est un bon moyen pour diffuser ces informations.
Ps il y a un article dans Elle sur pourquoi comment ne pas mettre de soutien-gorge, et suivre la tendance.. D'ailleurs c'est beaucoup plus répandu à Paris qu'en villes de province.. Cdt

Liberté en réponse à Th
le Saturday 27 August 2016 à 20h47

Répondre

Bonjour Thierry,

Oui le regard d'autrui, éternel problème... pour les femmes, c'est encore plus compliqué! Je remarque souvent que les femmes ont une tendance sévère à l'auto-censure, ce qui ne les aide pas à faire la part des choses... Les encouragements masculins sont évidement ce qui fera pencher la balance :-)

Pour le moment, je n'ai pas encore publié de page facebook, mais c'est en prévision ;-)

Elle en version papier ou numérique? si c'est en papier j'irai lire ça à la presse à l'occasion. J'espère que ça parle des problèmes de fond... Dans la version numérique, il ont déjà parlé du sujet effectivement.

À Paris c'est certain, les femmes portent beaucoup moins de soutifs, il y a un peu d'avance sur le sujet...

Bonne continuation à vous et votre femme et merci de votre intérêt! :-)

Yves
le Sunday 04 September 2016 à 23h05

Répondre

Nouvelle étude médicale publiée le 2 Mai 2016, mettant en relation la compression du soutien gorge et le nombre d'heures porté par jour, associé à l'augmentation du risque de cancer du sein.
Page 78 de ce diaporama.

melanie
le Sunday 11 September 2016 à 19h45

Répondre

Bonjour, ce commentaire n'a pas pour but d'être publié mais de vous contacter. Je suis admirative de la quantité d'informations que vous avez amassée sur le sujet ! Je ne porte quasiment plus de soutifs et quand je me sens obligée d'en remettre, je n'ai qu'une hâte, c'est de l'enlever ! Ma prise de conscience soudaine il y a quelques mois (grâce à un long diaporama trouvé sur internet, peut-être de vous ?) m'amène à un projet de blog/boutique, où je parlerai de la vie sans soutif et surtout des astuces pour bien le vivre, et où je proposerai des vêtements (d'occasion ou fait main) ou des accessoires qui permettent de se sentir plus à l'aise, que l'absence de soutif de ne voie pas ou moins. Au moins pour les premiers temps, le temps de s'habituer au (supposé) regard des autres et de ne plus pouvoir en porter ! :)
Alors ma question : d'après tous les témoignages de femmes que vous avez pu lire, pensez-vous qu'un tel site aurait son utilité ?
Merci de me répondre par mail si possible.
Merci !
Mélanie

Liberté en réponse à melanie
le Saturday 17 September 2016 à 11h20

Répondre

Bonjour Mélanie et merci beaucoup de votre intérêt pour le sujet :-)
Désolé de répondre un peu tardivement... trop d'occupations en ce moment ;-)

Merci du compliment pour mon site! Je l'ai laissé maturer progressivement et il m'a pris un certain temps à faire évoluer jusqu'au résultat actuel... La recherche des témoignages, les informations médicales... en cherchant on en trouve rapidement beaucoup en fait. Il est clair aujourd'hui que le phénomène de prise de conscience prend de l'ampleur! :-)

Pour ce qui est du diaporama, l'auteur est Yves971, qui a mené un important travail de fond autour du sujet du soutien-gorge et de ses dangers. J'ai repris pour mon site ses idées en reformulant et apportant tout ce que j'ai pu voir et comprendre des témoignages féminins, mais aussi de mes propres réflexions.

Concernant votre projet, je vous encourage à 100% :-) Je suis totalement convaincu de son bien fondé ainsi que de la demande des femmes. Ça se voit dans tout ce que j'ai pu lire sur les forums et blogs qu'elles aimeraient se libérer mais peuvent avoir effectivement besoin d'un petit "coup de pouce" au début.
Beaucoup de vêtements sont bien adaptés aux seins libres : plus ou moins de maintien suivant les besoins, épaisseur, confort... je dirais même que beaucoup de vêtements sont par défaut compatibles, sachant qu'une paire de tétons pointant sous une chemise n'a de toute façon jamais éborgnés personne! (une expression légendaire que j'ai trouvée en commentaire d'un blog lol). Mais c'est vrai que c'est une bonne idée de proposer un endroit où justement elles pourraient trouver des habits particuliers et discrets, pour celles qui le souhaitent.

Quant au regard des autres, vous avez raison de rappeler que c'est surtout dans la tête des gens (surtout chez les femmes) que tout se passe : on a tendance à trop anticiper et imaginer la réaction d'autrui... on se "fait des films" et on décroche de la réalité qui peut être bien plus simple que notre imaginaire.
Dans les faits, très souvent les seins libres passent sans problèmes, à part dans certaines entreprises... en dehors de ça les femmes sont censées être libres de leurs choix... que des gens ne comprennent pas est une bonne occasion de leur expliquer les raisons :-)

Je reviens à votre question : oui votre site sera très utile :-)
Au plaisir de vous lire Mélanie!


Liberté, l'auteur de freetheboobies.fr


PS: je ne publierai pas votre commentaire sur mon site (si j'ai bien compris que c'est ce que vous souhaitiez)

melanie en réponse à Liberté
le Monday 19 September 2016 à 09h17

Répondre

Merci beaucoup pour vos encouragements, ça donne de l'énergie pour se lancer !

Pour la publication du commentaire, à vous de voir si c'est intéressant pour les lecteurs(trices) !

Je ferai certainement des liens vers votre site si je lance le mien, qui n'aura pas pour but de proposer de l'information détaillée, puisque c'est déjà fait ailleurs.

Merci encore, bonne continuation

Mélanie

Marina
le Thursday 22 September 2016 à 19h23

Répondre

Il y a quelques mois, j'avais des douleurs dans le haut du dos très souvent, et une douleur comme des coups de couteaux entre les côtes sous le sein gauche... Mon médecin m'a fait faire radio, palpations, échographie... mais aucun résultat. Et puis je suis tombée sur votre site et j'ai testé les trois mois sans soutien-gorge. Et oh surprise! Les douleurs se sont volatilisées et ne sont jamais revenues depuis! Et le pire, c'est que quand je l'ai dis à mon médecin, il n'a pas du tout été surprit: ça a confirmé ce dont il se doutait après les résultats négatifs des examens.

En revanche, vous indiquez dans vos effets bénéfiques "Réduction de la transpiration (surtout en été!)": dans mon cas, c'est totalement faux, et c'est même le contraire! De même pour "La poitrine remonte naturellement, progressivement": cela va bientôt faire quatre mois que je n'ai pas mis de soutien-gorge (sauf pour faire du sport), et mes seins ressemblent toujours encore à des obus. Mais bon, je suppose que c'est comme ça quand on fait un bonnet F...

Liberté en réponse à Marina
le Tuesday 27 September 2016 à 15h28

Répondre

Bonjour et merci pour votre témoignage Marina, c'est impressionnant!

C'est dingue, tout ça pour en venir à simplement ne plus porter de soutifs... souvent la médecine moderne tourne autour des problèmes alors que les résoudre tient parfois à peu de choses! Beaucoup de médecins ont des soupçons sur les soutien-gorges... mais n'osent pas forcément le dire (une forme d'auto-censure?). Enfin le principal c'est que vous soyez soulagée ;-)

C'est surprenant pour la transpiration... Les soutien-gorges tiennent chaud justement et font transpirer davantage! Peut-être que vous ne vous rendiez pas compte de la transpiration avant? Sous le plis du sein, c'est vrai que sans soutien-gorge, la transpiration peut éventuellement poser problème et être désagréable... Il me se semble qu'il y a des astuces pour cela, mais je ne me souviens plus de mémoire lesquelles...

Il est possible aussi que votre poitrine remonte légèrement (quelques millimètres par an), mais que vous ne le perceviez pas. Même si les femmes sont attentives à leur poitrine, il y une question de perception dans tout cela. Dans l'étude de Jean-Denis Rouillon par exemple, les mesures sont prises avec des outils, de manière très précise : dimensions, rapports, angles, photos comparatives... toutes les volontaires ont obtenu une progression favorable, mais les résultats varient beaucoup d'une femme à l'autre, et la hauteur maximale est atteinte entre 1 à 3 années. Le mamelon aussi remonte, c'est surtout là que se voit à l’œil nu le redressement des seins. Soyez patiente, ça peut prendre du temps... Et je sais que ça peut être facile à dire : ne soyez pas trop dure avec vous-même... apprendre à aimer sa poitrine, c'est tout un projet! Que vous avez déjà commencé ;-)

libercorps
le Friday 23 September 2016 à 20h45

Répondre

La société (les hommes en général) impose aux femmes depuis des siècles d'utiliser des artifices opprimant leur poitrine que ce soit le corset à une époque et maintenant le soutien-gorge.
Pour être favorablement remarqué(à la cour du roi par exemple) il était nécessaire de "mettre en valeur" ses seins en les faisant sortir d'un décolleté d'une manière articielle à l'aide d'un corset qui enserrait tout le buste (quelles souffrances pour toutes ces femmes soumises et destinées à plaire à ces messieurs).
Aujourd'hui , à part les années 70-80 où beaucoup de femmes ont jeté leur soutif, il faut bien dire que les traditions se perpétuent encouragées par les pubs qui continuent à prendre les femmes pour de vulgaires objets de consommation.
Alors réveillez-vous les filles , faîtes comme vous en avez envie :
LIBEREZ VOS SEINS sous vos vêtements, enfin ils seront heureux qu'on les emm..plus et vous serez tellement bien .
BISES à toutes les anti-soutif... et encouragez-vous . didier

Yves en réponse à Marina
le Saturday 08 October 2016 à 05h31

Répondre

Bonjour Marina. Pas étonnant qu'il vous semble transpirer davantage sans soutien gorge car la thermorégulation re-fonctionne ! La pression du soutien gorge sur la peau modifie l'activité du système nerveux autonome de façon négative en créant une diminution significative de la para sympathique et de la sympathique qui joue un rôle important dans la thermorégulation.
La pression sur la peau diminue la transpiration mais également la sécrétion salivaire, perturbe le processus de digestion gastro-intestinale, le rythme circadien, la production de mélatonine salivaire, les mécanismes homéostatiques, la variation des battements de la fréquence cardiaque... (la liste est encore longue...)
Lorsque quelqu'un vous dit que vous "DEVEZ "mettre un soutien gorge, il oublie également de vous dire tout ce qui va avec...
Le choix de ne pas en porter ne se discute même pas !

Floriane
le Friday 14 October 2016 à 12h09

Répondre

Bonjour Liberté,
Je m'appelle Floriane, et suis étudiante en sociologie, je vais commencer à réaliser avec une de mes collègues, un pré-mémoire sur les normes de beauté et plus précisément le soutien gorge.
Etant tombé sur votre Blog, je l'ai trouvé complet et intéressant sur ce sujet mais j'aurais souhaité recueillir quelques informations supplémentaires. J'ai lu la partie concernant "A propos de moi..." et j'ai conscience de la possible redondance de mes questionnements futurs.
De ce fait, mes interrogations porteraient sur :
- Comment cela vous est-il venu de vous interroger sur la question du danger du soutien gorge ?
- Un membre de votre entourage vous aurait-il influencé dans cette démarche, ces interrogations et recherches ?
- Est-ce que à ce jour vous avez eu la possibilité de réaliser des conférences, des rassemblements ?
- Recevez vous beaucoup de commentaires négatifs, de propos haineux, comme un commentaire que j'ai pu lire de "Egalité", à l'encontre de votre blog, des personnes septiques ?
- Vos recherches portent-elles sur la France uniquement ou recueillez vous des commentaires de femmes du reste du monde ?
- Est-ce que votre entourage, vos amis(es) comprennent votre engagement ? Et avez vous réussi à leur faire changer d'avis ?
Vous remerciant par avance de l?intérêt que vous porterez à mon commentaire, ma requête.
Salutations à vous, Mlle Werch.

Liberté en réponse à Floriane
le Monday 17 October 2016 à 00h38

Répondre

Bonjour Liberté,
Je m'appelle Floriane, et suis étudiante en sociologie, je vais commencer à réaliser avec une de mes collègues, un pré-mémoire sur les normes de beauté et plus précisément le soutien gorge. Etant tombé sur votre Blog, je l'ai trouvé complet et intéressant sur ce sujet mais j'aurais souhaité recueillir quelques informations supplémentaires. J'ai lu la partie concernant "A propos de moi..." et j'ai conscience de la possible redondance de mes questionnements futurs.
Bonjour Floriane, merci du compliment concernant mon blog :-) C'est un bon sujet d'étude je trouve, il y a beaucoup de choses à dire! ;-)
De ce fait, mes interrogations porteraient sur :
- Comment cela vous est-il venu de vous interroger sur la question du danger du soutien gorge ?
J'ai toujours été très surpris de cette quasi-obsession des femmes à porter des soutien-gorges en toutes circonstances, et en particulier lorsqu'elles n'ont "pas grand chose" à soutenir justement. J'étais convaincu que l'argument esthétique ou les soi-disant seins qui tombent sans SG, n'étaient qu'une partie de la réponse et que quelque chose clochait. Il y a quelques années, j'ai eu un jour la curiosité de chercher des réponses sur internet. Je suis tombé sur le diaporama réalisé par Yves et ça a fait un déclic dans ma tête. J'étais scotché! Je me doutais bien que le soutien-gorge était juste inutile, mais pas au point d'être un facteur de cancer et de pathologies diverses! Je me suis alors demandé ce que je pouvait faire pour informer les gens sur le sujet, pas seulement en discutant autours de moi, ce qui était déjà bien, mais quelque chose de plus ambitieux.

L'idée d'un site internet a fait petit à petit son chemin. Au début j'ai hésité longuement, pensant que ça intéresserait personne et que ça ne serait que du temps perdu... énorme a priori d'ailleurs! Je constatais avec un certain agacement que sur internet et les médias de masse, le sujet était totalement survolé, méprisé, ou mal compris. Pour palier le désordre et l'incohérence, je me suis lancé en 2014 avec l'idée de relayer les témoignages de femmes passées seins libres et bien expliquer pourquoi il est préférable de ne pas ou peu porter de soutien-gorges. Il manquait jusque là un moyen efficace de mettre en lumière les travaux d'Yves avec son diaporama, et de proposer simplement un site dédié au sujet des dangers du SG, avec une "valeur ajoutée".
- Un membre de votre entourage vous aurait-il influencé dans cette démarche, ces interrogations et recherches ?
Pas dans mon entourage. J'ai connu Yves suite à la découverte de son diaporama. Mais globalement, tout le monde autour de moi soutient ma démarche.
- Est-ce que à ce jour vous avez eu la possibilité de réaliser des conférences, des rassemblements ?
Disons que pour le moment je n'envisage pas cette option. Je préfère travailler à étoffer mon site et proposer un argumentaire convainquant.
- Recevez vous beaucoup de commentaires négatifs, de propos haineux, comme un commentaire que j'ai pu lire de "Egalité", à l'encontre de votre blog, des personnes septiques ?
L'adjectif "haineux" correspond bien je trouve en effet au commentaire laissé par "Égalité". Mais avant tout, ce genre de commentaire trahit la colère intérieure et la haine contre soi qu'éprouvent certaines personnes, une femme en l'occurrence ici. Je n'ai volontairement pas pris ni le temps ni la peine d'y répondre, je trouve qu'il est suffisamment emblématique. Un certain nombre de personnes sont incapables de remettre en cause les choses, surtout si cela concerne leur mode de vie, leurs petites habitudes. Tant pis, c'est leur vie, après tout!

Les commentaires négatifs, j'en ai très peu sur mon blog, à ma grande surprise! Dans la vie réelle, j'ai rencontré quelques septiques effectivement, mais ça porte souvent sur des points particuliers comme le cas des gros bonnets ou le sport sans soutif. Sur le fond, il n'y a pas d'opposition majeure en fait...
- Vos recherches portent-elles sur la France uniquement ou recueillez vous des commentaires de femmes du reste du monde ?
Je recherche surtout des témoignages en français. Parfois aussi je fais quelques petites recherches en anglais. En fait je me rends compte que je m'adresse depuis le début surtout à un public francophone. D'ailleurs, l'essentiel de mes visiteurs viennent de France... et ensuite des USA. Il y a un sursaut de conscience au sujet du SG dans ces deux pays, mais le contexte est très différent.
- Est-ce que votre entourage, vos amis(es) comprennent votre engagement ?
À ma grande surprise, contrairement à ce que j’imaginais, le sujet a presque toujours été bien reçu! Quelques éclats de rire au début :-D, c'est compréhensible vu la nature du sujet et son côté "atypique", mais rapidement on revient dans le sérieux lorsque je leur parle des études et des raisons. Les femmes comme les hommes sont réceptifs aux enjeux de santé qu'il y a derrière le non port du soutien-gorge. Il est clair qu'il y a un grave manque d'information sur le sujet... mais ces dernières années, les choses changent!
Et avez vous réussi à leur faire changer d'avis ?
Dans mon entourage, les septiques ont changé d'avis oui, mais à ma connaissance, les femmes n'ont pas forcément laissé tomber le soutien-gorge pour autant... Difficile de faire changer aussi radicalement cette habitude d'en porter, malgré que le sujet soit bien compris. Les raisons de santé ne sont évidement pas les seuls facteurs en jeux, le regard d'autrui et la peur jouent pour beaucoup. Je ne souhaite pas être trop insistant non plus. De temps en temps je fais quelques allusions, histoire de faire mûrir l'idée... et cela porte ses fruits. Pour sûr, ce que j'ai remarqué, c'est un "assouplissement" de l'usage du soutien-gorge : les femmes à qui j'en ai parlé ont tendance à moins en porter, surtout dans la sphère privée.

Par contre sur internet, le message porté par mon site a clairement influencé dans le bon sens des blogueuses et des femmes pour qui les seins libres ont été une vraie révélation. C'est encourageant :-)
Vous remerciant par avance de l?intérêt que vous porterez à mon commentaire, ma requête.
Salutations à vous, Mlle Werch.
C'est un plaisir :-) N'hésitez pas à revenir vers moi si vous avez d'autres questions! Pensez-vous tenter vous-même l'expérience? Votre camarade? Vous avez l'occasion d'être votre "propre cobaye", je pense que l'expérience pourrait vous aider à trouver les mots et comprendre encore mieux celles qui ont décidé de ne plus en porter... et peut-être que vous-même vous ne reviendrez pas en arrière ;-)

Au plaisir de vous lire!

Léa
le Tuesday 18 October 2016 à 17h42

Répondre

Bonjour!
Petit commentaire pour vous faire part de mon témoignage. J'ai 16 ans et il y a trois mois, j'ai commencé à porter de moins de moins souvent de soutif. Déjà, depuis quelques années, je trouvais les t-shirts amples plus confortables; peu à peu j'en suis venue à ne pas porter de SG dessous. Cet été même en mettant des t shirts moins amples je ne mettais plus de SG; par contre dès que le lycée a repris j'ai recommencé. Quand je passais une/deux semaine(s) sans SG, la reprise après était presque douloureuse; disons que je sentais beaucoup plus la compression. Depuis que j'ai découvert votre site, je n'en mets plus sauf lorsque je porte un t-shirt très moulant.
Il faut savoir que j'ai une poitrine minuscule (85a), raison de plus dans mon esprit pour me "libérer".

Ah, et pour répondre aux gens qui utilisent l'argument de la poitrine qui pend: ma grand-mère a plus de 80 ans; il y a 5/6 ans j'ai remarqué que sa poitrine lui tombait (presque) au nombril (bon j'exagère peut-être un peu mais vous voyez l'idée)... alors qu'elle porte et a toujours porté un soutien-gorge!

Merci pour votre site :)

Flo
le Monday 31 October 2016 à 14h31

Répondre

Bonjour, cet article est très intéressant. Donneriez-vous votre autorisation pour que nous puissions le partager sur notre site ? La source serait bien entendu précisée par un lien redirigé vers votre site. Cordialement.

Liberté en réponse à Flo
le Monday 31 October 2016 à 20h48

Répondre

Bonjour Flo, oui vous pouvez partager, mais juste quelques extraits uniquement. Par ailleurs, ne soyez pas étonné(e), le contenu et la formulation changent régulièrement, car je met régulièrement le site à jour. Vous ne m'avez pas dit, quel est votre site? Comment avez-vous découvert le sujet? Bonne continuation et merci de votre intérêt pour le sujet.

celine
le Tuesday 08 November 2016 à 16h22

Répondre

fabuleux site!!!! merci pour ces précieuses infos qui vont changer ma vie ... dès ce soir! (progressivement, j'ai bien lu! ;) )

Jeannot60
le Thursday 01 December 2016 à 11h20

Répondre

Concernant l'étude qui ne trouve aucun rapport entre port du soutien gorge et cancer du sein, si c'est celle que j'ai consulté, ils ont choisi comme étude :
- des femmes ménopausées,
- de 55 à 74 ans
- dont 1/3 avaient un carcinome nodulaire, 1/3 un carcinome canalaire, et 1/3 pas de cancer.
Et ils n'ont trouvé dans ce panel aucune corrélation entre le port du soutien gorge et le cancer du sein.
Je cite : "Pour obtenir ces résultats, l'équipe de recherche du Cancer Research Center de Seattle (États-Unis) a mené des entretiens approfondis sur 1 513 femmes ménopausées, âgées de 55 à 74 ans.

Elles se répartissaient en trois groupes : 454 femmes avaient un carcinome canalaire (cancer du sein touchant les cellules tapissant les canaux de lait), 590 femmes étaient atteintes de carcinome lobulaire (touchant un lobule, la glande sécrétrice de lait), tandis que les 469 femmes restantes ne souffraient d'aucun type de cancer du sein.

Les chercheurs ont alors collecté des informations détaillées de la part des participantes quant à leurs habitudes concernant le port du soutien-gorge et leurs facteurs de risque du cancer du sein (hérédité, tabac,...).

Au final, le risque de cancer du sein lié au soutien-gorge était similaire chez toutes les femmes, peu importe la durée quotidienne du port du soutien-gorge, le modèle, la présence ou non d'armatures, ou encore l'âge où l'on commence à en porter."

MANIPULATION ! ou réelle ignorance de la façon de poser une étude ?
Celle-ci se base en plus non sur des observations, mais sur le témoignages des personnes concernées. Si je vous demande : "combien de temps en moyenne par jour, portez-vous votre soutien-gorge". Pensez-vous que votre réponse soit la plus pertinente ? Alors, pointez sur une semaine l'heure de l'équipement en soutif et l'heure du retrait, divisez le résultat pas 7 et comparez avec votre réponse ! Surprise ?

www.topsante.com/medecine/cancers/cancer-du-sein/prevenir/cancer-du-sein-le-soutien-gorge-serait-sans-consequences-64085

momoleharicot
le Sunday 04 December 2016 à 11h22

Répondre

A quand une campagne contre l'épilation tout aussi inutile ?
Déboisement : http://antiintox.canalblog.com/archives/2014/07/03/30111280.html
http://antiintox.canalblog.com/archives/2014/07/03/30151424.html
Le fétichisme du poil n?existe pas, c'est celui du glabre qui existe : http://poilagratter.over-blog.net/article-la-verite-sur-la-question-poil-18-91300357.html
Appel aux « moches » : http://poilagratter.over-blog.net/article-6850563.html
L'épilation : http://poilagratter.over-blog.net/article-5444495.html
http://antiintox.canalblog.com/archives/2015/03/19/31677936.html (allemand)
Poil politique : http://poilagratter.over-blog.net/article-6938874.html
Classification des poils : http://poilagratter.over-blog.net/article-6882668.html
Contre-arguments : http://poilagratter.over-blog.net/article-6968931.html
Physiologie du poil : http://poilagratter.over-blog.net/article-6916541.html

Astogiel
le Wednesday 21 December 2016 à 17h37

Répondre

Bonjour, c'est pas la première fois que je viens sur ce site Internet.
L'année passée, à la même période, j'ai arrêté le port du soutien pendant un mois, sans grande conviction... Que ce soit avec ou sans, je ne voyais pas de changement, je n'avais pas mal avec ni sans. Du coup, après ce mois d'essai j'ai recommencé à en mettre et ça ne m'a pas dérangé.
Cette année, vers mi-novembre, chaque jour (ça faisait plusieurs mois que ça durait) j'avais des douleurs aux seins, ils étaient très sensibles, sans raison apparente. J'ai été chez le docteur, je n'avais rien d'anormal. Je me suis dit que j'allais refaire mon test pour voir si la douleur allait diminuer ou rester. Cela fait un peu plus d'un mois que je ne porte plus de soutien, j'ai essayé d'en remettre un (pour un entretien) après seulement deux semaines... et je l'ai retiré en rentrant tellement il me dérangeait. Je suis donc entrain de penser sérieusement à l'arrêt total du port de soutien-gorges.
Dans mon entourage, en parler est un peu "secret", je sais qu'elles ne sont pas de mon avis et pas ouvertes sur la question. Elles se sentent "mal" sans.
Je ne connais qu'une amie qui a arrêté depuis bien longtemps...
Ma question est : Vous en portez pour faire du sport ? (Courir/sauter etc) Parce que j'utilise des brassières spéciales pour le sport mais je ne sais pas si c'est "obligatoire", "vivement conseillé" ou carrément "déconseillé" ?

Liberté en réponse à Astogiel
le Wednesday 28 December 2016 à 00h17

Répondre

Bonjour Astogiel,

Les soutien-gorges représentent un véritable calvaire pour certaines femmes, ils sont à l'origine de ce genre de douleurs mammaires au quotidien, mais hélas tout le monde ne pense pas encore à faire le lien pourtant évident avec le soutif... L'abandon du soutien-gorge est l'une des étapes d'un long chemin de reconnexion avec notre corps et avec la nature. Tu vivras bien mieux sans ;)
Du coup, je suppose que les douleurs ont de nouveau disparues?

Quand tu dis "dans mon entourage", il s'agit de la famille, les ami(e)s? Que veux-tu dire par "secret"?

Difficile oui de convaincre tout le monde que le soutien-gorge crée son propre besoin, et qu'il est préférable d'au moins modérer son utilisation... parmi toutes les personnes avec qui j'en ai parlé, il y a certaines femmes très opposées à l'idée, je sens bien que je n'y arriverai pas... :( Les hommes sont davantage ouverts sur la question. Il n'y a de toute façon qu'en en parlant autours de soi qu'on trouve des personnes intéressées et que les choses évolueront dans le bon sens... et c'est souvent plus facile qu'on ne l'imagine.

Pour répondre à ta question : pour le sport, en ce qui me concerne, ça ne me semble pas trop utile... je suis un homme ^^ Un homme qui essaie d'apprendre aux femmes à relativiser le "besoin" de la brassière/SG... et pour y arriver, le mieux, c'est d'apprendre à se connaître. J'ai rédigé sur le site un petit résumé des étapes pour passer progressivement seins libres, j'espère qu'il pourra t'aider :)
Une fois totalement à l'aise sans SG dans les activités "modérées" du quotidien, tu peux tenter progressivement sans brassière la course et les sports qui remuent plus. En fonction du volume de ta poitrine et de comment tu te sens à l'aise, tu pourra faire plus ou moins de choses. C'est à toi de sentir tes limites. Tu sera surprise de réaliser tout ce que tu peux faire!

J'ai lu plusieurs blogueuses qui pratiquent des sports sans soutien, l'une d'entre elles, l'auteure de Douce Frugalité (vidéo à consulter plus haut), a réussi sans se forcer à courir quelques kilomètres avec une poitrine généreuse (bonnet D j'ai cru comprendre) à l'aise sans brassière spéciale mais juste un haut moulant donc.... c'est encourageant ;) Une étude faite à Besançon a montré que la course pour les femmes sans brassière avec des bonnets A, B et C améliorait la tenue et l'aspect des seins. En attendant d'éventuelles confirmations pour des bonnets au delà, inutile d'attendre, il faut juste essayer...

Bon courage et bonne santé!

Yves en réponse à Astogiel
le Thursday 29 December 2016 à 04h45

Répondre

Hello Astogiel,
Je pense pouvoir te répondre suite à toutes mes lectures:
Il faut au moins trois mois sans soutien gorge pour récupérer ligaments de Cooper et muscles peauciers. Donc ne va pas faire un 1000 mètres à fond en enlevant juste depuis peu ton soutien gorge. C'est comme un bras dans le plâtre, il lui faut une rééducation ! Donc au début de simples marches régulières sans soutien, puis au bout de trois mois de légers footing avec un lycra pour éviter les rebonds trop importants. Au bout de six mois à un an, tu pourras courir et sauter sans aucune gène...
Donc au début vas y molo, pense que tu es en rééducation !!! (Après avoir enlevé ton orthèse inutile: le soutien gorge)

Astogiel en réponse à Yves
le Thursday 29 December 2016 à 11h48

Répondre

Merci Yves pour ta réponse et tes conseils avisés. J'en prends note et je vais continuer doucement jusqu'à pouvoir m'en libérer totalement.

micka
le Saturday 07 January 2017 à 22h30

Répondre

Bonjour,

quelle révélation !!! très intéressant....

En gros du marketing pure !
je souhaite brûler définitivement mes soutifs lol

par contre j'ai encore du mal quand on voit les tétons :/ Des caches tétons gênent le sein ou pas ?
Parce que là ou j'habite l'été, c'est assez venteux, et du coup j'imagine même pas en débardeur avoir des tétons qui pointent :/
comment protéger ses seins l'été sur la plage ?
et concernant le port de la culotte/String , vous en pensez quoi??

Merci
site génial....

Pseudo
le Sunday 08 January 2017 à 19h57

Répondre

Je porte un soutien-gorge tout simplement car mes seins sont très lourds et volumineux (105F). Si je ne porte pas de soutien-gorge, par la loi de la présentateur, ils tombent et collent à mon estomac. Ce qui provoque aussi en plus de deux poids énormes, une macération, des irritations, etc... Été comme hivers, c'est à pleurer. Il m'est donc _hélas_, totalement impossible de ne pas porter de soutien-gorge adapté à des seins-lourds et volumineux (spécial dos, grand maintient, etc, etc, etc..) à 50€ pièce. J'ai pensé à la réduction mammaire mais je ne suis pas prête pour cela. Si un jour, je me fais faire une réduction mammaire, seulement ce jour-là, je pourrais ne plus porter de soutien-gorge et je serai enfin libre. A ce jour, c'est impossible, non pas pour des raisons d'esthétismes mais pour des raisons décrites ci-dessus. J'envie et encourage les femmes qui peuvent ne pas porter de soutien-gorge.

Liberté en réponse à micka
le Thursday 12 January 2017 à 14h38

Répondre

Bonjour Micka,

Les cache-tétons sont conçus pour être agréables et selon celles qui les utilisent, ils se sentent assez peu et s'oublient vite.
Si vous parlez des rayons du soleil à la plage, le mieux pour protéger sa poitrine et la peau en général, c'est de ne pas s'exposer en plein soleil aux mauvaises heures! Avec un ciel bleu en plein été, il est sage d'attendre 16h, ou y aller en début de matinée. Se couvrir avec une chemise ou rester à l'ombre quand ça "tape" est préférable.

Personnellement, je ne suis pas du tout adepte des crèmes solaires, car en plus de ne pas suffisamment protéger, elles contiennent des substances connues pour être nocives pour la santé et l'environnement. Du coup, mieux vaut peut-être simplement s'hydrater la peau avec des crèmes hydratantes les plus naturelles possible et ne pas faire d'excès de soleil. Mais le soleil a été conspué à tort pendant longtemps, il est prouvé aujourd'hui qu'une exposition raisonnable est très bénéfique pour la santé et limite les risques de cancers, en particulier celui du sein... tout est donc dans le dosage ;-)

Pour la culotte/string, je ne sais pas.
Merci du compliment sur mon site :-)

krystal974
le Tuesday 24 January 2017 à 16h41

Répondre

Bonjour !!!

J'ai 50 ans et ça fait qqs années que je l'ai laissé au fond de mon tiroir. Déjà j'ai fait des économies ;-) et depuis je revis !!! Vivant sous les tropiques je mets parfois des brassières car au niveau transpiration ça m'évite juste d'avoir de belles auréoles sur mes T-shirts ... merci pour ce blog qui, j'espère, va faire plus d'adepte du "sans" que du "avec". et vive les nichons libres !!!!!

Virginie
le Monday 06 February 2017 à 22h56

Répondre

Bonjour,

J'aimerais savoir...si on est déjà dans le cas d'une ptôse mammaire, est-ce qu'arrêter le port du soutien-gorge ne vas pas aggraver la situation? Peut-on arrêter de porter des soutiens-gorges du jour au lendemain?...merci. Virginie

Liberté en réponse à Virginie
le Saturday 11 February 2017 à 16h44

Répondre

Bonjour Virginie,

Voyons, c'est très dangereux, tes seins vont chuter encore plus vite sans soutien-gorge ! Je plaisante évidement ;-) Contrairement à la légende, c'est tout le contraire qui se produira : tes seins vont remonter et se raffermir d'eux-même, pas d’inquiétude à avoir. La ptôse n'empêche pas la poitrine de reprendre de la vigueur, c'est peut-être même dans ce cas qu'il y a le plus grand potentiel d'amélioration.

Quand on a toujours porté des soutien-gorges, surtout si on a une forte poitrine (je ne sais pas si c'est ton cas), il est préférable de se déshabituer progressivement pour que le corps (et l'esprit) s'adapte en douceur. Cette phase de transition est plus ou moins longue et dépend de chacune. J'ai rédigé un petit guide sur la période de transition : http://freetheboobies.fr/comment-arreter-de-porter-des-soutien-gorges.php

J'espère que cela t'aidera au mieux dans ta démarche :-)

Bon weekend! (c'est l'occasion de commencer tranquillement ;-) )

Yves
le Saturday 11 February 2017 à 21h27

Répondre

Bonjour,
Je reviens sur le commentaire de Liberté du 12 janvier à propos des crèmes solaires.
Si vous passez des crèmes solaires sur vos seins pour les "protéger" du soleil, il est important de savoir certaines choses.
Vous trouverez à l'adresse ci-dessous un diaporama qui vous informera sur les crèmes solaires:
http://fr.slideshare.net/Yves971/crme-solaire-et-nanoparticules
Il est encore à l'état d'ébauche, mais il contient déjà certaines informations utiles à connaître.
Sachez que les seins, comme toute autre partie du corps exposée au soleil régulièrement et sans excès, ne risquent rien. (Bien au contraire). Le soleil n'a jamais donné le cancer du sein !

Virginie en réponse à Liberté
le Saturday 11 February 2017 à 19h02

Répondre

Bonjour,

Un immense merci pour votre réponse. Je suis passée d'un 90 C avant ma grossesse à un 95 D ou 100 C aujourd'hui avec les seins effondrés...J'ai toujours porté des soutiens gorges oui (j'ai 43 ans)...Et quand on fait du sport, il n'est pas recommandé juste à ce moment là de porter un soutien-gorge? Les brassières peuvent-elles être un bon compromis pour une transition en douceur (par exemple plus de sous tif chez soi mais brassières pour sortir), car dans mon cas, là où j'ai beaucoup de mal c'est que quand je ne mets pas de soutien gorge, on voit de suite que j'ai une ptôse mammaire, c'est vraiment moche et j'avoue que je n'assume pas...Il n'y a que chez moi que j'accepte d'être sans soutien gorge mais dehors j'ai l'impression qu'on va voir que ça. Du coup, je me demandais si les brassières pouvaient être une alternative?

Merci de votre aide, je découvre tout cela depuis peu et suis très surprise d'apprendre que sans soutien gorges, les seins peuvent remonter même dans mon cas. Mais ne supportant plus trop les soutiens gorges, je suis vraiment tentée.

Bien cordialement,


Virginie

Liberté en réponse à Virginie
le Monday 20 February 2017 à 22h23

Répondre

Bonjour Virginie,

Je suis heureux que mon site vous soit utile :-)

Hélas les grossesses ne sont pas connues pour être "tendres" avec la poitrine... quand on y réfléchit, c'est un peu paradoxal puisque l'allaitement est la fonction première des seins! Rappelons une fois de plus au passage que l'allaitement en lui-même n?abîme pas les seins, en revanche les bouleversements hormonaux inévitables la modifient en profondeur. La poitrine "s'exprime" à ce moment-là de la vie. Si on comprenait et respectait vraiment le corps féminin, la grossesse et l'allaitement devraient être justement des périodes de trêve sans soutien-gorge...

Pour le sport, comme je l'explique (j'essaie au mieux) dans le guide cité plus haut, le sport sans soutien-gorge a tendance à renforcer la poitrine (Cf étude de Laëtitia Pierrot notamment) mais il est impossible aujourd'hui de dire avec certitude si cela reste possible dans tous les cas de figure... Et on ne peut pas connaître ses limites si on ne s'y frotte pas pour tenter de les repousser ;-) Je ne peux pas vous promettre que vous y arriverez, je souhaite juste vous dire : essayez! à votre rythme, c'est le plus important. Dites-vous que vous n'avez rien à perdre, mais tout à gagner ;-)

Pour la transition, tout ce qui peut vous aider est le bienvenu. Si vous préférez les brassières pour quelques temps, alors go ;-) N'oubliez pas qu'il existe bien d'autres alternatives aussi, encore moins "étouffantes", que j'évoque dans le guide. Quant au regard que l'on porte sur soi, il peut être très dur, surtout chez les femmes... ça ne doit pas être facile certes, mais vous êtes très loin d'être la seule dans ce cas là, les poitrines s'affaissent avec le temps et les grossesses, il n'y a foncièrement pas de raisons de se torturer pour cela. Et pour le regard des autres, de tout ce que j'ai pu lire, ils ne prettent pas forcément attention à ce genre de détails... et cela ne les concerne pas de toute façon...

C'est souvent nous-même qui nous auto-censurons, souvent bien à tort en réalité! Voila, j'espère que j'ai pu vous aider... et lire votre retour d'ici quelques temps! :-) (et navré pour le délai de réponse, je suis un peu occupé ces derniers temps)

Une dernière chose : concernant votre réponse par mail, puis-je l'intégrer aux commentaires ? cela aiderait beaucoup mon site en apportant des contributions vivantes (et je devrais aussi de mon côté inciter les visiteurs à répondre par ce biais...)

Bonne continuation et bon courage!

Virginie en réponse à Liberté
le Wednesday 22 February 2017 à 11h09

Répondre

Bonjour,

Un grand merci pour votre réponse très attentionnée et claire. Par contre, vous parlez d'un guide mais je n'ai pas vu dans votre mail le nom de ce guide pour une transition en douceur. Pourriez-vous me dire où le consulter et le titre?

Il n'y a pas de souci, vous pouvez publier mes questions et vos réponses si cela est utile pour votre site.

Je pense que pour le moment, je vais alterner des périodes sans soutien-gorge chez moi et brassière en extérieure, mais je sens déjà que le plus confortable est de ne rien avoir du tout.

Ensuite je suis vraiment d'accord que c'est mon propre regard qui censure les choses et que la plus part des gens se fichent bien de regarder où tombent ou pas une poitrine, mais c'est un plus long travail de se détacher de ce point je pense.

Encore un grand merci pour votre aide et conseil,

Cordialement,

Virginie

Virginie en réponse à Virginie
le Wednesday 22 February 2017 à 11h26

Répondre

C'est bon pour le guide j'ai retrouvé le lien dans votre 1ère réponse,

Cordialement,

Virginie Falcucci

Yves
le Wednesday 01 March 2017 à 04h42

Répondre

Bonjour Liberté,
Je relis souvent ton site et tes nouveaux ajouts. Bravo, ça s'étoffe !
Néanmoins, (tu proposes de donner son avis au bas de ta page) dans la rubrique « seins libres n'est pas seins nus », je retrouve un héritage d'une pensée vieille depuis la fin du moyen-âge, début de la renaissance, où la société a commencé à couvrir le corps de la femme sous prétexte de religion. La beauté de la femme c'est le diable ! (Et de nos jours d'ailleurs une religion continue particulièrement à oppresser la femme pour lui enlever toute liberté).
En effet même si nos corps sont différents, les femmes devraient pouvoir se promener seins nus partout où les hommes peuvent le faire. Je pense que si les femmes ont du mal à se débarrasser de leur soutien-gorge pour leur santé, c'est justement parce qu'on les « oblige » à se cacher à cause de « leur honteuse apparence corporelle » (là je suis ironique). Cette façon de voir et de percevoir le corps de la femme dans notre société est d'une grande hypocrisie ! Le sein féminin est toujours montré pour sa dimension sexuelle, hélas. (Là je te rejoins).
Si effectivement le torse nu féminin était banalisé comme le torse nu chez les hommes, les femmes seraient plus libres dans leurs choix vestimentaires, n'ayant pas peur des critiques ou des regards, les seins libres ou nus faisant parti des murs et les gens habitués à les voir. (Comme en Egypte Ancienne, Grèce Antique, qui étaient des sociétés évoluées). Il y a d'ailleurs une véritable régression depuis les années 70' et 80', où la femme était seins nus et seins libres de façon naturelle et très courante. Les lobbies de la lingerie et des crèmes solaires ont bien formaté la population !
Hommes et femmes sommes différents, oui, mais nos différences ne doivent pas être un prétexte à brimer la femme en la privant de cette liberté sous prétexte d'une norme informelle qui devient une norme sanction! Ainsi on nous conditionne à penser : un homme torse nu est torse nu, une femme torse nu s'exhibe et provoque !
Pour mieux comprendre, voici une expérience intéressante d'une journaliste : Faire son jogging seins nus comme les hommes. (Lien ci-dessous)
http://www.canalplus.fr/c-emissions/pid8329-c-l-emission-d-antoine.html?vid=1416295

Liberté en réponse à Yves
le Sunday 12 March 2017 à 21h36

Répondre

Salut Yves,

Merci encore de ton intérêt pour mon site (qui n'aurait d’ailleurs certainement pas vu le jour sans ton travail et ton diaporama), effectivement je rajoute des choses de temps en temps afin de le maintenir en évolution régulière.

La question de "l'obligation" du soutien-gorge est un point intéressant... et plus complexe qu'il n'y parait. En fait, les femmes ont aussi leur part de responsabilité dans cette dépendance, en favorisant une esthétique immédiate, c'est-à-dire par l’adhésion aux injonctions sociales, au détriment de leur confort et de leur santé... en dépit des signes visibles que leur corps n'en veut pas... La femme est une proie facile pour tout ce qui touche à son apparence... mais je ne préfère pas développer ici, c'est un sujet que je traiterai prochainement dans un nouvel article, qui sera certainement plus "profond" que tout ce que j'ai pu écrire jusque là.

J'ai toujours insisté sur la grande importance du contexte des seins nus. Il y a des lieux qui ne se prêtent pas au torses nus, que ce soit pour les femmes ou les hommes (même si par laxisme on le permet à ces derniers). En France, cela résulte de codes sociaux qui ne sont pas foncièrement brimant, mais permettent tout simplement d'établir un dénominateur commun (c'est le vivre ensemble) entre les personnes, qui par définition ont des sensibilités différentes (pudeur, religion, éthique, etc). Dans le contexte social actuel, qui comme tu le sais est assez tendu en France, je ne crois pas qu'il soit bon d'aller trop loin... Rajouter de la tension n'est pas une bonne idée. On a déjà du mal à faire accepter le nobra pour beaucoup trop de raisons... là ça deviendrait juste explosif. La disparition du soutien-gorge est une étape indispensable dans un premier temps...

Je précise que pour moi le corps de la femme n'a rien de honteux, bien au contraire, mais sa représentation véhicule des messages dépendant fortement du contexte. Je suis simplement agacé que dans notre société actuelle il existe une compétition à celui ou celle qui, pour se faire remarquer, se distinguer et surtout satisfaire son ego, ira toujours plus loin dans la surenchère, dans le tapage...
Si l'idée d'une "égalité des torses nus" est belle et louable certes, la réalité est cependant un poil différente. Les femmes n'ignorent pas l’attrait et l'envie que suscite leur corps auprès des hommes... et elles en jouent (en tout cas surtout pour les jeunes).

Pourtant, si le topless féminin était autorisé dans les piscines publiques (digression: je suis à ce propos très étonné que la majorité PS actuelle n'ait pas tenté de l'autoriser officiellement comme une énième loi sociétale...), je pense que la grande majorité des femmes n'oseraient pas... mais pour celles qui le feraient je me demanderais quelles seraient leurs vraies motivations à agir ainsi... peut-être que leur démarche serait sincère effectivement, ou peut-être pas... et on ignore parfois les raisons qui nous gouvernent! La femme est un être complexe, et il n'y a pas de raison de leur en vouloir : le responsable de cette situation paradoxale n'est autre que la société marchande qui a conditionné la femme à se comporter en être-objet, amené à auto-produire en permanence sa propre publicité.

J'ai regardé la vidéo et je redonne un lien pour y accéder directement : http://www.tuxboard.com/courir-topless-femme-paris/
Je trouve l'attitude de cette "journaliste" juste consternante (et que dire de son sourire niais et satisfait)... Elle fait clairement l'intéressante (grâce à l'étiquette passe-partout de la gauche bien-pensante et ce que lui offre un média "branché" comme annal+) alors qu'elle ne l'est pas. Durant sa petite escapade parisienne, elle se fait entre autres un plaisir de narguer la police qui a d'autres problèmes plus importants à régler en ce moment, d'où probablement la gêne des policiers, qui n'ont pas envie de déclencher un fait divers dans les journaux. Je ferai remarquer au passage que les lieux sont toujours bien choisis : des quartiers touristiques, bobos, sympas et tranquilles, au milieu de la foule des touristes et des parisiens. Je l'invite juste à aller refaire la même expérience du côté de gare du Nord... l'accueil ne sera pas le même... Elle pourrait tout aussi bien aller au milieu de la campagne, mais non, c'est mieux d'être matée sur les quais de la Seine... sa démonstration est juste vide et n'a d'autre finalité que de satisfaire son ego. Après elle pourra se dire "c'est génial, j'ai osé, je l'ai fait!" mais ça lui apporte quoi dans sa vie, concrètement? À qui son intervention peut-elle profiter?
Et les marques blanches de soutien-gorge...? Où est donc la femme libre qu'elle revendique? C'est juste incohérent de porter des soutien-gorges et revendiquer une égalité avec les hommes... Rien que pour cela, je ne la crois pas sincère dans sa démarche.
Une configuration ressemblante existe à New York avec un groupe de femmes qui pratiquent des séances de lecture torse nues à Central Park. Elles sont toutes seules dans leur délire, en réalité, presque personne ne les suit, mais les médias en parle... On retrouve toujours la même incohérence, dans ce double langage dans ce genre d'actions pseudo-féministes qui ne mènent à rien.

"La ligue des commères est de sortie" : un comble pour une personne avec une attitude ouvertement tapageuse...
La seule chose sur laquelle je suis d'accord, c'est que les hommes ne devraient pas pouvoir se trimbaler torse nu en pleine ville... ce n'est pas correct.


Merci d'avoir donné ton avis. Ne prends pas ma réponse contre toi, nous ne sommes juste pas d’accord sur certains points. à bientôt!

Anthéa en réponse à Liberté
le Monday 06 March 2017 à 13h10

Répondre

Bonjour, votre site est intéressant et moi aussi j'adore ne pas porter de soutien gorge!
Mais j'en porte souvent car j'ai peur d'avoir les seins qui tombent plus tard sinon..Comme la plupart des filles je pense.. Alors j'ai bien lu ce que vous avez écrit à ce propos et c'est plutôt cohérent je trouve, mais je pense que l'argument inverse peut aussi être cohérent, par exemple si vous regardez certaines femmes africaines qui ne portent pas de soutien gorge et qui sont bien souvent seins nus, elles ont beaucoup beaucoup les seins qui tombent justement (ce n'est pas une critique bien sûr ;) je me pose seulement la question)... Alors je ne sais pas trop quoi penser, est ce qu'il faudrait peut être en porter de temps en temps pour aider le muscle sans l'assister trop ? Ce qui est sûr c'est que le plus efficace c'est de se muscler les pectoraux pour les maintenir au maximum mais pour la question du soutien gorge je n'arrive pas à trouver de réponse vraiment sûre..(je vais continuer à lire les témoignages sur votre sites peut-être que ça m'aidera). Qu'est ce que vous vous en pensez?

Anthéa en réponse à Liberté
le Monday 06 March 2017 à 14h09

Répondre

Ok je viens de lire quelque chose sur les femmes africaines dont je parlais, et donc apparemment il n'y a aucun rapport avec le port du soutien gorge ou non... Dans ce cas je vais me lancer, merci pour vos renseignements, super site :)

Mehdy en réponse à Anthéa
le Monday 13 March 2017 à 22h20

Répondre

Cela s'appelle "Technique du Rungri"
Consiste à bandé la poitrine de façon à pouvoir allaité l'enfant porte sur le dos.
Les seins n'ont besoin d'aucun soutien.
#nobra #sanssoutif #sanssoutiengorge #cancerdusein #seinsnus #nobranogantdetoilette

Mehdy
le Monday 13 March 2017 à 22h48

Répondre

Bonjour liberté,
Je suis un homme et fan comme toi du No bra.
J'ai créé une page Facebook qui regroupe tout ce que je peux trouvé sur le net sur le No bra.
@vivrenobra Tout savoir sur le no bra.
J'aimerais parler avec toi.

Pauline en réponse à Égalité
le Sunday 26 March 2017 à 19h54

Répondre

Je suis une femme, je me suis libérée du soutien gorge et je me sens 1000 fois mieux ! Mes seins sont vraiment plus fermes et plus beaux, je n'ai plus mal et je me sens libérée psychologiquement comme physiquement. Et les seins ne sont pas sexuels ! Donc ce n'est pas pervers.

Une fille qui veut des conseils
le Saturday 15 April 2017 à 20h33

Répondre

Bonjour, je suis au collège et j'aimerais vraiment ne plus porter de soutient-gorges mais vue la mentalité de mes camarades ils vont surement ce moquer de moi. Je me suis déjà fais harcelée et je n'ai pas envie de recommencer. Que devrais je faire ?
Est ce que les brassieres sont bien ?

Liberté en réponse à Une fille qui veut des conseils
le Sunday 16 April 2017 à 21h30

Répondre

Hello,

Le collège peut être un passage délicat à franchir car les moqueries et les jugements sont courants... Mais tu as parfaitement raison de ne pas te soumettre à toutes les injonctions ! (être indépendant(e) rend bien plus fort mentalement!!) Si tu n'aimes pas porter de soutien-gorges, c'est pour de bonnes raisons, et tu sais à quel point il est désagréable d'en porter. Je t'encourage donc sincèrement dans ta démarche de libération. Il faut savoir écouter son corps! rappelles-toi toujours que :

- c'est parfaitement normal d'être seins libres ! La poitrine n'est pas faite pour endurer une telle compression!
- les seins et les tétons n'ont rien de choquants... c'est notre société actuelle qui fait une fixette là-dessus...

Pour répondre à ta question, tu peux utiliser par exemple des cache-tétons ou des sparadraps pour masquer les fameux "tétons qui pointent" qui font tant jaser. Pour maintenir tes seins (si tu en as besoin), un simple débardeur serré sous un pull est efficace par exemple, ou double débardeur en été si besoin. Il existe aussi des bandeaux pour la poitrine, pour remplacer le soutien-gorge. Les brassières et les "bralettes" sont de bonnes alternatives mais elles se rapprochent davantage du soutien-gorge, c'est à toi de voir ce que tu préfères.

Tu trouveras une page dédiée à la question sur comment arrêter de porter des soutien-gorges et des alternatives dans la section "par quoi remplacer le soutien-gorge?". Je donne quelques astuces pour passer inaperçue sans soutif. Il en existe bien d'autres évidement ! à toi de les imaginer ;-)

Parfois, il faut savoir feinter pour éviter certains problèmes, mais ça ne veut pas dire renoncer pour autant ;-) Ne t'inquiètes pas, quand tu passeras au lycée, tu aura plus de libertés.

J'espère que j'ai répondu à ta question :-)

Pauline en réponse à Une fille qui veut des conseils
le Tuesday 25 April 2017 à 09h13

Répondre

Coucou !
Eh bien figure toi que j'ai commencé à ne plus en porter au collège et que personne n'a rien dit (ça ne se voyait pas) ! C'est ton corps, tu choisis ce que tu veux en faire. Et puis c'est mieux de commencer tôt!
Je portais d'abord des bandeaux quand j'ai commencé à ne plus en porter, au fur et à mesure, je n'en mettais plus non plus. Ça influence beaucoup sur l'humeur de ne plus être compressée, tu verras :)
Bonne chance ! ^^

Gentiane
le Saturday 29 April 2017 à 02h28

Répondre

Bonsoir !
J'ai lu beaucoup de choses ce soir et constate une fois de plus que ce sont toujours les hommes qui décident de ce que nous les femmes nous devons faire ou pas. J'étais un peu étonnée des réponses
de Liberté notamment quand il dit :" pourquoi avoir peur du regard des autres si le mamelon se voit, un sein est beau à voir" (et pourquoi pas se balader seins nus pendant que vous y êtes, pour se sentir encore plus libérée)
Une femme ne répondrait pas ça ! elle respecterait la pudeur d'une femme et son désir de préserver
son intimité. je ne nie pas que de rester sans SG nous met plus à l'aise mais
personnellement j'aime bien protéger mes seins quand je vais à l'extérieur surtout que les frottements des vêtements irritent les mamelons pendant les mouvements. D'autre part personne ne remet en question la fabrication des soutiens-gorges ; aucun n'est fait pour le confort des
seins juste pour faire joli et être un belle garniture. Quant aux push-ups
c'est une calamité, on ne trouve plus que ça ! c'est lamentable.
Je comprends que vous voulez aider les femmes en les informant, mais
je vous trouve très directif dans vos commentaires comme si vous voulez dirigez les femmes sans leur laisser suffisamment de liberté pour choisir elle-même ce qui leur convient. Et ce n'est pas forcément
pour des raisons sociales qu'on porte un SG mais on peut se sentir plus
à l'aise aussi et en avoir tout simplement besoin ! Par ex au sport.
Le monde extérieur est plein d'agression , on est pas encore dans le
jardin d'Eden.
J'ai bien aimé les commentaires de Weareux - Blandine - Agathe - Mel
Je vous remercie tous.

jean-Claude en réponse à Gentiane
le Monday 01 May 2017 à 22h03

Répondre

Bonsoir Gentiane,
Bonsoir tout le monde.
Je trouve tes commentaires un peu stéréotypés : pourquoi les hommes penseraient-ils autrement que les femmes ?
Autrement dit, pourquoi les femmes penseraient-elles toutes d'un sens et les hommes tous d'un autre sens ?
Question subsidiaire : il se fait que ce site que je trouve très original, informatif et complet, a été fait par une "homme", alors pourquoi une femme n'en a pas fait un sur ce sujet qui, je le conçoit bien devrait être la préoccupation de toutes les femmes.
Pour conclure, je te propose de corriger tout ce qui ne va pas "côté femme" dans ce site et de proposer au concepteur ta vision féministe du site, là ce serait très constructif et positif.
Pour le "besoin" de porter cette orthèse mammaire par exemple pour faire du sport, je crois que tu devrais retourner voir sur le site le travail fait par le docteur Jean-Denis Rouillon (UFC) (JDR1 et JDR2).
Perso, j'ai rédigé une plaquette que je distribue aux femmes que je croise dans mes déplacements et le fait que la plaquette ait été rédigée par un homme ne les dérange pas. Plutôt ce n'est pas ça qui les dérange. Je "m'amuse" à leur demander pourquoi elles portent un soutien gorge... Devinez la réponse : toujours quelques secondes de concentration pendant lesquelles elles cherchent la réponse !!! Qui souvent est "pour tenir la poitrine"...
Ces informations ont été décortiquées et jugées par un communiquant qui m'a dit "Elles sont anxiogènes"... et c'est très vrai, mais quand 1 femme sur 5 va avoir ou a eu un cancer du sein, c'est cette réalité qui est anxiogène...
Bien amicalement ,
Jean-Claude Bergès (67 ans)

Jean-Claude en réponse à Virginie
le Monday 01 May 2017 à 22h20

Répondre

Bonsoir Virginie,
J'ai été sensible à ton témoignage et si je pouvais, je t'aiderais.
Je ne puis hélas que te conseiller d'accepter tes seins et leur "ptose" actuelle. Je suis par ailleurs naturiste (cscreil.free.fr) et je peux témoigner que les femmes en général ont les seins qui ne ressemblent pas du tout à ceux des magasines et on voit nettement les méfaits du port précoce des soutien gorges...
Saches que même si ta poitrine se raffermit et se redresse, elle ne ressemblera surement jamais aux "canons de la beauté" des magasines, mais c'est la tienne, et ta beauté va avec ta poitrine telle qu'elle est naturellement.
Viens passer une petite semaine parmi nous et tu verras... que nous, on ne remarquera même pas ton problème de "seins effondrés" comme tu dis !
Bien amicalement,
Jean-Claude (67 ans)

Liberté en réponse à Gentiane
le Monday 01 May 2017 à 23h16

Répondre

Bonjour Gentiane,

Les hommes ne décident plus comme autrefois de "tout" en ce qui concerne la vie des les femmes, loin de là, la société a bien changé! Aujourd'hui les individus sont largement soumis (et j'insiste sur ce mot) dans leur ensemble aux diktats de la société de consommation, qui au passage, consomme aussi les êtres. Il en va de chacun de se libérer, dans une démarche personnelle (ou collective), ce qui implique la volonté et une certaine capacité de réflexion. Mes conseils ne sont pas des injonctions, contrairement au contenu des magazines de "mode" et "people", c'est donc à vous de piocher les idées qui vous intéressent et d'en faire bon usage.

Je l'ai déjà dit sur le site, je ne suis pas spécialement enthousiaste à ce que les femmes puissent se balader seins nus partout (ex dans les rues de Paris), surtout dans le contexte de notre société actuelle...

La fabrication des soutien-gorges a effectivement été évoquée notamment dans le documentaire "Les dessous du soutien-gorge" qui révélait des méthodes de fabrication désastreuses pour l'environnement et les ouvrières en Asie, sans parler des marges phénoménales réalisées par les grandes marques. Vous avez raison de mentionner les soutien-gorges type push-up, qui sont parmi les pires en terme de dégâts sur la santé.
Il existe heureusement des solutions alternatives, dont je parle sur le site.
La pudeur est une conception culturelle et personnelle, je la respecte et je suis convaincu que chaque femme peut trouver ce qui lui convient en ce qui concerne sa poitrine.

Le monde est dur et la nature humaine y est pour quelque chose... mais il est possible de le rendre un peu meilleur en désamorçant les frustrations inutiles telles que le soutien-gorge. Nous avons de la chance de vivre en France, la vue d'un téton sous un vêtement n'y est heureusement pas un problème majeur, contrairement aux USA ou c'est vraiment pour les gens un "big deal". Même si certaines personnes peuvent réagir, certes, de façon désagréable, cela ne devrait pas justifier pas de s'auto-censurer. Je comprend aussi que pour certaines femmes, le nobra soit difficile, mais c'est par ailleurs un besoin à relativiser, il y a une question d'habitude qui compte beaucoup.

@Jean-Claude : tu m'as précédé (je mets toujours un peu de temps pour répondre...). J'ai bien aimé ton commentaire :-)
Par contre c'est 1 femme sur 8 pour le risque de cancer chez les occidentales. C'est clair qu'il serait temps pour nos sociétés de réagir vu l'ampleur du problème... et cela va bien au delà du soutien-gorge...

Elise
le Tuesday 02 May 2017 à 13h59

Répondre

Bonjour !
je suis d'acord avec Louise (plus haut) concernant les tétons, perso ça me gene beaucoup qu'ils soient visibles même si en approfondissant il n'y a pas vraiment d'argument pour se sentir genée sauf que, à part l'aspect "sexy", le côté "tétine" me dégoute un peu en ce qui me concerne. Mais la plupart des soutifs ne servent strictement à rien pour ce qui est de les dissimuler, et j'en profite pour dire que ça ne sert pas à grand chose en fait, un soutif, depuis que j'ai arreté d'en porter (pour des raisons de confort et d'économie, lassée de dépenser pour quelque chose qui n'était jamais à ma taille) j'ai l'impression d'etre non seulement débarassée de la corvée d'acheter des soutifs, mais aussi de ma poitrine, je ne la sens meme plsu, comme je n'en ai pas beaucoup elle se fait plutot oublier et ne bouge meme pas ça j'adore j'ai toujours détesté sentir ces trucs balloter sur mon thorax, et non seulement elle est plus ferme mais semble t'il également plus haute. Par contre j'ai l'impression d'en avoir un peu plus j'espere que ça ne vient pas de là car ce n'est pas du tout souhaité. J'ai quand meme gardé mes brassières de sport bien aplatissantes pour l'été, les cache tétons étant super chers pour ce que c'est mais j'en prends dès que possible, ayant lu que la compression nuit à l'élasticité. Quoique en remplaçant les t shirts par des chemises plus de probleme !
Je m'inquétais juste de savoir jusqu'à quel age je pourrais m'en passer mais apparemment j'ai encore de la marge, puisque meme des "plus de 50" "poitrines matures" (bref...), ont encore une poitrine qui reste à sa place sans créer de problèmes.

joe en réponse à Liberté
le Friday 05 May 2017 à 07h21

Répondre

Merci pour cette page, je suis confortée dans l'idée d'abandonner le port du sg. Il y a pas mal de temps que mon corps m'envoie des signaux de refus, mal de dos, mal dans les seins alors que je n'ai rien, oppression, l'impression de mal respirer qui disparait quand je quitte ce truc qui me serre,
J'avais tout essayé, sans armature, brassière, toujours sensation d'inconfort. J'ai bientôt 68 ans et je me dis enfin " ouf ". Jai fait partie de la generation qui l'avait abandonné en 68 , pour le reprendre ensuite influencée par les medias. Mais maintenant , j'ai dit halte !

Gentiane en réponse à jean-Claude
le Saturday 06 May 2017 à 19h33

Répondre

Bonsoir Jean-Claude !
Si vous trouvez un bon accueil auprès des femmes en distribuant vos
petites plaquettes, tant mieux, je vous encourage à continuer.
Toutefois, qu'est-ce qui vous motive dans ce combat ?
Parce que du côté des hommes, il y a de quoi faire aussi avec le cancer de la prostate. Il est encore plus élevé que le cancer du sein ; ainsi que
le cancer des testicules en augmentation, et l'infertilité masculine dont
la cause seraient les pesticides et les perturbateurs endocriniens (entre autre).
Donc, on ne peut pas incriminer juste le port du soutien-gorge puisque
des facteurs environnementaux influencent ces cancers.
Cordialement
Gentiane

Gentiane en réponse à Liberté
le Saturday 06 May 2017 à 20h47

Répondre

Cher Liberté !
Il faut reconnaitre que vous avez créé un site intéressant, riche en renseignements. Vous avez raison d'informer les gens sur les méfaits
du soutien-gorge et de les sensibiliser , y compris les fabricants de lingerie.
Une bonne partie de votre exposé ne vise qu'un seul objectif : nous persuader de l'inutilité du SG . On a compris vous détestez cet "accessoire". Avec votre grande éloquence vous voulez absolument
nous convaincre que nous n'en avons pas besoin et qu'il faut s'en débarrasser impérativement.
Je ne pense pas que les femmes subissent autant de pression sociale
et qu'elles se sentent obligées de porter un SG ; elles sont capables de
transgresser la norme. La preuve beaucoup ont fait le choix de vivre
sans .
On a pas besoin de trop les pousser, elles choisissent délibéremment
ce qui leur plait par envie de porter une belle lingerie dans laquelle elles
se sentent à l'aise. Parce qu'elles se sentent plus féminines avec des
des dessous qui lui conviennent et que c'est rassurant pour elles.
Les femmes ont toujours aimé la lingerie, les hommes aussi d'ailleurs
qui n'hésitent pas à leur en offrir. C'est aussi avec le SG un objet de
séduction. Le but étant de trouver des articles beaux, confortables qui
n'altèrent pas la santé.
Vous voulez changer les mentalités avec nos soi-disant préjugés,
nos aprioris, notre bêtise (sous-entendue) : mais quand une femme
éprouve un certain malaise parce que les mecs matent ses seins avec
un regard vicieux : ce n'est plus une idée reçue, ni de la pudeur mal
placée c'est le simple vécu de la réalité.
Vous pouvez tout interpreter mais vous ne serez jamais dans la tête
d'une femme et ne pourrez jamais ressentir ce qu'elle vit dans son
corps et dans ses seins.
Le soutien-gorge n'est pas le seul responsable du cancer du sein, il y
a d'autres pistes à explorer (pollution, mode de vie, hormonal , stress)
Dans votre site il est écrit : "le cancer du sein (il en existe plusieurs
types) est influencé par de nombreux facteurs essentiellement environnementaux, ne plus porter de SG ne vous met pas complètement à l'abri.
Conclusion : Ne paniquons pas. Prenons les affirmations avec des
réserves et grâce aux informations du site, nous allons pouvoir avancer et pousser nos recherches un peu plus.
Cordialement.
Gentiane





absolument nous convaincre

naturel en réponse à micka
le Sunday 07 May 2017 à 10h12

Répondre

Bonjour micka
Bravo, libère toi de cet encombrant élastique.
Pense à ton bien-être avant tout, au plaisir que cela te procure d'être braless.
Mon amie(70 ans) n'en portent plus, elle a une belle poitrine et se sent plus libre maintenant; nous sommes d'Agde avec le Cap à côté et donc elle peut montrer sa sensualité au village naturiste
Bon vent à toi . Amicalement.
Didier et Béatrice

naturel en réponse à joe
le Sunday 07 May 2017 à 10h24

Répondre

Hello Joe
Tu as raison, retrouve ta liberté; étant naturiste,j'ai converti mon amie de se libérer du soutien-gorge et depuis elle se sent beaucoup mieux .
Les seins ne sont pas là pour être cachés , notre corps n'est pas indécent , on doit effacer ces tabous ridicules qui nous obligent à vivre dans la norme. Nous avons le même âge et si tu habites dans le sud de la France , on serait heureux de te rencontrer .
Bien à toi....et bravo pour ce site super...

Liberté en réponse à Gentiane
le Sunday 07 May 2017 à 14h59

Répondre

Bonjour Gentiane,

Transgresser des normes demande une prise de conscience ainsi que la volonté d'aller jusqu'au bout, c'est-à-dire de passer aux actes. Or la plupart des gens préfèreront rester dans le moule, bien plus confortable à court terme (zone de confort), même si cela peut leur être défavorable à plus long terme... même s'ils peuvent avoir conscience des problèmes! Cela s'explique déjà par la peur d'être jugé (et éventuellement exclu), mais d'autres raisons s'y additionnent.

Concernant les femmes, rien ne les oblige concrètement à porter des soutien-gorges, mais pour elles, ce n'est pas aussi évident. Elles en enfilent simplement un chaque matin, sans se poser trop de questions, par habitude, car c'est la norme. L'idée que leur poitrine laisse deviner sous les vêtements leur véritable aspect, c'est-à-dire des seins non formatés, en fait flipper beaucoup. Sentir la poitrine bouger ne leur plait pas car elles ont toujours été habituées à porter des SG. Il ne s'agit cependant que d'une habitude... Pour certaines, la dépendance physique est telle qu'elles ne s'imaginent pas pouvoir s'en passer... Et puis que dire de la légende sans quoi les seins tomberaient au nombril sans cet accessoire...

Je ne suis pas d'accord, Gentiane, pour moi la plupart des femmes se croient obligées de porter des SG, la pression sociale est une réalité, appelons cela comme on veut. Certaines femmes réussissent heureusement à s'en affranchir, pour diverses raisons, mais elles ne constituent pas (encore?) la majorité. De plus, la femme, de par sa nature, aime plaire et a besoin de plaire, c'est un moyen d'être reconnue et d'avoir le sentiment d'exister pleinement. Pour cela elle utilise les codes de son époque, et aujourd'hui le soutien-gorge en fait partie. J'appelle ça de manière assez crue : avoir besoin d'être certifiée conforme, c'est-à-dire de rentrer dans la norme. Je n'en fais que le constat et j'en déplore les excès. Chacun et chacune en pensera ce qu'il/elle voudra.

Sans être fan de lingerie, je peux tout à fait comprendre qu'on y prête de l'intérêt et que cela soit un plaisir d'en porter : il s'agit de goûts personnels.

Bêtise de qui? S'il s'agit des femmes, je n'ai jamais prétendu qu'elles étaient bêtes et je ne le pense pas, merci de ne pas faire ce genre de raccourcis... hommes et femmes ont un logiciel de pensée et des raisonnements différents. Il ne s'agit pas de sous-entendre une quelconque hiérarchie. Les hommes ont aussi leurs défauts. Et tous ne regardent pas les femmes comme des morceaux de viande. Accessoirement, les femmes sont aussi les premières à se juger entre elles et à se critiquer...

Je ne serai jamais dans la tête d'une femme, c'est certain, mais cela n'empêche pas de réfléchir et de donner un avis extérieur, qui est en soi intéressant et complémentaire.

"Conclusion : Ne paniquons pas. Prenons les affirmations avec des
réserves [...]" Les preuves sont pourtant déjà là quant aux méfaits du soutien-gorge. De quelles réserves importantes avons-nous besoin? Y a-t-il une raison pour continuer le désastre comme si de rien n'était? Je ne vois pas où serait la panique. Si certaines personnes se mettaient à paniquer, j'ai envie de dire, c'est leur problème... Pour ma part, j'informe et je propose des solutions à compléter, les gens en feront usage ou pas. Ce qui est recommandé n'est pas compliqué et peut changer la vie. Chaque femme modulera sa pratique en fonction de ses besoins. Mais là je me répète.

Bonne continuation,
Liberté



J'ai effectivement réalisé ce site pour convaincre des dangers du soutien-gorge.

Jean-Claude en réponse à Gentiane
le Sunday 07 May 2017 à 21h10

Répondre

Bonsoir, Le cancer de la prostate chez l'homme, s'il est plus fréquent que le cancer du sein chez la femme, tue moins. mais si vous avez une cause connue et une prévention à proposer, je suis preneur. et j'en ferais aussi une petite plaquette parce que tout ce qui est de la prévention est à partager. Je n'ai pas vu comme cause principale de l'infertilité masculine les pesticide ou les perturbateurs endocriniens mais, voyez ici : http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/1115-infertilite-chez-l-homme-causes Un cause probable aussi de la diminution de la qualité des spermatozoïdes peut être l'augmentation de leur température de conservation, qui pourrait être due au port régulier du slip ou du boxer, voire des pantalons très serrés, empêchant la régulation naturelle de cette température. Vous dites péremptoirement " on ne peut pas incriminer le port du soutien gorge puisque..." Drôle de démonstration, les deux causes pouvant surement être concomitantes, l'une renforçant l'autre. Mais les études sur ce sujet (le cancer du sein) montrent une forte corrélation entre celui-ci et le port du soutien gorge, ne vous en déplaise. Amicalement.

ciaocricri en réponse à blandine
le Tuesday 09 May 2017 à 14h31

Répondre

Je suis assez d'accord. De mon côté, c'est davantage le bonnet que le tour de poitrine qui pose problème (avec un bonnet G ou H, en effet, ça devient compliqué...) Je me souviens d'ailleurs que la seule et unique raison pour laquelle j'ai commencé à porter un soutien-gorge était non pas la mode/l'influence/la norme ou je ne sais quoi mais bien l'inconfort d'avoir les seins qui tombent. Et oui, ma poitrine n'a jamais tenu en place (quand j'entends parler des "seins fermes de nos 20 ans", j?avoue d'ailleurs que j'hésite entre rire et pleurer) et le soutien-gorge a en cela eu un effet bénéfique sur moi. Par contre, je rêverais de m'en passer ! Donc si quelqu'un a une expérience similaire (sensation ultra désagréable de seins qui tombent sans soutien-gorge, et ça depuis toujours, même avant de commencer à en porter) et arrive désormais à s'en passer avec succès, je serais ravie de la lire ! Parce que c'est clair que l'expérience d'un petit bonnet qui se passe de soutien-gorge, ben en fait, ça n'aide/n'encourage pas vraiment... :(

Carole
le Tuesday 09 May 2017 à 15h22

Répondre

montrer sa sensualité au village naturiste ? houlà, ça dérape, en meme temps ce genre de topic (ne plus porter de soutif) est potentiellement glissant.

Le Glaude en réponse à Égalité
le Wednesday 10 May 2017 à 19h41

Répondre

Personne ne veut vous enlever votre liberté, mais quelle violence dans vos termes des mails précédents, si c'est cela votre esprit de la liberté, vous confondez, cela s'appelle : de la dictature.
Désolé de vous contredire!!!

Marion
le Saturday 13 May 2017 à 16h21

Répondre

Alors perso, après 3 mois d'essai, je suis revenu à ma brassière. Pourquoi ? Déjà, sans soutif ni brassière, je trouvais ça moche. Mes seins n'étant pas terribles, on voyait nettement leur forme bizarre sous mon vêtement, et il faut dire que c'était souvent très moche. Ensuite, la sensation du tissu qui "se balade" sur les tétons, c'est plutôt désagréable. Pour finir, selon les vêtements que je mettais (pull moulant...), je sentais mes seins bizarrement plus écrasés qu'avec un soutien-gorge. Conclusion : selon moi, la solution la plus confortable est de trouver une bonne brassière agréable à porter....

Drine
le Friday 19 May 2017 à 11h45

Répondre

Bonjour.

Je souhaiterais avoir votre avis sur ma situation...
Maman (36 ans) de deux enfants de bientôt 6 et 4 ans, j'ai allaité pendant 5 ans d'affilé... Inutile de préciser que ma poitrine est aujourd'hui saccagée : seins tombants, poitrine ayant perdu toute fermeté et auréoles légèrement creusées... Je suis ravie d''avoir fait le choix d'allaiter chacun de mes enfants jusqu'à ses 3 ans, et si c'était à refaire je le referais sans hésitation; mais il n'empêche que je rêve de retrouver de quoi remplir un 90 C comme avant ! Cela fait maintenant 2 jours que je n'ai pas porté de SG car j'ai décidé de m'en passer dorénavant... Mais c'est sûr que sous le débardeur, cela n'est pas du plus bel effet... Et c'est peu de le dire... J'ai tout de même décidé d'assumer ma nouvelle poitrine et de me détacher du regard des autres. Mais je me demande tout de même si ce raffermissement des tissus mammaires que vous décrivez pourrait s'appliquer à ma poitrine sachant qu'elle a été fortement distendue (port du SG, grossesse et allaitement long) et ce depuis l'adolescence...

Je vous remercie de me donner vos avis et conseils :-)

123
le Friday 19 May 2017 à 16h40

Répondre

Vous n'avez pas abordé le sujet de comment palier à l'apparence de la poitrine sous les vêtements. Décevant de lire l'article et de ne pas obtenir de réponse sur le point qui m'intéresse. J'ai zappé toute la partie des témoignages.

liselise68
le Sunday 21 May 2017 à 18h11

Répondre

Hello je suis totalement d'accord pour jeter nos soutifs qui ne nous font au final que du mal. Cela fait depuis septembre que j'ai arrêté d'en porter et je ne me suis jamais sentie aussi libre.
J'ai cependant une question, avez-vous des sites internet ou des bons plans pour se procurer des sortes brassières qui ne serrent pas ? En effet avec l'été qui revient, certains de mes vêtements sont plus difficiles à porter, et peut être qu'avec un vêtement en plus cachant mes tétons je serai plus à l'aise?

naturel
le Sunday 21 May 2017 à 21h13

Répondre

Bonjour, ( Liberté)
Est-il possible de répondre personnellement à certains commentaires en ayant l'adresse mail de certaines personnes ou puis-je laisser mon adresse dans une réponse publique afin d 'établir un contact; nous aimerions avec mon amie adepte du sans soutien-gorge nous mettre en relation avec des femmes ayant le même style de vie pour échanger en toute amitié.
Merci pour ce site qui nous satisfait tous les deux.
Bien

naturel en réponse à Drine
le Sunday 21 May 2017 à 21h33

Répondre

Bonsoir Drine,
Je te félicite de braver le regard des autres et de ne pas porter de soutien-gorge si tu te sens mieux sans. Une poitrine qui tombe n'est pas moche, c'est la société qui a formaté les femmes en leur obligeant d'avoir la poitrine haute qui soit-disant est un atout de séduction .
En tant qu'homme je préfère une femme avec une poitrine libre et naturelle(même si elle tombe) qu'une femme avec des seins siliconés artificiels. Alors ne t'inquiète pas et vie ta vie comme tu l'entends.
Et encore tous mes encouragements.

Liberté en réponse à Drine
le Monday 22 May 2017 à 00h06

Répondre

Bonjour Drine et merci de ta confiance :-)
Toutes mes félicitations pour ton allaitement prolongé de tes deux petits! L'allaitement au sein est la meilleure alimentation pour un jeune enfant, et bien plus encore, à un point que l'on imagine pas... les études récentes là-dessus révèlent des choses impressionnantes ;-)
Bravo aussi pour ta démarche de libération! Avec des seins qui ont été travaillés par les grossesses (l'allaitement en soi n'abîme pas les seins) ce n'est pas toujours évident d'accepter ces changements. Mais ce que l'on ne dit pas assez, c'est que la poitrine est réellement "vivante" et change naturellement d'aspect tout au long de la vie d'une femme...

Le raffermissement et des améliorations notables du sein s'observent chez toutes les femmes qui ont arrêtées d'en porter. Évidement, comme toujours, certaines auront plus de chance que d'autres, et il faut aussi quelques mois, voire quelques années pour arriver au maximum d'embellissement. Je ne pense pas que cela puisse forcément faire des "miracles" dans ton cas, mais le no bra va toutefois améliorer de manière assez visible l'aspect et la tenue de tes seins.

Sinon je peux te conseiller de faire des massages quotidiennement, certaines huiles comme la pâquerette font parait-il, beaucoup de bien. Il y a l'alimentation qui joue également. Insister sur une grande variété de fruits et légumes bio contribue à donner au corps tout ce dont il a besoin, et cela permet par exemple de donner un meilleur aspect à la peau. La vitamine C a de nombreuses vertus et est indispensable à la synthèse du collagène... tu peux par exemple te supplémenter en mangeant des fruits qui en contiennent beaucoup. Ça ne peut pas faire de mal de toute façon car la surdose et l'intoxication à la vitamine C n'existent pas, le corps rejette tout surplus. Ce ne sont que des exemples, il y a certainement beaucoup de choses que j'ignore!
En espérant t'avoir été utile :-)

Liberté en réponse à liselise68
le Monday 22 May 2017 à 00h25

Répondre

Bonjour liselise68,
Il existe pas mal d'alternatives variées, j'en parle sur le blog. Si tu cherches quelque chose de couvrant, ça peut être utile en transition, en attendant de passer au 100% sans soutif. C'est à toi de découvrir ce qui te convient le mieux. Tu verras, un jour tu finiras par être à l'aise sans SG en public, même tétons pointant ;-)
Par contre concernant les bonnes adresses, je ne pourrai pas t'aider sur ce point, n'étant pas porteur de soutien-gorges (je suis un homme). Mais tu trouveras de bonnes adresses grâce aux témoignages ainsi que les forums nobra (voir la liste sur le blog)

Liberté en réponse à 123
le Monday 22 May 2017 à 00h33

Répondre

J'en parle sur le site, il suffit juste chercher un peu. Je ne vois pas ce que je peux faire de plus. Si vous ignorez les témoignages, c'est bien dommage, car c'est aussi l'intérêt du blog...

Liberté en réponse à naturel
le Monday 22 May 2017 à 00h39

Répondre

Bonjour naturel,
Les adresses mail déposées servent juste à envoyer les notifications du blog, je ne peux pas les donner sans demander la permission indépendamment à chaque personne. Le mieux c'est que tu laisses ton mail dans un commentaire.

jouaignes en réponse à Liberté
le Monday 22 May 2017 à 08h10

Répondre

Bonjour, je me lance à nouveau dans l'expérience "sans", déjà testé l'an passé, mais au bout de deux mois je suis repassée au soutien gorge.

Je m'explique, je porte un 95E, et du jour au lendemain j'ai fais sans, en effet mes seins au bout de deux mois sont remontés et étaient plus fermes. Mais mon dos en a pris un coup.

Ma professeur de yoga, m'a conseillé de cesser doucement et de remplacer par d'autres alternatives pour atteindre le but final "sans soutif". Il faut que le dos s'habitue et m'a conseillé aussi de muscler celui-ci. Je souhaites en effet me passer de cet artifice, car c'est une réelle souffrance, il me comprime la cage thoracique et me fait mal en haut des côtes, même les brassières de sport (j'en fais beaucoup), sont une torture.
J'ai trouvé une alternative qui me convient bien, qui maintien bien:
http://www.lebourget.com/fr/bodywear/collections/2ul4-top-bretelles-larges-col-rond.htm"
Merci pour vos témoignages.
Stéphanie.

naturel
le Monday 22 May 2017 à 09h40

Répondre

D'accord Liberté, je laisse mon adresse à tous les blogueurs qui souhaite échanger avec moi et mon amie pour discuter du plaisir de la vie "braless" ou sans soutien-gorge et rassurer certaines qui n'osent pas franchir le cap. Bien amicalement à toutes et tous.
Didier: dr.boulat@live.fr
je pense notamment à Drine, Joe,Elise,123, et d'autres dont les commentaires seront les bienvenus

Jean-Claude en réponse à Drine
le Monday 22 May 2017 à 13h14

Répondre

Bonjour,
Je crois que votre problème est plus de l'acceptation du naturel .
Personnellement et compte tenu de mon expérience, je vous conseillerai de passer vos vacances (ou une partie) dans un centre naturiste familial. Vous serez alors confrontée aux gens de la vraie vie, avec tout ce que le corps marque de la vie !
Vergetures, seins lourds, grandes oreilles, petits zizis, chacun y vient "comme il est " et chacun accepte l'autre comme il est, ce qui est rassurant quand on a quelques complexes.
Si vous voulez tenter l'expérience, mon Club propose une première semaine de vacances gratuite pour s'essayer naturisme...
http://cscreil.free.fr

Le Glaude en réponse à Marion
le Monday 22 May 2017 à 13h38

Répondre

C'est incroyable ce qu'une femme peut se dévaloriser comme tu le fais Marion : seins pas terribles, forme bizarre etc...
Il faut que tu te reprennes en mains et que tu te trouves jolie si non, ce n'est pas marrant de vivre ainsi et de dépendre essentiellement de l'avis de personnes qui ont des préjugés à toujours jugés les autres en négatif.
Soit positive et petit à petit tu vas changer de position sur ton jugement perso.
Plus qu'à mettre en application et c'est parti...

Le Glaude en réponse à NCLS
le Tuesday 23 May 2017 à 12h24

Répondre

Tu t'es libérée de ce vêtement??

Le Glaude en réponse à Égalité
le Tuesday 23 May 2017 à 15h56

Répondre

C'est vraiment bien triste ce genre de réflexion.
Pas vraiment besoin de faire des études de doctorat pour deviner la compression sur la peau et donc de la circulation sanguine dues à la pression des bretelles et du s/gorge lui-même (à sa base).
Faites l'expérience vous même Egalité au moment de l?enlèvement de celui-ci, observez les marques sur votre peau : de vrais garrots entourant la poitrine. Si pour vous, ces marques ne sont pas nocives....
Pour les hommes, avoir un slip ou non, je ne vois pas de contrainte sauf peut-être le réchauffement des testicules qui rend stérile...car la température tue les spermatozoïdes.
Et comme vous le dites si bien : "vous êtes une femmes libre". Bravo pour cette liberté que je souhaite vous allez garder longtemps, mais ne jugez-pas aussi rapidement un constat fait par nombre de personnes et qui de la gente féminine qui a osée retrouve une liberté et même des sensations jamais connes.
Alors Egalité, toujours pas convaincue???
Cordialement

Le Glaude en réponse à Vivi
le Tuesday 23 May 2017 à 16h31

Répondre

Voilà ce que j'appelle "une décision énergique et merde pour ceux qui ne comprennent pas"

Drine
le Tuesday 23 May 2017 à 19h13

Répondre

Naturel et Liberté, je vous remercie d'avoir pris le temps de me répondre, ainsi que pour vos encouragements :-)
Vos commentaires me (ré)confortent dans ma démarche !
C'est curieux, depuis que j'ai laissé mon SG au vestiaire, je suis plus attentive à ma poitrine et je la masse avec une huile matin et soir. Par ailleurs, je mange des fruits et légumes bio depuis presque un an maintenant... Bon, ben j'ai tout bon, tout va bien !! :-)
Pour ma part, je ne ressens aucune douleur due à la pesanteur des seins jusqu'à maintenant (finalement, la diminution du volume de ma poitrine aura au moins un intérêt ^^)... Mais au moment des massages, je constate que toute la zone au-dessus de la poitrine fait légèrement mal quand j'appuie... Comme quoi, je me dis qu'il doit bien y avoir là-dessous des muscles qui se réveillent... ;-)

Le Glaude en réponse à Gentiane
le Wednesday 24 May 2017 à 10h06

Répondre

Gentiane,
Oooohh que si, les femmes subissent la pression sociale et du regard avec parfois des injures venant de personnes intolérantes, je dirais certainement jalouses de ne pas oser supprimer ce vêtement qui ne me semble pas très utile "dans la majeure des cas" , alors dire qu'elles font ce qu'elles ont envie : et non et c'est bien dommage.
Pour une minorité de moralistes qui eux se comportent dans le sens : "faites comme je dis mais ne faites pas comme je fais"
Mesdames libérez-vous de tous ces carcans.
Le soutien gorge est certainement responsable de maladie, dans un acte plus violent, essayez de vous serrer le cou avec une corde (je n'ai pas dit de se pendre avec un geste brutal qui est la pendaison avec chute) et vous constaterez qu'il vous faut détendre rapidement la corde afin de laisser passer à nouveau l'air dans vos poumons pour votre survie, et bien c'est quasiment la même chose avec le soutien gorge qui se transforme en garrot en dessous de votre poitrine ainsi qu'aux bretelles.
Si le corps humain veut vivre sainement, il lui faut bouger constamment (observer des malades alités, cela se termine par des esquarts : inflammations, plaies, etc...) alors ne criez pas trop fort que LIBERTY déteste cet accessoire, je dirais qu'il est un "lanceur d'alerte" mais évidemment il va à l'encontre du bizness de ce commerce.
Le tout sans rancune ni influence.
Bizzz à toutes ces dames du forum et bonnes poignées de mains aux mecs

Gentiane en réponse à Le Glaude
le Saturday 27 May 2017 à 02h36

Répondre

Vous n'exagérez pas un tout petit peu Le Glaude avec le soutien gorge transformé en garrot sous les seins et les bretelles comparées à des cordes
pour se pendre. Dans ce cas c'est du masochisme ?
C'est curieux parce que mon soutif ne me laisse aucune trâce nulle part
ni devant, ni derrière, ni en haut , ni en bas ! Ou j'ai trouvé un super
bon soutien-gorge ou alors je l'ai pris trop grand pour moi !
Voyons cher Le Glaude, tout le monde subit la pression sociale dans notre
société occidentale mercantile à outrance : hommes-femmes-enfants
ça commence déjà dés la maternelle pour nous formater à devenir de
beaux moutons bien dociles ; conditionnés à être de bons consommateurs ! chacun dans son domaine. Les femmes plus dans le
vestimentaire et les hommes dans leur bagnole. C'est à celui qui aura
la voiture, la plus performante ! Si tu n'as pas ça, t'es un pauvre mec !
Je n'approuve pas, je constate.
Cordialement.

Le Glaude en réponse à Louise
le Tuesday 30 May 2017 à 09h31

Répondre

Louise,
Bravo pour cette suppression de ce vêtement.
Pourquoi vous ne supportez pas à ce que vos pointes de seins soient visibles et en plus vous affirmez qu'ils se redressent et ont pris un peu de volume, ce n'est qu'à votre honneur alors ne vous laissez pas dicter et imposer ce que vous appréciez : la liberté !!!.

Le Glaude en réponse à Gentiane
le Tuesday 30 May 2017 à 09h44

Répondre

Gentiane, non je n'exagère rien au niveau du style Garrot.
Par expérience, toutes les Femmes que j'ai pu constater lors du moment ou elles enlèvent ce vêtement, elles ont la peau marquée par les bretelles et sous les seins.
Vous me dites que de votre coté, vous n'avez aucune marque à la suppression de celui-ci, je dis bravo en premier lieu pour votre santé puisque je ne peux que constater qu'il n'y a aucune marque ou alors il ne sert à rien et là vous pouvez l?ôter définitivement.
J'arrive à un âge ou la pression sociale ne m?atteint plus du tout et je dirais même qu'il y a longtemps que je n'en fais plus cas de cette pression du genre "m'as-tu vu".
Pour la voiture, ce qui m'importe est qu'elle me transporte du point A au point B sans tomber en panne (je l'entretien un maximum dans ce sens : je roule encore avec une voiture de 500.000kms de 1996).
Il est sûr que de temps en temps, j'ai l'impression qu'on ricane dans mon dos, mais ils peuvent tous ricaner, peu m'importe.
Bonne continuation et encore bravo aux Dames qui osent ce geste de suppression.
Bonne journée.
Le Glaude

Le Glaude en réponse à liselise68
le Tuesday 30 May 2017 à 09h55

Répondre

Liseselise68,
Dés l'instant ou tu auras le courage de jeter au feu tous ces préjugés dont on ne doit pas voir des seins pointer sous un chemisier, tu n'auras plus besoin de chercher à acheter des brassières puisque tu confirmes que tu ne t'es jamais sentie aussi libre, alors lance Toi....
Bonne journée.
Le Glaude

Le Glaude en réponse à joe
le Tuesday 30 May 2017 à 10h02

Répondre

Joe,
Si à 68 ans vous subissez encore les influences du monde qui vous entoure : dur dur, il faut vous libérer de tous ces carcans de gens bien intentionnés et FAITES VOUS PLAISIR!!!
Bonne journée.
Le Glaude

Le Glaude en réponse à eliane
le Tuesday 30 May 2017 à 10h07

Répondre

Eliane,
Voilà un exemple que toutes les Femmes devraient appliquer sans modération et si vous êtes arrivée à passer outre des regards sur les seins qui pointent alors "un grand bravo" car marre de tous ces préjugés qui me semblent venir de notre éducation judéo-chrétienne.
Bonne journée.
Le Glaude

Le Glaude en réponse à Marie
le Tuesday 30 May 2017 à 10h17

Répondre

Marie,
Voilà un bel exemple dont tu avoues que malgré ta poitrine généreuse, il est tout à fait possible de se passer du s/g.
Les Femmes à la poitrine D-E n'osent pas franchir le pas et c'est là qu'est le hic.
Il est certain qu'il s'agit d'un changement brutal pour la poitrine la suppression du s/g, mais il est certain aussi qu'un atlhéte ne devient au niveau maxi après un entrainement de quelques jours...il faut que le corps s'habitue au changement et que progressivement il reprenne ses libertés de bouger
Bonne journée.
Le Glaude

Le Glaude en réponse à Anneln
le Tuesday 30 May 2017 à 10h22

Répondre

Anneld,
C'est simple comme bonjour, dés l'instant que tu ne te sent pas bien dans ton corps sans s/g en faisant du sport, tu en portes un le temps que, puis tu l'enlèves après l'entrainement ce qui te donne un temps supérieur pour une meilleure circulation du sang autour de ta poitrine.
Bonne journée.
Le Glaude

Le Glaude en réponse à jlc
le Tuesday 30 May 2017 à 11h04

Répondre

JLC,
Sûr, il faut toujours culpabiliser les gens malgré les efforts faits pour le bien-être et la santé autour de soit.
Très facile de parler d'obsession, de cette façon, la condamnation tombe immédiatement.
Bonne journée.
Le Glaude

Le Glaud en réponse à dominique
le Tuesday 30 May 2017 à 11h14

Répondre

Dominique,
Il n'est jamais trop tard pour soulager son corps, alors il faut faire selon ses envies surtout que dans ce sens, il s'agit du bon choix niveau circulation sanguine
Bonne journée.
Le Glaude

Le Glaude en réponse à blandine
le Tuesday 30 May 2017 à 11h15

Répondre

Blandine,
As-tu au moins essayé progressivement?
Bonne journée
Le Glaude

Maïténa en réponse à Liberté
le Saturday 03 June 2017 à 00h08

Répondre

Pour ma part je ne porte quasiment jamais de soutien gorge j'ai une poitrine menue et à quarante ans elle est encore comme à mes 20 ans et j'ai eue une grossesse. Mes seins tiennent très bien et je n'ai aucunes vergetures.... et c est une liberté totale car pour moi porte un soutien-gorge c est une armure de guerre ! Donc de temps en temps quand je met des petits hauts blancs ou clairs je met la fameuse bralette a mi chemin entre le soutien gorge et la brassière !

Moon en réponse à Liberté
le Tuesday 06 June 2017 à 18h47

Répondre

Hey j'ai 15 ans et j'ai arrêter de porter des soutien-gorge il y a environ 2 semaine j'avoue que au début ça ma beaucoup complexer parque la forme du seins est pas aussi ronde et parfaite que ce que nous montre la société et les soutifs qui nous donne un faux effet de rondeur , je me suis pris un paquet de réflexion mais principalement des filles (on se laisse pas de cadeau entre nous ) et quelque blague de des garçons comme des "ho je savais pas que t'avais des gros seins enft" mais j'avoue que la libération est juste jouissif puis pour moi c'est une vrai victoire d'avoir u un cheminement et de pouvoir me déconditionner toute seule comme une grande ,voila c'était juste un petit témoignage merci d'avoir lue Au revoir c:

gentiane en réponse à Le Glaude
le Tuesday 06 June 2017 à 20h52

Répondre

Bonsoir Le Glaude !
Je n'ai pas dit que j'avais supprimé mon soutien gorge ; vous avez mal compris; j'ai dit que celui que je porte ne me laisse aucune marque de
compression ni aucune trace nulle part ;
par contre j'ai jeté ceux qui me comprimaient. J'aime me sentir à l'aise dans un vêtement.
Amicalement

Liberté en réponse à Moon
le Saturday 10 June 2017 à 16h26

Répondre

Merci Moon pour ton témoignage :-)
C'est important que les plus jeunes montrent elles aussi la voie! Et rappelons-le : plus on se libère tôt des soutien-gorges, mieux c'est pour le corps et l'esprit!
Hélas, les filles/femmes ne se soutiennent pas suffisamment et préfèrent se tirer dans les pattes par manque de réflexion, conformisme, instinct grégaire ou encore jalousie...
Toutes mes félicitations car à ton âge, Il faut une certaine indépendance d'esprit et de la volonté pour résister, bravo :-)

Mehdy en réponse à Moon
le Saturday 10 June 2017 à 16h28

Répondre

Salut moon,
Si tu a envie de ne pas te sentir la seul jeune fille a etre sans soutien-gorge alors viens sur le groupe Facebook communauté No bra (sans soutien-gorge).
Continue car la vie t'appartient, tu es la seule à en être le maître.
Vive la vie et vive le No bra

Un petit commentaire? :-)

Freetheboobies.fr ne vous a certainement pas laissé(e) indifférent(e)! Vous avez certainement, vous aussi, beaucoup de choses à dire ! Vos commentaires sont les bienvenus! (et ça me fait toujours très plaisir d'en recevoir). N'hésitez pas à me faire part de vos témoignages, de vos impressions, comment vous êtes arrivé(e) à vous interroger sur le soutien-gorge, si vous êtes déjà passée seins-libres ou que cela vous intéresse, les problèmes que vous avez pu rencontrer, etc...

Votre avis sur le site m'intéresse également :-) Et tant qu'à faire, s'il y a des bugs ou des liens morts, merci de me prévenir! Voici un petit formulaire pour poster votre message. Vous pouvez au besoin me poser des questions sans être publié(e), il suffit juste de me le préciser ;-)

Votre avis :)

Vous allez répondre à . Voici le rappel de son message :

Annuler (votre réponse n'est pas effacée)

0

L'usage des balises HTML dans les commentaires est désactivé. Si vous souhaitez mettre un lien, indiquez-le normalement (www.votresite.fr) il sera validé par la suite.